SPORTING CLUB
ALBIGEOIS

ALBI BAT DIJON 39 à 21 : DESTINATION LES 1/2 !

Pour ce quart de finale retour le SCA se présentait sur sa pelouse du Stadium avec un retard de 4 points (battus 19 à 15) face à de dijonnais prêts à en découdre comme l’avait annoncé, Renaud GOURDON, son manager en conférence de presse. Le ton était donné !

Les albigeois, débutant contre un très fort vent dominical, prenaient les choses en main en investissant le camp adverse et logiquement Tunu TAVALEA déflorait le tableau de marque, Thibaut BISMAN transformant l’essai. On pensait les choses bien engagées pour Albi mais Dijon sur le renvoi marquait à son tour par Quentin PILET et remettait le doute dans les têtes tarnaises.

Surtout qu’Eole s’est trouvé un représentant en la personne du buteur bourguignon Jules SOULAN. Le futur columérin enquillera 3 pénalités dont 2 à plus de 55 mètres des poteaux. Thomas LACELLE entretenant l’espoir albigeois avec un deuxième essai. Ils rentraient au vestiaire certes menés 12 à 14 mais sûr de leur force en conquête et avec l’appui du vent en seconde période.

Pourtant cette dernière commençait par un véritable coup de froid sur le Stadium. Dès l’entame Dijon mettait la main sur le ballon et marquait par Dimitri TCHAPNGA. Jules SOULAN transformait (21/12) et le Stade Dijonnais se mettait à rêver de demi-finale fort de ses 13 points d’avance sur les deux matches. Le public était KO et commençait à imaginer le pire. C’est à ce moment-là que les jaune et noir sonnaient la révolte par l’intermédiaire de ses remplaçants. Moshen ESSID chargeait et derrière un maul porté sur pénaltouche Romain CASALS plongeait dans l’en-but. Avec la transformation de Kévin BOULOGNE, Albi revenait à 2 points à la 54ième minute. Le Sporting prenait l’ascendant physique sur ses adversaires et s’appuyait sur une conquête irréprochable. C’est d’ailleurs la mêlée, véritable arme de destruction massive des jaune et noir, qui allait donner l’issue de cette rencontre. Après une séquence interminable où l’homme du milieu mit 10 minutes à sortir un pilier dijonnais et n’osa pas aller sous les poteaux, Thomas LACELLE inscrivait un essai en coin. Albi recollait mais comptait toujours 1 point de retard sur les deux matches. Arriva l’interception de Saïmoni NABARO à la 73ième qui assomma définitivement les visiteurs et libéra le Stadium. Une dernière pénalité de Kévin BOULOGNE et un ultime essai de Thomas LACELLE scelleront le score à 39 à 21.

Voilà les albigeois qualifiés pour les demi-finales face à une vielle connaissance : Rouen. Le remake de la saison passée va permettre aux jaune et noir de se jauger contre un des prétendants à la montée. Mais le SCA a fait montre d’un cœur énorme ce dimanche et d’une grande maturité car comme le disait Arnaud MELA : « ce match, on l’aurait perdu l’an passé ».

Désormais tout est possible !

Retrouvez les interviews de Thomas LACELLE, Matthieu ANDRE et Kévin BOULOGNE au micro de Patrick Fassina et Renaud Sorel.