Sporting Club Albigeois – Section Paloise (19-20) : La terrible désillusion

DEUX CARTONS ROUGES, UN ESSAI DE PÉNALITÉ, UN DROP SUR LE POTEAU ET EN PRIME LA DEFAITE . UN COUP SUR LA TÊTE DES ALBIGEOIS !

SC Albi–Section Paloise Béarn Pyrénées

19 - 20


Statistiques

Domicile Visiteur
2 Essais Hecker 2°-Barthélémy 46° 2 Essais Nicot 65°, de pénalité 78°
2 Transformations Houghn 65°-78°
3 Pénalités Marques 22°- Bouillon 52° -58° 2 Penalités : Hough 24°-38°
1Carton jaune Hamadache 55° (brutalité)- 2 Cartons jaunes Fevre 52°(anti-jeu) -Hurou 55°(brutalité)
2 Cartons Rouges Bonnet 66°(bagarre) Hamadache 76° Carton Rouge Barrère 67°)

Composition

Domicile Visiteur
15 Bouillon14 Lacroix, 13 Hecker, 12 Bonnet, 11 Kraska, 10 Barthelemy (Peluchon 70°), 9 Marques (Chateauraynud 72°) 8 Lane (Busjiashvili 64°°), 7 Misse (capitaine), 6 Visensang, 5 Damiani,(Corra 68°) 4 André ( J. Mondoulet 69°), 3 Gau, ( Hamadache 50°)2 Djebablah (Ponau 50°), 1 Dedieu(Tretrashvili 50°) 15 Mazzonetto ( Valancon 44°) 14Fumat (cap) (Lescamel 40°),13 Bonnet, 12Taumoepeau, 11Niko - (o) Hough, (m) Daubagna (Boulogne 55°), 8Monzeglio (Domolailai 51°), 7 Bouilhou, 6 Barrère –5 Fevre (Ramsay 31°-35°)), 4 Charlon (Ramsey 54°°, - 3 Charlet,( Bougherara 61°) 2 Bourgeois (Hurou 47°), 1 Moïse (Boudjema 47°).

Informations

Il est des rencontres où tout se passe bien en seconde mi-temps, ce fut le cas contre Narbonne et d’autres où c’est le contraire, par exemple contre Pau. A La 55ème minute les Palois sont largués, 19-6 en faveur d’Albi. Et puis la machine s’enraye. Et c’est la déception puissance 14, le nombre de points marqués par les Palois en 25 minutes. Il faut dire que l’arbitre n’a rien fait pour arranger les albigeois : sur une « générale » qui ne pouvait pas être le fait des albigeois dans la mesure où à cette minute là (67ème) , ils bénéficiaient d’une pénalité dans le camp adverse…Or lorsque Samuel Marques met en place le cuir , Albi même 19-13 . Et a de fortes chances de creuser l’écart car la pénalité est située aux 22 en coin.Tout à fait dans les cordes du demi de mêlée albigeois. Donc bagarre générale au sein de laquelle Jean-Philippe Barrère, est au four et au moulin des coups de poings. Que décide l’arbitre : un rouge pour Barrère mais un également pour Bonnet. Et Samuel rate les perches ! Tout était dit, en cette après midi de la 11ème journée, Albi ne devait pas remporter une rencontre qu’il a largement dominée notamment en première mi-temps alors que les locaux jouent contre le vent. Seulement 2 points de bonus au terme des 40 premières minutes, alors que tous les ingrédients étaient réunis pour creuser l’écart. Cette marge semblait limite. Elle le sera.

Déçu naturellement par cette défaite, le camp albigeois et tout particulièrement Henry Broncan : «  Déçu oui par le score mais pas par la prestation de mes joueurs. Je crois que c’est leur meilleur match depuis le début de la saison. On le perd devant une équipe de Pau qui gagne très souvent ses matches dans les dernières minutes. Donc ce n’est pas une surprise puisqu’ils avaient gagné à Tarbes comme cela, à Béziers également, contre Agen aussi. C’est une équipe qui est toujours dangereuse jusqu’à la dernière minute, qui l’a encore montré aujourd’hui. Je le regrette pour mes joueurs après le cœur et la méthode qu’ils ont mis dans ce match jusqu’à la dernière seconde . Il y avait de la méthode puisque le pack à travaillé après le coup de sifflet final pour la tentative de drop qui touche les perches côté sortant. C’est ça le rugby. A la sortie de ce match on prend deux cartons rouges. Je pense que la décision est très sévère , car ce n’était pas notre intérêt de déclencher une bagarre alors que l’on bénéficie d’une pénalité face aux poteaux. C’est un arbitre et son choix. C’est une défaite qui fait mal à la tête parce que, si comme je l’avais dit, si plus belles étaient les victoires lorsqu’on joue mal , comme contre Narbonne, et on joue bien mieux aujourd’hui et on perd. J’espère que mes joueurs sauront oublier très rapidement cette défaite pour penser à autre chose, c’est à dire à Auch. »

ESSAI ÉCLAIR

Cette rencontre contre le quatrième au classement ne pouvait pas démarrer mieux pour les « hommes » de Yohann Misse. Dès la 2ème minute sur le coup d’envoi donné par les Palois, Maxime Gau à la réception du cuir, amorce une belle contre attaque sur 20 mètres, Marques est au relais, tape un coup de pied à suivre, Baptiste Hecker est à la réception le long de la touche et c’est l’essai. Après moins de 120 secondes de jeu. Samuel Marqués rate à transformation. Durant 20 minutes les albigeois dominent. La mêlée paloise et plus particulièrement l’ex-albigeois Sylvain Charlet sont à la peine. Suite à une mêlée au centre du terrain le pack adverse explose et est pénalisé. Une pénalité est accordée à Albi aux 35 mètres palois , jouée rapidement au pied, mais Albi est sanctionné pour un en-avant à 5 mètres de la terre promise. Pau peut se dégager, une occasion ratée. Une pénalité de chaque côté est jouée rapidement . Une par Barthélémy qui échoue de justesse à un mètre de la ligne de but paloise sur Lacroix qui est poussé en touche. Mêlée avec introduction Albi (9°) , mais faute albigeoise. Mêlée pour Pau qui se dégage suite a une pénalité accordée par l’arbitre. Sur une touche aux 30 mètres albigeois, André Hough , sur la pénalité accordée le long de la ligne de touche, rate les perches. Les Albigeois dominent mais ne réussissent pas à concrétiser. Romain Barthélémy rate une tentative de drop des 40 adverses (16°). Pau est sanctionné suite à une mêlée relevée : 40 mètres face aux poteaux , Samuel Marques rate une nouvelle fois les perches (18°). Bonnet s’offre une belle percée et les Palois sont sanctionnés sur un hors jeu de Taumoepau . Samuel Marques cette fois transforme des 22 face aux poteaux palois (8-0) ( 22°). Puis c’est le tour d’André Hough d’ouvrir le tableau d’affichage pour Pau sur pénalité des 40 mètres en moyenne position (8-3 23ème ). Les Albigeois contrent une touche avec lancer Pau (30°). Gabriel Lacroix s’offre un beau débordement (35°).Suite à une mêlée tournée Albi est sanctionné et les Palois reviennent à 8-6 grâce au pied d’André Hough qui ne tremble pas ( 36ème). C’est le score à la mi-temps. Une mi-temps qui a vu Albi dominer son sujet alors que Pau joue avec le vent. Certes les Palois n’a jamais pris la rencontre à leur compte mais ils s’en sortent bien grâce notamment à une bonne défense et à une mêlée retrouvée au cours des dernières minutes de la première mi-temps.

DEUXIÈME ACTE

Sur le coup de pied d’engagement des Palois, ceux-ci rate la réception. Les locaux attaquent et Malik Djebablah applatit en bout de ligne pour le second essai « jaune et noir » mais l’arbitre qui consulte son assistant refuse de l’accorder. Albi bénéficie tout de même d’une pénalité et repart comme il avait commencé . Il choisi la mêlée , mais l’arbitre sanctionne les Albigeois sur une mêlée tournée . Pau se dégage. Nouvelle occasion ratée. Sur la phase suivante échappée magistrale de Baptiste Hecker qui envoi Romain Barthélémy derrière la ligne de but en coin. Samuel Marques rate la transformation. Albi mène 13-6 (46°). On fait rentrer du sang neuf des deux côtés. Pau est acculé dans ses 22. Touche favorable à Albi aux 15 mètres Palois, mais un albigeois semble avoir commis un en avant, et Pau une nouvelle fois s’en tire bien. Suite à une faute de Damien Fèvre qui récolte un jaune, Sylvain Bouillon transforme la pénalité des 35 mètres depuis la ligne de touche (16-6 à la 52ème minute). . Tentative échouée pour un drop de Barthélémy ( 55°). Pénalité pour Albi suite une nouvelle fois à une mêlée écroulée par les Palois. Bouillon ne rate pas l’occasion de creuser l’écart ( 19-6 55°). A cet instant les supporters « jaune et noir » sont convaincus qu’Albi court vers la victoire. Sur le renvoi , la balle de Hough ne fait pas dix mètres, et mêlée aux 50, les palois sont enfoncés. Pénalité pour Albi des 48 mètres. Bouillon la rate et par la même occasion la possibilité de faire le break. Et l’on sent les premiers signes d’un renversement de la situation. 65ème , les Palois envoi du jeu, attaque au large et l’ailier Niko marque pour Pau en bout de ligne Hough transforme. L’avance albigeoise fond (19-13 65°). Puis intervient la fameuse bagarre générale . Réaction d’Henry Broncan : « Alors que les Albigeois bénéficient d’une pénalité dans le camp palois, ils n’ont pas intérêt à provoquer une bagarre, j’en suis sûr. A Albi, les cartons rouges cela n’existe pas , ce n’est pas notre philosophie. Ce carton rouge est l’un des tournants de cette rencontre. Quant à l’essai de pénalité… ». L’arbitre confirme la pénalité pour Albi, depuis les 22 palois totalement excentrée. Samuel Marques, décidément pas dans un bon jour, rate une nouvelle fois les perches. Taupoepeau arrive en terre promise mais l’essai est refusé. S’en suit un série de pénalités contre Albi sur sa ligne de but. Et ce qui devait arriver est arrivé, après quatre au cinq pénalités accordées à Pau, l’arbitre va entre les poteaux pour un essai de pénalité. Hough transforme et Pau pour la première fois passe devant au score.( 19-20 78°).

Les Albigeois ne baisse pas les bras durant la dernière minute. Une dernière mêlée accordée aux Albigeois , c’est un maul sur une dizaine de mètres dans les 22 Palois. La balle est adressé à Sylvain Pouillon qui tente le drop de la victoire. Le poteaux sort la balle . Albi est battu alors que la victoire était largement à sa portée. Le point de bonus défensif n’est qu’un pis aller, bon à prendre certes, mais la déception est immense. D’aucuns accusent l’arbitrage comme Jean-Jacques Castanet le Président «  Extrêmement déçu, extrêmement mécontent, une fois de plus contre l’arbitrage d’aujourd’hui à la maison. J’espère que l’arbitre peut se regarder tranquillement dans une glace et méditer sur son match tout simplement parce qu’il nous sort un carton rouge pour Bonnet et Barrre, alors que celui-ci se bat comme un fou au milieu de tout le monde. C’est lui qui existe tout le monde…. Avant cela, leur entraîneur sur le bord de la touche qui leur dit «  plutôt crever ici que de perdre, et qui déclenche aussi la bagarre générale. C’est scandaleux. Alors que l’on a une pénalité sous les poteaux avait-on besoin d’aller faire une bagarre générale alors que depuis trois ans nous ne sommes jamais battus. Après on prend un essai de pénalité alors qu’il y aurait eu beaucoup plus de fautes qui auraient piu être sifflées contre Pau . C’est rageant de s’être battu comme nos joueurs l’ont fait et de perdre ».

Evidemment, en terme comptable cette défaite, aura de sérieuses conséquences , dont la première est que le déplacement à Auch, la semaine prochaine s’annonce beaucoup plus compliqué dans la mesure où Albi (dorénavant 14ème) ne possède plus que 4 points d’avance sur les Auscitains, bons derniers et qui vont avoir la rage au cœur et trois sur Bourg-en-Bresse. La situation d’Albi redevient préoccupante.

RÉACTIONS

Yohann Misse, capitaine : «  C’est le genre de défaite qu’on perd d’un point alors qu’on a mené presque tout le long du match, c’est très dur. Cela nous fait vraiment mal, les cartons aussi nous bouffent un peu le match, cet essai de pénalité sur les mêlées de la fin du match aussi. Cela se joue à rien, on arrive à revenir dans les dernières minutes en essayant de préparer un drop , lequel tape le poteau. Bref nous n’avions rien pour nous sur la fin de cette rencontre. C’est comme cela. Cela va être dur jusqu’au bout, il faut tirer le bon côté de ce match, s’en servir pour la semaine prochaine. Nous n’avons pas à rougir de notre prestation, nous avons joué contre une grosse équipe de Pau et nous avons plus que rivalisé contre elle, je pense que durant les 20 premières minutes nous avons su imposer notre rythme, notre jeu, ils n’ont pas touché terre, il faut le dire. Pau a eu un beau banc, ce qui nous a fait mal. Voilà, il faut continuer. »

Sylvain Bonnet : « Cette défaite nous fait très mal à la tête surtout en menant 19-6 à l’heure de jeu. Et après je ne sais ce qu’il se passe. On s’écroule, on est rattrapé au score à la 68ème minute. Nous avons une action pour la gagne et on trouve le poteau. C’est très, très frustrant. Je pense que nous faisons une mi-temps , la première, de qualité mais cela ne s’est pas reflété au tableau d’affichage . On gagne 8-6, contre le vent. On a un peu d’échec au pied, mais nous pensions vraiment que nous avions fait le plus dur en dominant la Section Paloise contre le vent. A 19-6, je ne sais pas ce qui s’est passé ».

Laisser un commentaire

Commentaires (0)