SCA – Mont-de-Marsan : le nouveau défi

SCA-vs-MONT-DE-MARSAN

Sortir des abords de la zone rouge du classement passe impérativement par une victoire face à Mont-de-Marsan. Pour le groupe, retrouver la confiance et ses valeurs, tels sont les objectifs des entraînements de cette semaine après le demi échec d’Auch.

Les prochains adversaires des Albigeois dimanche à 15 heures sur l’herbe du Stadium Municipal , ce sont les Landais de Mont-de-Marsan. Peux-t-on affirmer que, par rapport aux autres formations qui en ont déjà décousu avec les « jaune et noir », il s’ agit de foudres de guerre ? Le classement de 9ème pourrait le laisser croire. Toutefois lorsqu’on consulte les résultats desv 12 premières journées, cette affirmation se doit d’être relativisée. Totalisant 24 points soit 4 de plus que le SCA, les montois ont accroché à leur tableau de chasse 4 victoires dont à domicile La Rochelle (31-28), Auch ( 33-10), Bourgoin (16-12), Tarbes ( 21-15) , deux nuls contre Béziers (11/11) en terre landaise et Bourg en Bresse en déplacement (19-19) et 6 défaites : Colomiers ( 24-33 ) dans la préfecture landaise, et en déplacement à Agen(14-9), Narbonne ( 19-13), Lyon (34-17), Carcassonne (19-13), Aurillac (42-12).

A comparer au bilan du SCA  qui pointe à la 14ème place avec 20 points : 3victoires à domicile face à Colomiers (21-19), Béziers (33-15), Narbonne (28-24), 1 victoire en déplacement à Bourg-en Bresse ( 23-22), 3 défaites à domicile , Agen (12-17), Lyon (10-30), Pau (19-20) ; 4 défaites à l’extérieur : à La Rochelle (9-41), Tarbes (19-42), Aurillac (19-30), Dax (8-22) et un nul à Auch (29-29).

Toutefois, à la veille de cette réception pour le compte de la 13ème journée du Championnat, les Albigeois ont subi au moins trois « traumatismes » qui ont pour nom Agen, Pau et Auch, trois rencontres que les albigeois étaient en mesure de remporter et qu’ils perdent pour cause de mauvaise gestion. La dernière en date , le nul à Auch reste dans toutes les têtes : alors que les Albigeois menaient de 10 points à 4 minutes du trille final, ils encaissent 10 points (une pénalité et un essai transformé) dans les cinq dernières minutes. Un nul certes mais aussi un coup sur la tête.

Jean Christophe Bacca ne cache pas son inquiétude dans la perspectives de recevoir les Landais de Mont-de-Marsan  : «  Voilà une grosse cylindrée qui n’est pas à sa place au jour d’aujourd’hui, et qui va avoir à cœur de reprendre ses marques dans ce championnat , ce qui passe par une victoire obligatoire à Albi pour recoller avec le haut du classement . Nous, nous sommes dans la même situation puisque si on bat ces Montois nous serons 10ème au classement. Donc un match à haut risque et à gros enjeu dimanche au Stadium d’Albi ».

EVACUER AUCH

La semaine aura été consacrée à évacuer cette contre performance d’Auch , encore qu’arracher le nul dans la capitale auscitaine est tout sauf un mauvais résultat, car rares seront ceux qui s’imposeront à Jacques Fouroux. Mais une possible victoire passe par la correction de certaines erreurs commises au Pays de d’Artagnan: « Il n’y a jamais une équipe qui joue parfaitement » analyse l’entraîneur des avants. «Par contre c’est vrai que chez nous c’est récurrent, on lâche des matches que l’on tient à l’heure de jeu ou même plus tard et donc il faut se concentrer là dessus . On pense que nous avons beaucoup pêchés sur notre montée collective en défense et nous allons travailler énormément cette semaine là-dessus. Et surtout pour éviter de se laisser dominer en fin de match sur les situations où l’on était plutôt bien durant toute la partie, je pense notamment à la mêlée où sur les trois dernières nous sommes sanctionnés alors que nous étions plutôt dominateurs tout au long du match ». Naturellement cette défaite à un goût particulièrement amer, mais pour autant faut-il jeter le bébé avec l’eau du bain ? «  Bien sûr que non. Pour mener 29à 19 à Auch avec l’envie que l’on connaît chez les Auscitains, et leur besoin impérieux de victoires nécessaires, bien sûr qu’il y a eu une heure de jeu avec des choses très intéressantes notamment le premier essai de Baptiste Heckerk, et même le second de Gabriel Lacroix qui sort d’une grosse séquence défensive et où Samuel lève la tête et voit que le 3ème rideau est dégarni. Donc c’est tout sauf un essai casquette, contrairement à ce que j’ai entendu dire. C’est un essai qui est construit d’abord défensivement, avec une bonne gestion de Marques et ensuite les jambes de Lacroix qui ont fait le reste ».

Un point important à travailler durant toute la semaine : la défense . «  Elle a été un peu flottante. Nous avons essayé d’être efficaces, mais dans notre placement collectif défensif nous avons été plutôt flottant. Il va falloir régler ce problème très vite parce que Mont-de-Marsan arrive avec sa densité et cela va être très difficile de les contrer et ensuite il va falloir que les fins de matches soient beaucoup mieux gérées notamment dans la défense au pied et sur les phases de conquête où dans les dix dernières minutes nous perdons deux touches et trois mêlées. Je pense que ce groupe est conscient des enjeux depuis le début de la saison. Il a cœur de bien faire, mais cela n’a pas encore totalement payé , je crois que nous n’avons pas eu beaucoup de chance, mais j’espère que dans un avenir proche la roue va tourner et que ce que nous sommes en train de montrer sur une heure de jeu nous pourrons le montrer sur 80 minutes. »

Laisser un commentaire

Commentaires (0)