SCA/ CONTRE DAX, ON ENTRE DANS LE VIF DU SUJET !

sca entrain.GEDC3534

photo M.C.

SCA : UN GROUPE PLUS RÉDUIT CONTRE DAX

Ugo Mola : «  Je suis très satisfait de l’effectif dont je dispose. C’est à nous, le staff, d’optimiser les joueurs qui sont mis à notre disposition ».

« Contre Dax nous allons avoir une opposition dans le combat très dense »

Florent Foucade : entorse de la cheville, au moins trois semaines d’indisponibilité

Pour le second match amical de préparation qui en compte trois avant l’ouverture du Championnat 2014-2015, les Albigeois du Sporting prendront vendredi matin la route vers Hossegor, non pour y faire du tourisme, mais pour rencontrer ( 19h) l’équipe de Dax qui sort d’une défaite face à Montauban.

Ugo Mola, le coach du SCA , à la question.

Maurice Charbonnières : Ugo Mola, comment se présente ce déplacement pour affronter Dax qui sera sera au Stadium lors de la quatrième journée du championnat ?
Ugo Mola :
Il y a eu quelques petits pépinsentre le stage de Sainte-Foy-La-Grande et la semaine d’entraînement, donc nous avons réduit un petit peu le groupe. Nous partons avec 29/30 joueurs pour rencontrer Dax afin d’essayer de monter un petit peu en puissance après un match contre Massy très satisfaisant sur l’état d’esprit, bien sûr un peu moins sur l’organisation, ce serait trop beau d’être prêt aussi tôt, mais honnêtement nous avons relevé pas mal de points positifs, avec des choses à retenir et avec des garçons qui ont marqué des points. Nous sommes dans l’état d’esprit d’une phase préparatoire. Contre Dax, il est plutôt prévu que nous partions sur deux mi-temps (trois mi-temps contre Massy), mais nous attendons d’avoir l’arbitre, Monsieur Blasco, qui décidera du format. Nous nous sommes plutôt entendus avec Dax pour partir sur deux mi-temps car nous aimerions nous mettre dans une configuration la plus proche de la réalité.
M.C. : A-t-on une idée de l’équipe qui démarrera la rencontre ?
Ugo Mola :
Il y a encore quelques incertitudes du fait de petits pépins. On part avec vingt-neuf ou trente éléments, c’est à dire quasiment le groupe professionnel, d’autant qu’il y a un match très important en terme de préparation pour les jeunes joueurs du Centre de formation et des Espoirs contre Auch. Nous avons fait le choix d’y envoyer une équipe intéressante pour donner notamment des temps de jeu aux Mérancienne , Entraygues , Caillau. Les seuls jeunes qui intègreront le groupe se sont plutôt les trois-quarts comme Nakiri, Belguidoum, Kunavore, Lacroix, Le Gal. Pour l’instant nous sommes sur une configuration plutôt pro, avec devant une équipe quasiment stable.
M.C. Pourquoi le choix de Massy, Dax, Aurillac pour les matches amicaux, les deux premières équipes étant des adversaires dès le début du championnat ?
Ugo Mola :
Vous apprendrez que parfois on n’a pas le choix. Parfois on subit certaines décisions. Nous, nous avions souhaité dans tous les cas, jouer deux équipes complètement différentes sur l’aspect stratégique et d’effectif. L’équipe de Massy montait de fédérale 1 avec un gros effectif qui se connait et donc une équipe capable de nous mettre en souffrance sur le rugby, ce qui a été le cas même si nous avons su répondre présents et que nous avons été en mesure de marquer quatre essais complètement différents face à cette équipe, ce qui est plutôt positif. Sur notre conquête, notre organisation, notre défense nous sommes perfectibles, ce qui est normal. Ce match contre Massy était convenu avant que j’arrive, comme le match d’Aurillac, un classique, avec une équipe qui est l’une des plus en forme du début de saison, ce qui nous permettra d’être de suite dans le rythme à 10 jours de nous déplacer à Bourgoin, où je vous laisse imaginer l’état d’esprit avec les fameux moins dix points infligés et où tout le monde s’est resserré autour de ce groupe . Ce sera donc très compliqué comme premier déplacement.
M.C. : Quel état de santé du groupe qui enregistre la blessure de Florent Fourcade victime d’une entorse à la cheville?
Ugo Mola :
Pour le moment il n’y a rien de bien grave. Il y a François Herry et Quentin Valaçon qui ont de petits soucis musculaires dont les entrées dans l’équipe seront retardées à la fin du mois. Après, nous n’avons pas de pépins graves de longue durée, ce sont de petits bobos pour lesquels nous ne prenons pas de risques, notamment avec Isikeli Davetawalu, Christophe Lafoy. Ce sont les petits soucis inhérents à la préparation classique d’un début de saison. On ne s’alarme pas plus que ça, on assume une préparation très sérieuse. Maintenant le rugby est en train de prendre le pas sur la préparation physique et forcément c’est beaucoup plus difficile de quantifier les charges de travail, et les risques potentiels que l’on a dans les chocs, les mêlées, etc… Si nous étions amenés à avoir de gros pépins, j’espère que nous serons en mesure de pouvoir rectifier le tir, mais aujourd’hui nous ne sommes pas sur une dynamique de chercher quelqu’un, je suis très satisfait de l’effectif dont je dispose avec ses qualités et ses faiblesses relatives et surtout c’est à nous le staff de trouver les moyens d’optimiser les joueurs qui sont mis à notre disposition sur le secteur professionnel mais aussi sur celui des jeunes joueurs.
M.C. Y –t-il-des lacunes révélées contre Massy.
Ugo Mola :
On prend un essai casquette sur une de nos touches, et un essai à zéro passe mais ce n’est pas forcément sur cela que nous avons été mis à mal. Le gros point noir a été notre conquête de manière générale, même si la mêlée a plutôt bien fonctionnée, il faut que l’on rectifie le tir, il n’y a aucune raison que l’on fasse un pas en arrière par rapport à la prestation que nous avons faite contre Massy. Lorsque sur un premier match on est capable de marquer sur un ballon porté de 30 ou 40 mètres, sur un essai en première main derrière, sur une relance d’un ballon récupéré et sur un départ de mêlée, donc, bon an mal an, si on reste sur cette dynamique je dirais que je serais satisfait. On sait que ce n’est pas la réalité non plus, que Massy et nous, avons fait beaucoup tourner l’effectif. Face à Dax qui a perdu son premier match (contre Montauban NDLR) et est un petit peu agacé, qui a fini une saison compliquée, je pense que nous allons avoir une opposition qui, dans le combat, va être très dense. Contre Massy nous avons procédé à une remise en jambes, cette semaine, j’ai envie de vous dire que c’est le caractère et l’organisation qui doivent commencer à prendre le dessus ».
MC. Quel est le moral au sein du groupe ?
Ugo Mola :
L’équipe sort d’une saison très compliquée, elle s’en est sortie à la force d’un staff, d’un groupe surtout car n’oublions pas que ce sont les joueurs qui sont les premiers acteurs, donc, je crois que nous devons être en mesure d’assurer l’essentiel avec le groupe que nous avons à notre disposition, et après de jouer les trouble-fêtes le plus rapidement possible et d’empêcher de tourner en rond l’ensemble des équipes contre lesquelles nous jouerons et je pense que c’est un petit peu le fonds de commerce d’Albi ou en tous cas cela l’était il y a quelques années et nous aimerions que cela le redevienne.
MC. Qu’elle importance doit-on apporter aux rencontres amicales ?
Ugo Mola :
Les rencontres amicales ne sont pas révélatrices en terme d’organisation, elles le sont en terme de caractère, de rythme, et de qualités individuelles. On ne peut pas être avec deux entraînements collectifs en place, il n’empêche que nous pouvons être exigeants, joueurs et staff au quotidien et notamment dans les prestations que l’on va rendre en essayant de mettre beaucoup d’exigence sur le détail, sur la qualité de ce que l’on fait du matin au soir. Nous allons essayer de le faire aussi en match puisque c’est le but final. L’intérêt que nous avions c’était de jouer contre des équipes qui allaient nous ressembler au début. Sortir trois fois en amical et quatre fois sur six en championnat, je pense que ces rencontres amicales à l’extérieur c’est bien aussi. Dax et Aurillac joueront quasi à domicile ou à domicile, donc nous avions besoin de nous éprouver aux joutes de la Pro D2 et aux explications réelles et sérieuses que sont ces équipes dures à manœuvrer.
M.C. Une équipe type est-elle en passe d’émerger.
Ugo Mola
 : une équipe type cela n’existe pas !
 

Propos recueillis par Maurice Charbonnières 

Laisser un commentaire

Commentaires (0)