SCA – Béziers : Ne rien céder

Rencontre à venir

PRO D2/ SCA/BÉZIERS : FORCES EN PRESENCE

Le choc de cette 8ème journée du Championnat de Pro D2 qui opposera au Stadium Municipal d’Albi le SCA et Béziers verra s’affronter

Pour le SC.ALBI

1 Dedieu, 2 Ponnau, 3 Gau, 4 André, 5 Damiani, 6 Visensang, 7 Misse, 8 Raynaud (cap), 9 Marques, 10 Barthélémy, 11 Todua, 12 Bonnet, 13 Hecker, 14 Kraska, 15 Bouillon

Remplaçants
16 Djebablah, 17 Tétrashvili, 18 Corréa, 19 Jerôme Mondoulet,20Calas, 21 Chateauraynaud, 22 Péluchon,23 Hamadache.

pour BEZIERS :
1. Bocca, 2. Pinto-Ferrer, 3. Sheklashvili ; 4. Martin (cap), 5. Caillet ; 6. Zouhair, 7. Ramoneda, 8. Baget ; 9. Chaput ; 10. Gerber ; 11. Marais, 12. Veratau, 13. Tuilevuka, 14. Gmir ; 15. Peyras-Loustalet.
Remplaçants :16 Fernandes, 17 Aho, 18 Ardiaca, 19 Dechartres, 20 Toevalu, 21 Cambérabéro,22 Malié, 23 Puyo..

LES BITTEROIS CACHENT LEUR STRATÉGIE

Une fois n’est pas coutume, nous donnons la parole aux visiteurs via le site Internet de l’AS Béziers Hérault et Christian Brualla qui fait une analyse sur cette rencontre SCA-BEZIERS. Dire que Béziers se déplace à Albi pour faire du tourisme, pas un seul supporter Albigeois ne pourrait le supposer. Par contre affirmer que les Héraultais prendront la route pour la cité classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO avec la ferme intention de faire un résultat, là, personne n’en doute. D’où un choc lourd de conséquences pour les deux équipes : une, Albi, souhaite se sortir de la zone rouge, et l’autre Béziers n’est guère disposée à chuter au classement.

Christian Brualla : Le final de Béziers – Pau pouvait être de nature à mettre la tête des joueurs sens dessus dessous. Il semble de toute évidence que ce ne soit pas le cas. Sous la direction et le discours de Christophe Hamacek et Manny Edmonds, les joueurs ont débriefé cette 7e journée en mettant en avant les points positifs et les points négatifs de cette rencontre et ont eu l’occasion d’en tirer les enseignements qui s’imposent.Avoir cette démarche, c’est savoir tirer à tête reposée les leçons qui s’imposent et les enseignements et positiver en s’appuyant aussi sur les bons côtés. C’est chose faite. Quelques nouvelles annonces tactiques verront le jour dès le match d’Albi et sont le fruit des manques constatés face à Pau afin de ne pas renouveler les mêmes erreurs. Vous ne nous en voudrez pas de les porter sur la place publique, en les offrant en pâture aux hommes de Broncan.
Il ne reste plus aux Biterrois, qui prendront la route ce samedi matin, que de passer des voeux pieux à une prestation haut de gamme sur la pelouse albigeoise pour engranger de points précieux lors de cette 8e journée. Elle propose un programme à même de faire des différences significatives au classement. Pour l’exemple, Albi-Béziers, La Rochelle-Bourg, Lyon-Auch et Pau-Dax, pour ne citer que les plus mal classés, sont autant de rencontres de nature à creuser des écarts substantiels. Carcassonne-Narbonne aussi, bien que les hommes de la Cité semblent avoir retrouvé leurs vertus. Dans le cas inverse, le passage par les profondeurs du classement pourrait être de nature à se prolonger. En fait, il s’agit d’une 8e journée où rien ne pourra être pris à la légère.  Tous les clubs directement concernés le savent. Un paramètre qui peut-êtrede nature à provoquer son lot de tensions.
Quand on connaît Henry Broncan, on se dit que ce personnage haut en couleur traverse une période difficile et doit bouillir intérieurement. Il n’est pas homme à s’accommoder de la situation actuelle qui le relègue à la seizième place de la Pro D2 avec seulement deux victoires à son compteur après sept journées. Le bilan comptable est alarmant. Avec 1 victoire à domicile face à Colomiers 21-19 et une à l’extérieur le week-end dernier à Bourg en Bresse 22-23, les « Jaune et Noir » traînent comme un boulet leurs 2 défaites à domicile face à Agen, 12-17, et Lyon 10-30. A l’extérieur, ils se sont inclinés trois fois face à La Rochelle, 41-9, Tarbes 42-19 et Aurillac 30 -19. Connaissant la capacité qu’a Henri Broncan à agir sur tous les bras de leviers qui sont à sa disposition, il n’est pas nécessaire d’être devin pour imaginer qu’il va marteler à ses joueurs tout au long de la semaine que dimanche dernier à Bourg, le réveil des Tarnais a sonné et qu’il compte sur eux pour enfoncer le clou à l’occasion de la venue des Biterrois. De la vaillance, les Albigeois en ont à revendre. De l’ambiance, les connaisseurs savent que le public du stadium municipal d’Albi est chaud comme la braise. Il ne manquera donc rien de tout cela chez les hôtes de l’ASBH qui, sur le sujet, n’ont rien à envier à personne. Ce sont donc des Biterrois animés de la volonté farouche de s’imposer qui devront pénétrer sur la pelouse pour effacer la déception de samedi dernier face à Pau. Albi, avec Auch, Dax et Bourg en Bresse est à classer au registre des rivaux directs pour le maintien des Biterrois. En réussissant un bon résultat ce week-end, l’ASBH maintiendrait à distance respectable ces équipes et pourraient envisager l’avenir l’esprit plus serein. L’expérience prouve que cette saison le championnat est particulièrement compliqué avec des équipes qui ne lâchent rien. Les meilleurs se sont déjà fait accrocher. Aucun match ne peut être abordé la fleur au fusil. Les Biterrois savent que s’attacher à la 16e place de leurs adversaires serait une erreur fondamentale, car ce déplacement d’Albi n’est pas sans risques. Sauf, qu’en y mettant les ingrédients nécessaires »
Voilà qui a au moins le mérite d’être clair et d’annoncer la couleur.
Par contre, le 16ème albigeois, le public aura un rôle prépondérant à jouer. Ici c’est Albi! Il faut que celui de Béziers le sache!

Laisser un commentaire

Commentaires (0)