SCA/ APRES MASSY DOIT MIEUX FAIRE CONTRE DAX

GE DIGITAL CAMERA

GE DIGITAL CAMERA

photos M.C.

SCA : APRES MASSY…DOIT MIEUX FAIRE FACE A DAX

Le premier galop de mise en jambe face à Massy, le week-end dernier se traduit par une certaine unanimité : cette rencontre a confirmé que les albigeois paraissent mieux armés que la saison passée, mais tout ne fut pas parfait. Afin de préparer le déplacement à Bourgoin et la réception de Biarritz, les deux premières rencontres du championnat de Pro D 2, saison 2014-2015, « les Jaune et Noir » se doivent de monter en puissance contre Dax et contre Aurillac, les deux dernières rencontres amicales avant le grand saut dans l’inconnue d’un championnat de Pro D2 qui, année après année, monte lui aussi en puissance.

Julien Raynaud , le capitaine albigeois en est tout à fait conscient « C’était le premier match, ce qui est toujours un peu particulier pour savoir où on en est. Nous voulions mettre en application ce que nous avons mis en place durant la préparation. On a vu que tout n’a pas fonctionné, c’est certain, mais au moins sur le plan de l’engagement nous avons répondu présents et une première victoire pour débuter la saison c’est toujours positif même si ce n’est qu’un match amical. Par rapport à l’engagement que nous y avons mis nous avons fait preuve de solidarité ce qui est positif. Après sur le plan de la mise en place de notre jeu il y a beaucoup de choses à revoir, sur notre défense aussi, il y a eu trois erreurs de faites. C’était un premier match, il va falloir que l’on monte encore notre niveau face à Dax ». Ces matchs amicaux ont pour première vocation de souder un groupe mais également de dégager un groupe pour entrer dans les choses sérieuses « Ce groupe va se créer avec les différentes péripéties que nous allons vivre. Nous avons pu faire une soirée d’après match vendredi pour resserrer le groupe encore plus. Nous vivons des moments ensembles, on joue au rugby et on s’entraîne ensemble, c’est comme cela que se créé le groupe et avec la victoire c’est encore mieux ».

Jean-Jacques Castanet, le président du SCA, avait effectué le déplacement à Sainte-Foy-La-Grande. Il n’a pas été déçu du comportement du groupe « La prestation a été conforme à ce nous en attendions, c’est-à-dire costaud, qui ne lâche rien et qui a fait un bon match, sérieux. Le déplacement à Bourgoin, comme tous les matchs du championnat, ils vont le jouer à fond, il n’y a qu’à voir les premiers matchs amicaux avec Montauban qui va gagner contre Dax et Tarbes qui en fait de même à Pau. On veut bien que les matchs amicaux ne veulent pas dire grand-chose, mais ils donnent tout de même des indications. Nous avons joué contre une équipe de Massy très solide, et je pense même que cela va être compliqué d’aller gagner chez eux lors du troisième match officiel. Quant à Bourgoin, qu’ils soient pénalisés de dix points ou pas cela sera compliqué d’aller gagner chez eux sur le premier match de la saison ». Un premier amical sert aussi à tester grandeur nature les qualités du recrutement « Cela on le verra au cours de la saison. Je pense qu’il y a un groupe un peu plus costaud que la saison dernière, cela est certain, après nous verrons au fur et à mesure des rencontres. Les débuts sont encourageants et les entraînements aussi. J’ai le sentiment que le groupe est mieux préparé et comme ils sont trois à chaque poste, la concurrence fait que les joueurs se tirent un peu plus la bourre. Nous voyons des garçons qui ont fait des efforts au cours de la préparation cette année et qui la saison dernière étaient un peu plus en dessous. Déjà contre Massy, le groupe s’est montré solidaire, ensuite il s’est tenu au plan de jeu de l’entraîneur, et enfin il n’a rien lâché jusqu’au bout. De l’espoir on en a toujours lorsqu’on débute une saison. Un président de club dit toujours qu’il met beaucoup d’espoir dans son équipe. Nous verrons lors du match de gala que sera la réception de Biarritz au Stadium, mais ce sera aussi un match au couteau et qu’il ne va pas falloir lâcher quoi que ce soit. Il va falloir s’y mettre et j’espère qu’à l’instar des entraînements auxquels nous assistons, il y a un évident sérieux dans la préparation et un groupe beaucoup plus solidaire et qui se bouge ». 
SE SERVIR DES ENSEIGNEMENTS DES MATCHES AMICAUX

Côté staff, l’analyse après ce galop de mise en jambe face à Massy, reste sur les mêmes bases. Jean-Christophe Bacca témoigne : « Nous pouvons tirer quelques enseignements de chaque prestation. Bien sûr ce n’est qu’un début, un premier match avec beaucoup d’imperfections, mais également qui a montré des choses intéressantes. Nous nous sommes rassurés sur la capacité à mettre de l’engagement dans un match, sur la densité dans le duel qu’il soit offensif ou défensif. Mais il y a aussi beaucoup de travail à faire sur l’organisation car nous avons constaté beaucoup de lacunes, nous donnons beaucoup trop de points à l’adversaire, deux essais qui sont quasiment pour l’un, un essai casquette et l’autre, une faute de défense. Donc il reste encore des choses perfectibles. En ce début de saison on a constaté que nous sommes à peu près bien physiquement, mais dans l’organisation il va falloir encore beaucoup travailler. Il y a eu des choses très intéressantes notamment au niveau du maul, secteur où nous avons été capables de conduire des mauls sur plus de 40 mètres. Après, sur la mêlée fermée nous avons été encore une fois été inconstants. Nous avons eu d’excellentes mêlées et d’autres où l’on s’est fait prendre. Également sur l’alignement mais nous savions que cela serait dur, car c’est un secteur que l’on ne travaille que depuis peu de temps. Nous avons tout de même perdu six ballons sur notre conquête, ce qui est beaucoup trop ». Après Massy, les regards se portent vers Dax, qui s’est fait battre par Montauban. «  Les matchs amicaux ne sont que des matchs amicaux mais la première envie qu’ont tous les joueurs lorsqu’ils entrent sur un terrain c’est de gagner. Dax a connu un revers face à Montauban, et donc va avoir à cœur de renverser la tendance. Nous, après Massy qui est une bonne équipe et a su très bien nous faire déjouer, nous allons passer par un gabarit un peu supérieur avec Dax, en tout cas sur le collectif car plus habitué à ce niveau-là. A nous de hisser notre niveau de jeu pour contrer cette mécanique dacquoise. Pour l’instant j’espère que nous sommes sur une montée en puissance du groupe. Nous sentons tout le travail à fournir pour être efficace, on voit bien qu’il y a du potentiel dans ce groupe, qu’il y a de la densité, de l’expérience, et des joueurs revanchards qui ont envie. Donc à nous de mettre les bons ingrédients et nous verrons ce que cela donne. J’espère qu’au fil du temps l’équipe va monter en puissance, car si c’était l’inverse ce serait de notre responsabilité et ce serait très grave ».

Maurice Charbonnières

Laisser un commentaire

Commentaires (0)