REICHEL : LE TITRE S’ENVOLE A LA DERNIERE SECONDE 18-16

SCA / GRENOBLE 16-18

Mi-temps 6-8
Lunel
Arbitre M.Gasnier (Pays Catalan)

SCA :
Hygonnet (Akhobadze), Mérancienne (cap) ( Pereira), Lombart-Buret (Maynadier), Cipion (Barthe) Swiadek (Rieugnie), Llach, Cervelli, Durand, (m) Entraygues, (o) Boué, T.Rokoduru, F.Sancery, M.Belguidoum, D.Sancery,( Naquiri), Metge

1 essai : Naquiri (46°)
1 transformation Entraygues
3 pénalités : Entraygues (17°-37°-51°)
Cartons jaunes : Mérancienne 2°- Cervrelli 24°

GRENOBLE :
Canovas, Traveresier (Jammes), Bassani, Chomat, Smets, Ambourhouet (Albert), Hervet, Martin (cap), (m) Henry (Mercadeal), (o) Cherrared, Caire, Marrou, Gelin, Pereira,(Bourrin), Nolly.

2 essais : Cherrared 28°, Chomat 41°
1 Transformation :  Cherrared 41°
2 pénalités : Cherrared 9°- Gonnet 80+3
Carton blanc : Canovas 37°

La sirène avait retentit depuis 3 minutes, un placage haut non volontaire suite à une touche, pénalité contre Albi et le titre reprend la route vers Grenoble. Le tenant du titre a renouvelé son bail avec le trophée. Pour Albi, adieux veaux, vaches, cochons….Il faut se contenter du titre de vice-champion de France. Ce qui n’est pas in fine déshonorant… Les copains de Mérancienne, qui, seuls invaincus du championnat Reichel, aspiraient à la plus haute marche, doivent  se contenter d’un strapontin alors qu’au trille final, le titre était (presque) dans la poche. Abattement, amertume dans le camp « Jaune et Noir ». Jean-Luc Hermine déclare dans les colonnes de la Dépêche du Midi  » Nous nous faisons voler le match avec un arbitre de touche qui sanctionne notre ailier sur une action discutable. Un excès de zèle qui pèse sur l’issue du match. Un sentiment de vol comme nous l’avons ressenti toute la saison et qui est terrible par rapport à l’engagement des gars. C’est même un scandale. Mais nous restons fiers du parcours de cette équipe« .
«  C’est très difficile de perdre ainsi » devait nous déclarer Henry Broncan dès le coup de sifflet final, lui qui espérait bien que sa carrière albigeoise se terminerait sur ce titre.
Il y avait de l’ambiance autour du terrain de Lunel plein à craquer pour applaudir aux exploits du tenant du titre (Grenoble) contre le seul club invaincu du championnat (Albi). Et qui entendait bien le rester. Mais les Dieux du Sport en ont décidé autrement.
Il est vrai que pour Albi qui débute avec l’appui du vent commence la rencontre sous les plus mauvais augures : le talonneur Mérancienne écope d’un  jaune et les « Jaune et Noir » des 3 points de la pénalité (2°)
Le pack tarnais prend les affaires en main et met son adversaire à la faute. Entraygues  égalise 3-3 (17°).  Le jeu est intense, engagé, et Cervelli est prié par l’arbitre de s’offrir un repos de 10 minutes. Grenoble a pris l’ascendant  en cherchant le jeu au large. Résultat, Grenoble  récupère le cuir remonté par l’arrière Nolly et Cherrared va en Dame (28°) (3- 8 au planchôt). Rendant coup pour coup, une belle séquence de jeu voit le demi d’ouverture albigeois Boué percer la défense adverse, prolonge sur  Rokoduru, puis Metge qui est au relais, se trouve sans solution, puis Durand lâche un ballon d’essai. Deux occasions vendangées.Les Albigeois s’appuient sur un pack bien organisé et puissant. Toutefois c’est Grenoble qui vire en tête à l’heure des citrons (6-8).
Comme la première mi-temps, le second acte commence mal pour les « Jaune et Noir ». Un ballon est lâché par Grenoble, mais son  demi de mêlé récupère le cuir et envoie son seconde ligne Chomat aplatir en terre promise. Dans la foulée, exactement cinq minutes après, une longue séquence albigeoise et Naquiri pointe en but (46°), un essai transformé par Entraygues lequel ajoute les trois points d’une pénalité ( 51°) et Albi prend la feuille de match à son compte.(16-15)
Cette rencontre joue les remakes de celle victorieuse contre Lyon. Le public assiste à une belle rencontre de combat, au résultat indécis, aucune équipe ne voulant céder. Le pack d’Albi dans son camp impose l’épreuve de force à son vis a vis. Curieusement l’arbitre offre la pénalité en excellente position  à l’équipe qui ….recule. Mais l’ouvreur Isérois Cherrared rate les perches. La tension est à son apogée. Il ne reste que cinq minutes à tenir pour Albi qui perd une introduction en mêlée. Sur la dernière touche, l’alignement bleu prend le dessus sur  son vis à vis acculé dans ses 22. L’arbitre de touche croit avoir décerné un placage haut. L’arbitre de champ applique la sanction demandée par son assistant. Gonnet ne laisse pas passer l’occasion, 18-16 pour Grenoble .. .Voir plus haut la réaction de Jean Luc Hermine. Il ne restait plus à Albi qu’à sortir les mouchoirs. L’exploit était à portée de main.. Il s’est dérobé sur une décision arbitrale. Dommage!
Le Dauphiné résume la rencontre en une phrase : « Grâce à une pénalité dans les dernières secondes du match, le FCG l’emporte 18-16 face à Albi (match à Lunel) et conserve ainsi son titre, acquis l’an dernier face au LOU . Sacrée performance ! »


Maurice Charbonnières

Laisser un commentaire

Commentaires (0)