REICHEL : LE SCA EN DEMIE !

REICHEL : LE SCA EN ROUTE POUR LES DEMIES

Capestang :

SCA 37-PERPIGNAN 7

Mi-temps 24-0

Arbitre Mr Lacrampe-Moine

SCA

Guitoune, Kunavore, Belguidoum(Goze), D.et F Sancery, (o) Boué, (m) Entraygues,(Nokowski), Durand, Lyach, Cerveli (Thomas), Cipion, Swiadek ( Barthe), Higonet ( Akorbadze) , lmerancienne (cap),(Pereira), Maynadier (Lombart-Buret).

5 essais : F. Sancery 8°- D. Sancery 30°- Rokoduru 36°-79°, Llach 50° 4 transformations Entraygues 8°-30°-36°, Norkowski 1 pénalité : Entraygues 14° Un carton blanc : Lombard(Buret (60°)

USAP Brun, Pinto-Ferrer, Desaphy, Avezou, Venes , (o) Rodor, (m) Prieu-Sicart, Orlandis, Picault, Delonca (cap), Fontaine, Benaim, Abriat, Maury, Forto. sont entrés en cours de rencontre : Goulet,j Lemaire, Bouloukbachir, Majeau, Hubert, Bonnet, Courty.

1 essai : Bonnet 74° 1 transformation : Avezou

Les Albigeois, avec cette rencontre, visaient à faire oublier le 8ème face à Colomiers resté d’un niveau moyen et poursuivre leur belle aventure qui les voit à ce jour invaincus cette année. Double pari réussi. A la mi-temps la cause était pratiquement entendu tant la supériorité des « Jaune et Noir » paraissait évidente. Avec trois essais transformés et une pénalité, le score 24-0 était sans appel pour les « copains»  de Mérancienne. Depuis le début de ce championnat 2013-2014, la force des albigeois se manifeste au niveau des avants. Face aux Catalans, le pack a tout emporté permettant au 15 tarnais de mettre un place un jeu dans l’axe et de lancer des attaques. Selon notre confère de la Dépêche, la seconde période à vue un semblant de reprise en main des affaires par les Catalans ce qui devait se traduire (enfin) à la 74° minute par un essai de Bonnet rentré en cours de jeu. Mais déjà les carottes étaient cuites à point ce que devait confirmer le fidjien Kunavore-Naquiri, qui s’offrait le doublé. Le dernier carré verra s’affronter pour le compte des demi-finales dans quinze jours , Grenoble vainqueur de Biarritz (29-8),Lyon qui a battu  Narbonne (46-19) et Bourgoin-Jallieu tombeur de Bayonne (18-19). Les Albigeois, s’ils n’ont pas la malchance de tomber sur Lyon, pourrait se retrouver en finale contre ces Lyonnais , lesquels à l’instar de l’équipe Pro s’annonce comme un sacré client. La seule question qui se pose aujourd’hui : qui arrêtera les Albigeois et leur rêve d’imiter les « Espoir » albigeois qui, l’année dernière avait remporté le trophée.

Maurice Charbonnières

Laisser un commentaire

Commentaires (0)