PRO D2/ SCA-TARBES : OUBLIER LES COMPLEXES !

PRO D2/ SCA-TARBES : NE PAS FAIRE DE COMPLEXES

 

« Une victoire méritée, face à une équipe bressane très accrocheuse, qui permet au TPR de poursuivre sa course à la qualification. Dans quinze jours, nos joueurs affronteront la jeune et redoutable équipe albigeoise. Venez nombreux les encourager dans le Tarn ! »

En une phrase les Tarbais fixent les conditions de leur déplacement au pied de Sainte Cécile….tout en reconnaissant  quelques vertus à leur futurs adversaires, d’où un appel au soutien des supporters.

Certes Tarbes affiche au classement actuel de Pro D2 46 points pour une 7èmè place et vise l’une des  5 premières places qualificatives alors qu’Albi avec 30 points et une 13ème place lutte pour éviter la zone rouge.
Mais pour autant la comparaison entre les deux équipes au travers de leurs performances, n’ont pas lieu de donner de gros  complexes aux Cathares face à l’Ours tarbais. En effet force est de constater que les «  hommes »de Pierre Henri Broncan ne voyagent pas très bien puisque crédités d’une seule victoire à l’extérieur et un nul , alors qu’ Albi compte deux victoires plus un nul . Tarbes ce sont   9 victoires dont une à l’extérieur et un nul en déplacement pour 8 défaites dont une à domicile et   pointe à la 7ème place alors que les Albigeois affichent  au compteur 30 points pour 6 victoires dont deux à l’extérieur, et un nul toujours à l’extérieur auquel il faut ajouter le point de bonus défensif de Lyon pour 11 défaites dont 5 à domicile et six en déplacement. Incontestablement Albi traîne comme un boulet ses contre-performances à domicile. D’où le besoin impératif pour les « jaune et noir »de s’imposer face à Tarbes.

« Nous abordons cette rencontre contre Tarbes avec beaucoup de détermination. On travaille dur et nous sommes très motivés » souligne Jérôme Mondoulet « C’est sûr qu’il y a eu de bonnes choses faites à Lyon ce qui nous permet d’avoir confiance en nous . Donc il faut continuer sur cette bonne dynamique mais il faut continuer à travailler parce qu’il est tout de même apparu qu’il y beaucoup de choses à corriger. A Lyon, c’est l’équipe en soi qui a bien fonctionnée, les avants ont fait leur travail, les trois-quarts également, nous avons été main dans la main pour réaliser ce bon résultat (NDLR arracher le match nul chez le leader ). Mais il est évident qu’il faut se méfier de cette équipe de Tarbes car elle dispose d’un pack très solide, avec une bonne conquête ce qui permet aux lignes arrières de produire du jeu. C’est une équipe très complète ».

ASSURER DES POINTS A DOMICILE

Albi  se doit d’assurer les points à domicile. Le constat est unanime. Il y va de son maintien en Pro D2.

« Nous allons nous retrouver devant une équipe Tarbaise qui vient jouer à Albi sa place qualificative avec une envie décuplée. On connaît toutes les vertus de ce groupe tarbais avec un gros cœur, un gros état d’esprit et une conquête très en place avec des qualités de vitesse derrière. Donc  nous devrions avoir un match entier avec  défaite est interdite mais je pense que c’est aussi le cas pour les Tarbais qui vont avoir à cœur de venir chercher les quatre points au Stadium » averti Jean-Christophe Bacca, le spécialiste des lignes d’avants.

Pour autant les « hommes »de Julien Raynaud ont des arguments à faire valoir, comme ce fut le cas à Agen et à Lyon. « Nous allons faire ce que nous faisons depuis un petit moment, c’est à dire avoir une conquête en place  et s’appuyer sur elle et sur une défense à l’unisson pour tenter de développer du jeu face à cette équipe tarbaise qui montre de bonnes choses depuis le début de la saison ? Nous devrons  tenter de poser le jeu, ce qui ne va pas être une mince affaire parce que l’on connaît les vertus de la mêlée tarbaise  avec un alignement qui tient aussi la route. Cela va être compliqué d’essayer de les faire déjouer, et conserver nos ballons issus de  la conquête ».

Chaque supporter espère que le SCA va renouveler sa prestation Lyonnaise , mais à une nuance près que précise Jean-Christophe Bacca « La bonne performance se situe sur 20 minutes contre Lyon. L’expérience est évidemment à renouveler, mais elle n’était pas sur les 50 premières minutes au cours desquelles, faut-il le rappeler, nous avons été menés 32à8 en prenant la bagatelle de cinq essais. Donc même si les 30 dernières minutes ont été exceptionnelles,  avec des choses hyper intéressantes , elles ne gomment en aucun cas les 50 premières minutes au cours desquelles nous avons, en infériorité numérique, pris trois essais. Les Lyonnais se sont rendus coupables d’un relâchement au cours des 20 dernières minutes. Effectivement les Albigeois ont retrouvé leurs vertus pour trente minutes exceptionnelles . Mais un match c’est 80 minutes et ce n’est pas une fin ou un  début de mi-temps comme ce fut le cas devant Pau où l’on mène 16-3 et ensuite on s’écroule pendant les dernières minutes.

La première chose qu’il faut que l’on se dise c’est qu’un match dure 80 minutes et que ces 8O minutes il faut les faire sur le même tempo ».

Bref, un « jaune et noir » averti en valant  deux, le SCA a les cartes en main pour tirer son épingle du jeu. A la condition évidemment de ne pas faire de complexe sur  son herbe su Stadium d’Albi.
Maurice Charbonnières

Laisser un commentaire

Commentaires (0)