PRO D2/ SCA-TARBES : HAMADACHE TITULAIRE

PRO D2/ SCA-TARBES : LE PILIER HAMADACHE TITULAIRE

 

Pour compenser les blessures des deux ailiers  Gabriel Lacroix et Timalai Rokoduru et de l’arrière Mathieu Péluchon, Henry Broncan et son staff ont décidé tout d’abord de titulariser à l’aile le …demi de mêlée Yoann Chateauraynaud, auteur d’une excellente prestation à ce poste à Lyon (il fut l’auteur du premier des trois essais des Albigeois) alors qu’il avait remplacé dès la 10ème minute l’ailier  fidjien Timalai Rokoduru blessé, mais également à Agen. Autre changement majeur c’est la titularisation du pilier venu de St Jean d’Angély (fédérale 1) Malick Hamadache. Pour suppléer l’absence de Mathieu Péluchon à l’arrière, c’est Sylvain Bouillon qui occupera le poste. Ce n’est pas une première pour cet ouvreur de métier. Pour recevoir Tarbes , c’est l’alternance qui a été choisie avec Jérôme  Mondoulet titulaire à la place de Mathieu André qui prend place sur le banc des remplaçants, et la rentrée sur le banc des remplaçants du jeune Nicolas Metge pouvant opérer à l’aile ou à l’arrière.

La composition du quinze albigeois :

1 Dedieu, . 2 Ponnau ,3 Hamadache, 4 Damiani, 5 Jérome  Mondoulet, 6 Loïc Mondoulet, 7 Calas, 8 Raynaud (cap), 9 Marques, 10 Barthélémy, 11 Todua, 12 Bonnet, 13 Hecker, 14 Chateauraynaud, 15 Bouillon

Remplaçants

16 Djebablah, 17 Tetrashvili, 18 Coréa, 19 André, 20 Visensang, 21 Kaiser, 22 Metge, 23 Gau, 24 Kwarazfelia, 25 Kraska.

César DAMIANI : LE COMBAT

Elément incontournable de la seconde ligne albigeois, César Damiani s’attend  un rude combat au niveau du pack. « Pour espérer gagner il faudra répondre présent dans l’agressivité, dans le combat. Sur les phases de conquête cela va être un match très accroché surtout si la météo n’est pas bonne, donc nous allons essayer de répondre présent pour amener la victoire. A Lyon nous avons fait un match référence pendant une grosse partie de la rencontre, comme  nous l’ avons fait au cours des trois premiers matches du premier bloc de la phase retour et nous n’avons toujours pas gagné de match en 2014. L’objectif  c’est de remporter la première victoire pour lancer la deuxième partie de la saison. L’alternance au sein des joueurs permet d’amener du sang frais, un peu de vigueur supplémentaire, ce qui redonne de la concentration au club et permet de ne pas se relâcher, de rester concentrés. Personnellement, je suis prêt pour demain ».
Concernant les rumeurs de départ de César Damiani vers l’USAP la saison prochaine c’est « no comment » si ce n’est qu’« aujourd’hui l’objectif est de sauver le club, le reste on verra ensuite ».

Malik HAMADACHE : JE ME SENS BIEN A ALBI

Une titularisation pour une rencontre à domicile, pour l’ex de fédérale 1 avec St Jean D’Angely, Malik Hamadache, c’est un grand honneur et un réel plaisir surtout contre un adversaire comme Tarbes, l’un des prétendants aux phases finales. Il est vrai que sa prestation de Lyon, ne pouvait qu’inciter les coaches à lui faire confiance. C’est un gros défi pour ce pilier: «  Oui, car on sait que l’ un des atouts de Tarbes c’est sa mêlée que nous connaissons comme étant très forte. A nous de répondre présents et après il ne faut pas oublier que nous somme une équipe de quinze . A nous de faire devant notre travail car nous avons confiance en nos trois-quarts , comme on dit cela commence devant et se termine derrière ».

Le Malik 2014 a quelque peu changé par rapport à celui qui débarquait en début de saison en provenance de la Fédérale 1 avec Saint Jean d’Angély « Je ne crois pas, j’ai toujours la même mentalité, mais c’est vrai, qu’ici, j’ai beaucoup progressé sur mes points faibles que le staff m’a fait travailler , notamment en  défense. J’ai également appris à mieux me préparer grâce à Philippe Couture (préparateur physique) et avec l’aide d’Henry Broncan et de Jean Christophe Bacca je me suis perfectionné dans le jeu d’avants. J’ai donc acquit beaucoup d’expérience et de technique en mêlée grâce à ce travail. Il fallait que j’assimile les charges de travail données par le staff qui était totalement différentes de celles que je connaissais au paravent. Aujourd’hui , je m’y suis moulé  et me suis adapté à ce type d’entraînement. Je pense avoir trouvé la bonne solution et le bon chemin à suivre mais je sais qu’il faut continuer à travailler car rien n’est totalement arrivé».

Il est évident qu’à Lyon, Malik Hamache a crevé l’écran en au moins deux occasions dont celle qui a lancé Yoann Chateauraynaud vers l’en but lyonnais «  Par rapport à Lyon, les circonstances m’ont permis d’avancer, suis-je pour autant capable d’ajouter la vitesse à ma puissance , je pense que c’est possible, mais après il me faut mettre tous mes atouts de mon côté pour être au maximum avec l’équipe . Aujourd’hui le travail commence à payer mais il faut continuer à travailler ».
Selon toute probabilité , Malik Hamadache et ses 145 kilos (il a perdu 10 kilogrammes et en s’y prenant doucement espère en abandonner encore au moins 5) devrait être albigeois la saison prochaine «  J’affirme que je serais Albigeois, la saison prochaine parce qu’ici c’est le club qui m’a donné ma chance pour m’épanouir en Pro D2. Je commence à prendre mes marques, à connaître la ville, à connaître l’équipe. Cela me plait vraiment et me permet de progresser de jour en jour. Oui je suis sûr d’être albigeois l’année prochaine, cela me convient très bien ».

Rémy LADAUGE

Evidemment, l’absence pour cause de sélection des Géorgiens dans le pack Tarbais, n’est pas pour déplaire au staff albigeois.

«  A Lyon, la seconde mi-temps a été de qualité. Mais, même en ayant pris un point à Lyon, cela reste une défaite. On ne peut pas s’en satisfaire car nous restons sur trois défaites consécutives même si dans le jeu on sent que l’on est bien, on sent que les joueurs savent où ils vont, ce qu’ils ont à faire . Maintenant il faut le valider par une victoire. Si nous avons trois victoires sur les matches à venir à domicile (Tarbes, Aurillac, Bour en Bresse) cela ira beaucoup mieux. Dès que l’on rentre dans les bras de fer c’est nous qui cédons les premiers face aux grosses écuries. Par contre nous arrivons à revenir en deuxième mi-temps à chaque fois . Par rapport aux trois grosses écuries, nous n’avions pas de marge de manœuvre. Il fallait que l’on soit à 100% en permanence. Dès que l’on fait une erreur, souvent  assez grossière et  qui ne devraient pas arriver  notamment sur des phases défensives que ce soit à Agen ou à Lyon on paye cash. »

Jean-Christophe BACCA

Le coach des avants : « Tarbes est en concurrence à distance avec Colomiers et Narbonne . Celui qui va s’imposer ce week-end sera cinquième au terme de cette journée. Tarbes est une équipe qui est en confiance après avoir enchaîné trois victoires consécutives notamment contre Lyon. Elle dispose d’un gros potentiel sur sa  conquête. Les conditions climatiques annoncées feront que ce sera un match fermé au cours duquel il y aura deux ou trois situations qu’il nous faudra exploiter ,mais elles seront dans les deux sens. C’est un match très compliqué à appréhender parce qu’il y beaucoup d’enjeux, pour nous car la défaite à domicile est à proscrire et pour Tarbes si cette équipe veut rester dans le cinq tête cela commence par une victoire à Albi ».
A chaque réception, l’apport du public est important. Cela ne s’est pas toujours traduit par des résultats positifs. Mais samedi soir, ce soutien sera encore plus indispensable pour permettre aux Albigeois de s’offrir une bon ballon d’oxygène.

Maurice Charbonnières

Laisser un commentaire

Commentaires (0)