PRO D2/ SCA : RETROUVER LES VERTUS DU COMBAT !

PRO D2/ BRONCAN : RETROUVONS LES VALEURS DU COMBAT !

Henry BRONCAN : « On juge les hommes dans la difficulté »

 

Avant le déplacement de samedi à Colomiers (18h30) pour la 20ème journée du Championnat de Pro D2, l’heure n’est plus à dresser des plans sur la comète, il y a urgence à retrouver les chemins de la victoire. Contre Tarbes, un constat a été dressé, les « Jaune et Noir » n’ont pas été présents dans le combat en seconde mi-temps. C’était l’une des valeurs qui avaient  permis de revenir victorieux de Bourg-en-Bresse, de Bourgoin, de ramener un nul d’Auch après avoir largement mené au score, de limiter les dégâts à Agen. Ces valeurs ne se sont pas envolées comme par magie. Colomiers doit servir de rampe de lancement aux Albigeois (et plus si affinité) pour retrouver un moral de vainqueur qui passe par le combat.

Henry Broncan, le coach, est naturellement conscient que la situation est préoccupante. Qu’il y a un avis de tempête sur le club.Et son ambition est et reste de sauver le club. Au staff de faire partager cette ambition aux joueurs dont on ne peut douter qu’elle  leur échappe.

« Oui, il y a un avis de tempête sur le club. Je vous avais dit il y a quelque temps que cela va se jouer dans les derniers voire le dernier jour. L’avis de tempête c’est surtout la défaite de samedi soir , parce que, être battu par une équipe qui n’a pas quand même des moyens exceptionnels,  mais qui a mis dans cette rencontre là un engagement énorme. J’avais averti les joueurs sur la rudesse du TPR .  En fait je crois qu’ils n’y ont pas cru . Le TPR nous a rappelé rudement que le rugby est avant tout un sport collectif de combat et nous n’avons été ni collectifs ni combattants. De toutes les défaites de cette saison , je crois que c’est celle qui est la plus amère parce que je crois que nous n’avons pas lutté, que nous ne nous sommes pas battus jusqu’au bout . C’est la défaite qui me déçoit le plus parce que si cette qualité de base on ne l’a pas 4ème série on ne gagne pas en 4ème série, c’est pareil en honneur ou en fédérale, et si on ne l’a pas en Pro D2 on ne gagne pas en D2. Nous, nous avons voulu jouer à la ba-balle et Tarbes nous l’a fait payer très cher. Tout ceux qui, encore, étaient aveuglés par quelques uns de nos essais , quelque unes de nos offensives, je crois qu’ils ont ouvert les yeux très grand samedi soir et qu’il est temps de se reprendre sur les vertus premières de notre sport ».

SEULE LA VICTOIRE EST BELLE

Bref, le message est clair,  seule la victoire est belle, la manière de l’obtenir devenant très secondaire. Le message est clair : sauver  la saison , le spectacle ce sera pour plus tard. Après le déplacement de Colomiers, 5 déplacements et 5 réceptions sont au programme. Ne plus rater une réception et tenter de ramener des points de l’extérieur , tel est l’objectif en sachant que parmi les réceptions il y a Bourg-en-Bresse, Bourgoin et Auch d’où les Albigeois avaient ramené (contre toute attente) deux résultats positifs et un nul.

« Les hommes, on les juge dans la difficulté, et dans la difficulté on y est depuis un moment. Depuis le début de la saison nous avons été re-légables très vite, à l’issue des premières journées. Nous,  nous en étions sortis avec les performances à l’extérieur. Mais, là, il faut vite se reprendre très vite parce qu’on s’aperçoit que Carcassonne avec son effectif énorme a tout pour sortir  hors de la zone rouge ; qu’Auch s’est très , très bien repris depuis son stage de début de saison à Arcachon et a inquiété par exemple La Rochelle le week-end dernier menant à la mi-temps, que Bourg-en-Bresse  a battu avec le point de bonus offensif  Aurillac devant 8 000 spectateurs….Pour nous, c’est très difficile. Nous allons voir à Colomiers  si nous avons retrouvé les vertus collectives, si cette équipe autour de son capitaine, Julien Raynaud, dont il faut redire qu’il est irréprochable et auquel je veux tirer un coup de chapeau parce qu’on ne peut vraiment rien lui reprocher, est capable de se reprendre » précise Henry Brocan ajoutant «  les autres (joueurs)  confondent le rugby à toucher, à plaquer, j’exagère un petit peu mais c’est un peu cela, même si on peut argumenter des déficiences sur le plan physique. Le week-end dernier a révélé des déficiences sur le plan mental  et ça ce n’est pas normal et c’est grave ».

RIEN N’EST PERDU

Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Tout ce qu’a fait le SCA depuis le début de la saison n’est pas  négatif. «  Ne vendons pas la peau de l’ours…même si nous l’avons fait face à Tarbes c’est le cas de le dire, attendons les résultats. Espérons qu’il ait le moins possible de blessés, n’oublions pas que pour le poste de numéro 8 nous avons comme blessés , Valentin Caillau, Florent Fourcade , voire Vakhtang Maisuradze ce qui oblige Julien Raynaud à disputer toutes les rencontres faute d’avoir pu faire appel à un joker médical, et donc qu’il n’y a aucune doublure à ce poste là, alors que Bourg, Auch ont pu faire  appel à des jokers médicaux. Bref nous sommes dans la peine car nous devons faire avec notre effectif en évitant de provoquer des blessures lors des entraînements, ce qui veut dire mettre moins d’engagement, moins de combat ce qui se ressent lors des rencontres  de championnat.

Je crois que rien n’est perdu, mais il faut montrer un autre visage que celui affiché contre Tarbes, parce qu’on ne peut pas jouer au rugby , offrir un spectacle comme celui offert devant les Tarbais samedi dernier. Ce n’est pas possible sauf à vouloir dire que nous sommes un club de Fédérale 1. Colomiers que nous avons battu difficilement lors du match aller, ambitionne aussi une place dans le Top 5 . Les banlieusards toulousains  disposent de deux équipes permettant de faire des roulements tous les week-end. Nous, nous allons y aller après avoir soigné les plaies béantes du match contre Tarbes, nous allons essayer de les cicatriser . Nous allons nous déplacer avec à peu près avec le même groupe. Mais j’ai  la tentation de faire rentrer deux ou trois jeunes issus des  trois-quarts juniors. C’est possible que je le fasse, peut-être même utiliser le jeune Arnaud Swiadec en seconde ligne qui, j’en suis certain, ne me décevra pas sur le terrain »

On le sait, contre Tarbes, Timalai Rokoduru et Gabriel Lacroix étaient absents car blessés.  Plutôt de bonnes nouvelles avec le retour de Gabriel Lacroix qui a fait une très bonne rentrée lors de l’entraînement de mardi, peut-être de Timalai Rokoduru si le test de jeudi est  favorable. Avec ces deux juniors, devrait également être du groupe Vialelle qui a gagné à Bourg, était de l’expédition de Lyon où il avait fait un très bon match, les uns et les autres apportant de la  fraîcheur, de l’envie , selon le coach à la casquette.

On croise les doigts !

Maurice Charbonnières

 

HOMMAGE AUX JEUNES

 

C’est avec un grand plaisir que j’ai vu le week-end dernier les Crabos et les Reichels contre La Rochelle . J’ai vu une équipe des Crabos absolument merveilleuse d’envie, d’engagement, portant fièrement le maillot du SCA et je dois avouer que cela a été ma seule joie du week-end . J’ai raté France -Italie mais j’ai eu un grand plaisir à voir nos jeunes jouer le rugby que j’aime, celui où l’on veut gagner, où on respecte son maillot, l’adversaire, les rucks, les mauls, la mêlée , c’est à dire les phases essentielles de ce sport.

M.C.

Laisser un commentaire

Commentaires (0)