PRO D2/ SCA : ON BOUCLE A CARCASSONNE!

PRO D2 : SCA : ON BOUCLE  A CARCASSONNE

Si la rencontre contre Bourgoin , remportée sur le score de 16-6, avait un parfum particulier dans la mesure où c’était pour les Albigeois d’une part la dernière rencontre à domicile de la saison 2013-2014 et d’autre part qu’il s’agissait de la « der des der » pour Henry Broncan arrivé au terme de ses quatre années de contrat et qui va poursuivre sa carrière sous le ciel tarbais en charge de la formation et également pour Yogane Corréa, Yohann Misse et Nicolas Frize qui raccrochent les crampons, pour autant  la saison n’est pas terminée puisque qu’il reste un déplacement à effectuer à Carcassonne avant des vacances bien méritées car le SCA est la seule équipe ayant accumulée un certain nombre de blessés, qui n’a pu faire appel à des jokers médicaux et dont l’effectif initial a été très sollicité. Ce déplacement en terre audoise , heureusement, ne jouera en rien sur le maintien en Pro D2 des Audois et des Albigeois. L’avant-dernière journée a rendu son verdict : Auch et Bourg-en-Bresse descendent en Fédérale 1 (la descente d’Auch gâche un peu ma soirée devait préciser Henry Broncan qui reste gersois au fond de son cœur). Quel que soit le résultat de la rencontre à rejouer mercredi par Carcassonne qui recevra La Rochelle, l’ultime journée comptera « pour des prunes ». Encore que les deux équipes auront à cœur de sauver l’honneur en remportant une ultime victoire. C’est toujours bon pour le moral. Pour ce qui est d’ Albi ce sera aussi pour certains éléments le dernier match sous les couleurs « Jaune et Noir », avec malheureusement pour quelques-uns l’incertitude pour la saison prochaine. C’est le lot du sport professionnel. Donc cette semaine il faut se mobiliser pour Carcassonne avant de penser à une activité « chaise longue » durant quelques semaines avant de reprendre le collier (environ 75% de l’effectif selon les bruits de couloir) sous les ordres d’Ugo Mola, le nouveau coach albigeois pour les trois saisons à venir et qui devrait être secondé par Jean- Christophe Bacca et peut-être Rémy Ladauge. La physionomie de l’équipe qui défendra les couleurs du SCA sera dévoilée en temps utile, le Président Jean-Jacques Castanet et Ugo Mola y travaillent d’arrache- pied.

RESTER CONCENTRÉ

Donc dimanche à 14h15, les Albigeois seront aux pieds de la célèbre citadelle audoise avec comme objectif de conserver la 12ème place. Encore que la 11ème est possible si Albi bat Carcassonne et qu’ Aurillac « tombe » Béziers au Stade de la Méditerranée (11ème avec un point d’avance sur Albi). Mais ceci est anecdotique ! Ceci étant précisé, cette semaine, les Albigeois devront rester concentrés pour terminer sur une bonne note comme s’est terminée la rencontre contre Bourgoin, du moins en première mi-temps. Jean-Christophe Bacca : « Oui contre Bourgoin nous voulions terminer devant notre public sur une bonne note même si le maintien était acquit, nous voulions que les anciens qui arrêtent ou ceux qui vont partir sous d’autres cieux, finissent sur une bonne note, la fête aurait été un peu gâchée si Bourgoin s’était imposé au Stadium. C’est un match où le vent a joué son rôle. On s’est retrouvé avec une première mi-temps plutôt dominatrice, avec un score de 16-0 à la mi-temps, avec une prestation en notre faveur. La deuxième mi-temps nous avons eu quelques occasions franches que nous n’avons pas su mettre au fond. Le vent a permis aux Berjaliens de revenir dans notre camp. Malgré tout nous nous sommes accrochés. Le fait que les cartons aient un peu perturbé la possibilité de jouer a un peu noirci le tableau, mais malgré tout nous nous sommes recentrés sur des choses que nous avions demandé c’est-à-dire la défense, la conquête, et la dessus nous avons été plutôt en place. Après il y a encore du travail, nous le savons. Nous continuerons à travailler l’année prochaine car c’est un groupe qui à 75% restera ensemble et donc on espère avoir de meilleurs résultats la saison prochaine ». Pour autant tout ne fut pas parfait  « Nous avons eu une mêlée plutôt conquérante notamment en première mi-temps. C’est le problème de la mêlée albigeoise, ces jeunes joueurs manque parfois de densité, ce qui fait qu’il y a des matchs où on est à 120% et où on fait des prestations intéressantes en mêlée mais dès que l’on tombe dans un petit peu moins de motivation nous avons beaucoup plus de mal parce que nous n’avons pas une marge énorme. Quand nous rencontrons de gros packs il faut que nous soyons à fond. Si à moment donné on est moins bien on le paye cash. Certaines équipes comme Auch, Mont-de-Marsan, qui ont appuyé là-dessus, nous ont posé des problèmes ».

RÉACTION

Pour Rémy Ladauge, le second adjoint d’Henry Broncan avec Jean-Christophe Baca , à l’issue de cette rencontre contre Bourgoin, le mot qui émerge est « satisfait » mais….: «  Oui, je suis satisfait parce que lorsque nous étions dans une situation difficile nous avons su relever la tête, et accrocher ce maintien. En ce qui me concerne sur ce match c’est un sentiment un peu mitigé parce que nous avons eu dans l’ensemble une belle conquête et une bonne défense, mais c’est vrai que sur le plan offensif nous avons plusieurs occasions que l’on n’est pas capables de conclure, nous n’avons pas su trouver un peu de largeur pour pouvoir aérer le jeu. Mais dans l’ensemble c’est satisfaisant, les joueurs sont allés chercher la victoire, nous n’avons jamais tremblé, on a été très rapidement dans le match et on savait qu’on allait le gagner, donc mon sentiment c’est de la satisfaction. Nous allons aller à Carcassonne un peu plus décontractés, pour faire un beau match et surtout pour ne pas fausser ce championnat extrêmement difficile pour trois équipes en vue du maintien (les résultats enregistrés ce week-end ont résolu le problème). Donc nous allons à Carcassonne avec, j’espère, la volonté de mettre un peu de volume, et d’aérer le jeu, ce que nous n’avons pas su faire aujourd’hui ». Le bilan de la saison sera tiré après le déplacement dans la Préfecture de l’Aude, mais d’ores et déjà, Remy Ladauge en donne une ébauche : « Le sentiment au terme de cette saison est à l’image de ce match, un peu mitigé. Nous aurions pu faire peut-être quelque chose de grand, mais nous avons assuré l’essentiel, le maintien ». A l’heure d’avoir à composer son ultime groupe pour le déplacement de Carcassonne, Henry Broncan ne devrait n’avoir que l’embarras du choix dans la mesure où l’infirmerie s’est vidée. Par contre une certitude : Baptiste Bonnet ne sera pas du voyage : il a écopé d’un carton rouge et donc il est automatiquement suspendu.

Maurice Charbonnières

Laisser un commentaire

Commentaires (0)