PRO D2/ LE SCA INOVE POUR NARBONNE

PRO D2 : LE SCA INNOVE POUR NARBONNE

La belle victoire face à Dax a laissé des traces dans les organismes ainsi que les entraînements , avec les blessures de Malick Djebabla (cervicalgie), Giorgi Tétrashvili (dorsales), César Damiani (accrimio claviculaire) et Yohann Misse (déchirure abdominale), Nicolas Kaiser opéré d’un tendon du biceps a fini sa saison,  le staff sportif a fait le choix d’intégrer dans le groupe des éléments absents depuis quelques semaines comme Maxime Gau, en pilier, tandis que Yoganne Coréa est titulaire en seconde ligne, Nicolas Frize et Raphaël Merancienne un jeune Reichel seront sur le banc des remplaçants , tout comme  Samuel Marques et Baptiste Hecker mis en semi- repos. La charnière a également été changée, Yohann Chateauraynaud et Sylvain Bouillon sont titulaires , Romain Barthélémy glisse au centre aux cotés de Florian Vialelle une nouvelle fois titulaire.
L’équipe du SCA:
1 Dedieu, 2 Ponnau, 3 Gau , 4 Corréa , 5 André, 6 Calas, 7 Visensang, 8 Raynaud (cap), 9 Chateauraynaud, 10 Bouillon, 11 Todua, 12 Barthélémy, 13 Vialelle , 14 Rokoduru, 15 Péluchon.
Remplaçants
Mérancienne, Frize, J. Mondoulet, L. Mondoulet, Lane, Marques, Hecker,  Hamadache ; Nicolas Kwarazfzlia sera également du déplacement.

L’équipe de Narbonne
15 Ratez- 14 Navakadretia-13 Grammatico, 12Lima, 11 Fekitoa,(o) Halangahu,(m) Valentine,8 Jenkins,7 Herjean, 6 Beaux , 5 Aurignac, 4 Strauss, 3 Wrigt,2 Vuli, 1 Petit
Remplaçants
Algisi, Fichten,Uva,Malet,Rouet, Jasmin, Smith, Zanon
ALBI SANS COMPLEXE
« Les Albigeois qui ont fait un grand pas vers le maintien et à  ce titre seront d’autant plus dangereux » souligne Sébastien Petit, le pilier narbonnais, sur le site du club, et ajoute «  Ils viennent sans complexe. Nous, nous devons corriger le tir en touche notamment, un secteur qui n’a pas donné entière satisfaction, c’est plutôt jeune mais c’est très solide… » Suffisamment  pour venir ternir une fin de saison, conclu l’auteur de l’article qui termine « La méfiance est donc de mise ».
Cette méfiance est aussi dans le camp du Sporting Club Albigeois . « Cette rencontre ne va pas être une partie de plaisir, mais c’est  un beau challenge pour le groupe» reconnaît Remy Ladauge, le coach des lignes arrières du SCA, lequel ajoute : «  Le groupe est prêt à relever le défi. Si mentalement il y ait, moi j’attends un bon match dans tous les compartiments . Nous allons essayer de poser des problèmes à cette grosse équipe narbonnaise ».
Naturellement se pose la question des absences et de l’intégration de nouveaux et jeunes joueurs «  Il y a des joueurs qui doivent faire de bonnes performances individuelles   (renouvellement de contrats oblige avec changement d’entraîneur NDLR) pour leur avenir personnel, de cela je pense qu’ils en ont conscience. Maintenant c’est avec le collectif que le groupe se donnera une chance de s’en sortir. Il va donc falloir être capable d’avoir un jeu structuré, et offrir le moins de munitions possibles à une équipe de Narbonne qui sait s’en servir. Car c’est une équipe qui propose le jeu le plus complet , le plus structuré, capable de mettre beaucoup de vitesse au ballon, beaucoup de mouvement, défensivement très en place, même si elle n’est pas forcément très agressive mais a un second rideau défensif qui laisse très peu d’espace. Cela veut dire qu’il va falloir avoir un bon jeu au pied, être capable de resserrer la défense. Les quelques occasions que nous aurons il faudra savoir les mettre au fond ».
De là à affirmer que libérés pour partie d’un très possible maintien (5 points restent à acquérir pour mettre un terme à cette incertitude) , les « hommes » de Julien Raynaud peuvent-ils entrer sur l’herbe du stade audois, sans pression et donc se faire plaisir quant au jeu : «  C’est certain que nous n’aurons pas une pression exceptionnelle, maintenant c’est un peu les mêmes conditions et le même Objectif que nous avions eu lorsque nous sommes allé à Béziers… mais j’espère qu’il n’ y aura pas le même résultat ».
JOUEURS TRÈS SOLLICITÉS
Naturellement, à 5 matches de la fin de la saison et alors que les blessures depuis l’ouverture du championnat se sont accumulées, il faut se rappeler que des joueurs ont été très sollicités. Ainsi Julien Raynaud a été le plus sollicité avec 1730 minutes de présence dans le jeu (22 matches) devant Samuel Marques 1518 minutes, Baptiste Hecker 1431 (20 matches)  et César Damiani.  Chez les avants qui ne jouent jamais les 80 minutes on trouve  Bastien Dedieu qui a joué 1350 minutes. Parmi les joueurs les plus sollicités il y a  également  le jeune Gabriel Lacroix (1304 minutes), et le talonneur Cyriac Ponnau lequel  a été de toutes les feuilles de matches.
Ceci explique pour partie que le staff sportif est parfois dans l’obligation de faire appel aux jeunes comme les deux néophytes Raphaël Merancienne qui fait sa première apparition et Nicolas Frize , ( il va mettre un terme à sa carrière de rugbyman pour se consacrer à son métier de kiné), néophyte sur la saison car confronté à de nombreuses blessures, qui remplace Giorgi Tétrashvili après avoir été aligné avec les Espoirs , non au poste de pilier mais à celui de  seconde ligne où il a rendu de très bons services.
Dire qu’ Henry Broncan effectuera le voyage de Narbonne, l’esprit tranquille quant au résultat, serait pour le moins exagéré. « C’est l’équipe qui fait le plus de progrès sur la saison. A Tarbes, ils devaient gagner mais il pleuvait et neigeait . C’est bon sur  toutes les lignes, devant, derrière. Physiquement ça court partout. Certains joueurs je n’en donnais pas un centime il y a six mois et maintenant ça cavale de partout. Cette équipe a ressuscitée. Les Australiens ont fait du bon boulot. Chapeau ! Je pense que Narbonne  finira dans les trois premiers du classement. C’est une équipe qui a très confiance en elle. Elle n’a concédé à domicile qu’un nul contre Tarbes ».
Le challenge qui attend les Albigeois du Sporting n’en n’est que plus beau…. s’ils ne subissent pas comme cela avait été le cas à Béziers. Après Dax, le groupe a pris conscience de ses valeurs. A confirmer donc en attendant un autre déplacement à Pau et la réception d’Auch. Après ces trois rencontres, on saura vraiment quel sera l’avenir lu SCA en Pro D2.
Maurice Charbonnières

Laisser un commentaire

Commentaires (0)