PRO D2/ SCA, EFFECTIF AU COMPLET POUR RECEVOIR DAX

PRO  D2/ SCA, EFFECTIF AU COMPLET POUR RECEVOIR DAX

Henry BRONCAN « On ne peut pas jouer sans combattre. Un match dur se joue dans la fournaise. »

Matthieu ANDRÉ « La vidéo nous a confirmé là où nous avions pêché. Cette semaine, lors des entraînements nous avons très bien travaillé ».

Rémy LADAUGE «  Face à Dax, j’attends la défense. Cette semaine nous avons mis toutes les chances de notre côté »

Jean-Christophe BACCA «  Il nous faut deux victoires pour être certains de ne pas être rejoints. Mais au-delà, nous devons réagir après le match de Béziers ».

 Le quinze albigeois retrouve, à l’exception des blessés de longue durée, tout son effectif pour affronter dans une rencontre très importante pour le maintien les landais de Dax.

A noter, par  rapport à la contre performance enregistrée à Béziers, le retour de blessure du troisième ligne et capitaine Julien Raynaud, de l’arrière Mathieu Péluchon et également en troisième ligne de Thibaut Visensang, qui a purgé son match de suspension.

Quatre changements ont été opérés par rapport au quinze titulaire de la semaine passée.

Composition du SCA :

1 Dedieu, 2 Ponnau, 3 Kawrazfelia, 4 André, 5 Damiani, 6 Visensang, 7 Calas, 8 Raynaud ( cap), (m) Marques, (o) Barthélémy, 11 Rokoduru ,12 Bonnet, 13 Hecker, 14 Lacroix, 15 Péluchon

Remplaçants

16 Djebablah, 17 Tétrashvili, 18 Corréa, 19 Jérôme Mondoulet, 20 Misse, 21 Chateauraynaud, 22 Bouillon, 23 Hamadache.

Dax annonce une équipe au complet à l’exception de Mathieu Bourret, blessé mais avec son nouveau jocker médical en seconde ligne Sud-Africain  de 29 ans Ruehan Van Jaarveld tout juste débarqué en terre landaise comme jocker médical de Jacques NAUDE, récemment opéré d’une épaule. La licence a été immédiatement validée.

Composition de l’US Dax :

1 Hugues, 2 Maignien, 3 Boyoud, 4 Bert, 5 Van Jaarsveld, 6 August, 7 Ch.Ternisien, 8 Coletta, 9 Salle-Canne (cap), 10 Lacoste, 11Ragamate, 12 Mathy, 13 Devade, 14 Ben Letaief, 15 Laousse-Azpiazu.

Remplaçants :

16 Bethery, 17 Lafon, 18 Vervoort, 19 G. Garcia, 20 Lesparre, 21 S.Ternisien, 22 Justes, 23 Arias.

MOT D’ORDRE : REBONDIR

« Il y aura une vie après la rencontre contre  Dax, si on gagne,  le SCA ne sera  pas relégable, s’il  perd, il ne sera pas encore maintenu ». En conférence de presse d’avant match, tenue vendredi matin, Henry Broncan, le coach « Jaune et Noir » a tenu à dédramatiser l’importance de cette réception de Dax. Il ajoute «  la rencontre se jouera sur la tenue de la première ligne face au trio landais Hugues, Maignien, Boyoud.  Nous savons où cela va appuyer fort et où nous allons devoir répondre encore plus fort. C’est à nous à répondre sinon nous passerons à côté.  Un match dur se joue dans la fournaise. On ne peut pas jouer sans combattre ».
Pour le seconde ligne Matthieu André, l’objectif est double :   faire oublier la contre performance biterroise et préserver les chances de maintien en Pro D2 «  C’est vrai que l’on est très déçus de ce que nous avons fait à Béziers où l’on a mis la charrue devant les bœufs, c’est à dire que nous avons voulu jouer avant d’être agressifs et de mettre du combat. Nous avons visionné la vidéo et avons constaté que nous avions eu ce que nous méritions. Ce fut un très mauvais match de notre part. Maintenant cette semaine, après avoir vu la vidéo de Béziers, et avoir  constaté ce qui n’a pas marché, nous avons bien travaillé et on va tâcher de se rattraper contre Dax. De toutes les façons si nous ne mettons pas du combat et de l’agressivité contre Dax, le match sera très, très compliqué ».
Le staff sportif albigeois dénonçait la semaine dernière l’ambiance qui a régné lors des entraînements pour préparer le déplacement de Béziers. Le tir semble avoir été rectifié cette semaine, comme en porte témoignage le seconde ligne Matthieu André: «  La semaine dernière, peut-être que nous avons été victime  de  décompression après les trois matchs que nous n’avions pas perdus, donc inconsciemment on s’est relâché. Après le match catastrophique fait à Béziers, nous avons retrouvé cette pression ce qui fait que les entraînements ont été beaucoup plus studieux et plus sérieux. Donc nous allons voir si cela paye ce week-end ».
Naturellement, de retrouver tout son effectif, va booster le quinze albigeois «  Je pense que c’est un plus parce que il y a pas mal de joueurs d’expérience. Mais tous les jeunes qui sont montés et ont joué dans l’équipe ont toujours tout donné et joué avec beaucoup de vaillance. Pour la confiance, le retour des blessés est un plus pour l’équipe mais je répète, tous les joueurs ont toujours tout donné. Cette rencontre contre Dax est capitale, c’est évident,  car il nous reste trois rencontres à domicile, si on veut se maintenir il faut gagner ces trois matchs donc celui contre Dax. Oui,  c’est un match essentiel si on veut rester en Pro D2.  ».

Pour Rémy Ladauge, l’entraîneur des lignes arrières il n’y a pas de mystère pour vaincre les landais : «  Nous devrons mettre en place un jeu direct et avancer sur chacun de nos impacts. Nous récupérons des joueurs, ce qui est énorme. Nous comptons sur notre banc, sa densité, car il est capable de faire basculer la rencontre. Pour préparer la rencontre contre Dax, contrairement à la semaine dernière, nous avons fait une très bonne semaine d’entraînement. Les joueurs ont été impliqués, concentrés toute la semaine, cela a été le jour et la nuit par rapport à la préparation du déplacement à Béziers, donc j’espère que pour le match ce sera pareil. En tout cas durant cette semaine nous avons mis toutes les chances de notre côté. A Béziers nous n’y étions pas. Je pense que les joueurs se sont pris en main cette semaine, que le staff aussi. Nous allons faire bloc et faire ce qu’il faut pour passer ce match capital. Conditions météo on attend peut-être un petit peu de pluie ce qui nous promet un combat un peu plus difficile. A Béziers nous n’avons jamais avancé. Tous les impacts offensifs ou défensifs nous les avons subis. A partir de là on peut le tourner dans tous les sens : le rugby si tu avances tu réussis. Si tu recules sur chaque ballon , ou que tu ne l’as pas tu ne franchis pas. Nous avons eu une occasion de franchissement et nous on s’est fait franchir deux fois. J’attends de la défense qu’elle relève la tête  contre Dax».

IL FAUT A TOUT PRIX RÉAGIR

Jean-Christophe Bacca : «  Il nous faut deux victoires pour être certains de ne pas être rejoints. Après, au-delà du bilan comptable nous nous devons de réagir après ce non match de Béziers. Je suis content que ce soit contre Dax , parce que c’est une équipe qui arrive avec ses valeurs de combat, la saine agressivité qu’elle affiche devant tous ces adversaires que ce soit sur ses terres ou en déplacement. On va pouvoir savoir, au moins sur ce registre là,  si nous sommes capables de répondre présent ce que nous n’avons pas toujours su faire notamment contre Tarbes où d’autres qui sont venus s’imposer au Stadium. On connaît les paramètres de ce match, où cela va se jouer face aux Dacquois qui s’appuient sur une  conquête très forte et sur une défense en place et qui sont capables derrière de contre-attaquer. Donc il va falloir réagir par rapport à cela. Physiquement les Albigeois ont gardé beaucoup de fraîcheur car nous avons su les préserver lors des entraînements de cette semaine. Maintenant cela dépend de l’état d’esprit. Il faut qu’il y ait une révolte , il faut autre chose que ce que nous avons vu à Béziers pendant au moins cinquante minutes au cours desquelles la conquête a plutôt bien fonctionné évitant une plus ample raclée et où l’on a vu quelques actions plutôt intéressantes, mais bien loin, dans l’ensemble,  de ce que l’on attendait de ce groupe dans la réalisation technique et dans le comportement. Nous devons assister à une remise en cause de l’ensemble du comportement de l’équipe et du staff. On a réfléchit, on s’est posé pas mal de questions, nous nous sommes gratté la tête pour trouver les solutions. Il faut à tout prix réagir. La psychologie existe toujours en rugby, elle concerne  les phases de combat, la défense et même offensivement en arrivant avec le maximum de vitesse pour aussi marquer l’adversaire dans sa chair».

Maurice Charbonnières

Laisser un commentaire

Commentaires (0)