PRO D2/ SCA-DAX : VICTOIRE IMPERATIVE !

PRO D2 : SCA-DAX : VICTOIRE IMPERATIVE !
Henry BRONCAN : “ Cette équipe de Dax m’a impressionné face à Pau. C’est une équipe très dangereuse que je crains beaucoup ».
« Nous comptons sur un soutien du public à son équipe qui souffre mais s’accroche»
« Après Dax il y aura toujours d’autres matchs et même si nous étions battus, il y aura la possibilité de se maintenir mais il est certain que pour la confiance, pour la sérénité du club il est très important de l’emporter samedi soir . C’est très important. C’est pour cela que je compte sur le soutien du public à son équipe qui souffre depuis le début de la saison, qui s’accroche, qui a des hauts, qui a des bas comme toutes les équipes qui, tout simplement, sont un petit peu en dessous du niveau de la Pro D2. Il y a des jours où l’on peut arriver à faire un match convenable, mais on le paye presque aussitôt après. L’inconstance vient du fait que pour notre équipe, encore une fois, on se rend compte que des éléments comme Vakhtang Maisuradze pour son agressivité ou Florent Fourcade pour sa technique, voire Valentin Caillau, font défaut. Et lorsqu’on y ajoute Mathieu Péluchon, et surtout le capitaine emblématique Julien Raynaud, nous sommes naturellement dans la souffrance » analyse Henry Broncan..
REPRISE EN MAIN DES ENTRAÎNEMENTS
La semaine d’entraînement avant la rencontre contre Béziers avait été qualifiée par le staff sportif comme très mauvaise d’où la première mi-temps calamiteuse de Béziers. Les pendules ont-elles été remises à l’heure? Réponse d’Henry Broncan : « Les entraînements de lundi et mardi (entretien réalisé mercredi NDLR)n’ ont rien eu de comparables avec  ceux de la semaine dernière . Il  y a eu deux bons entraînements avec beaucoup de sérieux,  beaucoup de rigueur (la remontée de bretelles à la mi-temps et à la fin de la rencontre de Béziers  a eu ses effets NDLR). Les joueurs ont parfaitement conscience d’être passés complètement à côté de la rencontre devant une équipe de Béziers très revancharde. Je ne veux pas les excuser, mais ils n’étaient dans les meilleures conditions pour réaliser un exploit avec un départ à 7 heures du matin, une arrivée un peu précipitée à Béziers, pas de très bonnes conditions pour le repas et pour l’avant match. Je ne veux pas tout expliquer mais je crois que parce que nous sommes dans un monde professionnel, il suffit de très peu de choses pour chuter, pour tomber du mauvais côté du match, ce que nous avons fait très, très vite, à part la seconde période où il y  a eut une révolte avec cinq juniors à la clé ( je les félicite tous les cinq car heureusement qu’ils étaient là) ».
AFFICHER PLUS D’AMBITION QUE DAX
Donc, Dax arrive en terre cathare avec des ambitions, lesquelles se sont exprimées dans la cité thermale landaise avec la victoire face à Pau. «  J’ai regardé cette rencontre et Dax m’a fait une très forte impression. Ils ont dominé dans les domaines de la mêlée, de la touche, en agressivité alors que les Palois paraissaient un petit peu endormis. Donc on compte beaucoup sur les rentrées de Julien Raynaud, le capitaine charismatique des « Jaune et Noir , de Thibaut Visensang qui, pour moi, est notre meilleur défenseur, qui est aussi un gratteur, c’est un garçon que l’on ne voit pas beaucoup quand il joue, mais dont on s’aperçoit qu’il n’est pas présent. Quant à Mathieu Péluchon, qui, à l’arrière, est d’un très bon niveau ».
Les supporters albigeois attendent de « leur » équipe qu’elle retrouve ses vertus du combat  et d’agressivité, qu’un vent de révolte se lève autant au niveau du pack des avants que des lignes arrières qui ont fait faillite en défense à Béziers. « Dax offre un jeu avec une très bonne mêlée, avec un super talonneur même s’il n’a pas le physique de l’emploi car un peu enveloppé, mais c’est la pièce maîtresse du pack des avants. Les Dacquois sont très bons sur les mauls, ils  jouent  très bien le jeu qu’ils  veulent … faire avec des entraîneurs qui ne se trompent pas. Donc samedi soir nous devrons être très concentrés sur toutes les mêlées et sur toutes les touches, sur les mauls… Dax est une équipe agressive dans le bon sens du terme, qui n’a pas peur et possède beaucoup de joueurs d’expérience. C’est  une équipe très dangereuse que je crains beaucoup . Elle possède les vertus indispensables à équipe de rugby».
Il est évident que la victoire contre Pau, a permis aux Dacquois de se mettre à l’abri d’une menace de relégation. Ils sont crédités de 48 points ce qui les placent à la 10ème place à cinq points d’Aurillac et de Colomiers (53). Mais dans la mesure où la suite du programme proposera aux Landais 3 rencontres à domicile pour 4 déplacements ce qui devrait leur permettre de se maintenir au chaud  dans le ventre mou du championnat,  on pourrait penser que le déplacement d’Albi n’est pas écrit en lettre rouge sur leur planning. Mais attention, tout de même, car une victoire à Albi ferait aussi du bien au moral….
Les Albigeois sont conscients qu’ils se trouvent dans situation plus préoccupante que celle de leurs futurs adversaires. Et donc la consigne pour samedi 18h30 au Stadium est on ne peut plus simple : Victoire obligatoire car le programme qui suit sera tout sauf un long fleuve tranquille d’autant que Bourg-en-Bresse, Carcassonne et Auch n’ont certainement pas dit leur dernier mot !

Laisser un commentaire

Commentaires (0)