PRO D2/ SCA : BOURGOIN DANS LA LIGNE DE MIRE !

RAYNAUD JulienPRO D2/ SCA : BOURGOIN DANS LA LIGNE DE MIRE

Jean-Christophe BACCA :  » JUSQU’A MAINTENANT, AVEC LES MATCHES AMICAUX, ON TIRAIT DES BALLES A BLANC, MAINTENANT NOUS ALLONS ATTAQUER AVEC DES BALLES REELLES ! « 

« NOUS AVONS ENCORE BEAUCOUP DE TRAVAIL A FAIRE « 

Julien Raynaud, blessé, devrait rater le début du championnat

Le championnat démarre samedi à 18h30 avec, pour le SCA, le déplacement à Bourgoin. A l’issue de cette rencontre on pourra tirer un premier mais pas définitif bilan officiel de plus de deux mois d’entraînement pour certains (le rassemblement des anciens a eu lieu mi-juin), de presque deux mois pour les recrues (début de l’entraînement le 1er juillet). Sera alors jugé grandeur nature le travail effectué par Ugo Mola et son staff. Les rencontres amicales qui se sont soldées par deux victoires (Massy et Aurillac) et un nul (Dax) peuvent être considérées comme un premier point positif. Les autres bons points seront attribués à chacune des rencontres du premier bloc avec le déplacement à Bourgoin, l’ouverture au Stadium avec la réception de Biarritz, le match de gala par excellence, le déplacement à Massy, la réception de Dax et le voyage à Narbonne. Un réel chalenge pour faire oublier le début de championnat galère de la saison dernière. Toutefois aucun des membres du staff sportif ne tire d’ores et déjà de plan sur la comète et tout particulièrement Jean-Christophe Bacca , le coach des avants lorsqu’il  tire un bilan de cette phase de préparation dans la perspective du déplacement à Bourgoin : « Ce   qui est bien, c’est déjà que l’on a pas perdu. Après bien sur une montée en puissance de ce groupe qui travaille de mieux en mieux mais il reste encore beaucoup de travail, nous avons encore beaucoup d’approximations sur la conquête et même dans le jeu courant. Le gros point fort à  été la défense individuelle, collectivement nous avons trouvé beaucoup de repères, mais il nous reste beaucoup de travail. Toute les équipes sont  un peu à ce stade-là. Bourgoin un petit peu moins car c’est une équipe qui a l’habitude de jouer ensemble et qui a peut-être un petit temps d’avance sur nous. Il faudra que nous nous soyons capables de hausser notre niveau de jeu, pour essayer de ramener quelque chose de Bourgoin ». Après la confortable victoire acquise à Aurillac avec 5 essais à la clé, peut-on parler de matche de référence «  Il faut remettre la rencontre dans son contexte. Il y avait des conditions difficiles. Des situations nous ont réussies. Aurillac a eu de bons enchaînements mais les Cantalous ont lâché des ballons au dernier moment. Je ne pense pas qu’il y ait trente points d’écart entre ces deux équipes. Donc il faut relativiser, il y a eu des choses positives mais il y a encore beaucoup de choses négatives car Aurillac nous a fait souffrir dans bien des secteurs ». Mais d’ores et déjà, après ces trois rencontres amicales de préparation,  percent les qualités et les défauts du groupe. «  Côté qualité, on sait qu’individuellement on a gagné en intensité et donc nous pouvons lutter à armes égales avec les autres équipes. Côté défaut : encore de l’inconstance sur les phases de conquête. Il va donc falloir travailler encore plus sur ce secteur. Je sens que ce groupe peut travailler de façon beaucoup plus homogène et de façon beaucoup plus intéressante que ce qu’il fait aujourd’hui. Donc il y a encore beaucoup de travail à faire ».

BOURGOIN : ATTENTION DANGER

Cette ouverture du Championnat 2014-2015 à Pierre Rajon, est tout sauf une partie de plaisir annoncée dès lors qu’un paramètre s’est ajouté aux qualités reconnues de cette équipe : la sanction de dix points infligée par la DNACG peut avoir un double effet : tout d’abord mobiliser encore plus les énergies pour ne céder dès les premières rencontres aucun point afin de combler le plus rapidement possible ce handicap, soit d’avoir sonné le groupe. Il faut évidemment prendre en compte le résultat de l’appel déposé par le club ( Auch a également déposé un appel estimant que Bourgoin aurait triché). Toutefois on ne voit pas très bien que la sanction puisse être modifiée à quelques jours de l’ouverture du championnat. Jean-Christophe Bacca s’en tient à la situation actuelle : «  Bourgoin est une équipe qui se retrouve dos au mur dès le début du championnat, avec cette décision de la DNACG, Bourgoin est une place forte du rugby qui veut démontrer qu’elle a toute sa place en Pro D2, qui l’a déjà montré l’année dernière en réintégrant le rugby professionnel, et qui va avoir à cœur d’y rester. Chaque match à domicile sera une finale pour cette équipe. Donc on s’attend à un match extrêmement dur, avec un public qui va soutenir son équipe. Nous allons trouver dans le Stade Pierre Rajon une ambiance comme aux plus beaux jours des années passées ». Cette période de mise en jambe agrémentée de trois rencontres amicales poursuivait  deux objectifs : mettre en condition le groupe et définir quels éléments parmi la trentaine de professionnels, voire certains « Espoir », présentent les meilleures garanties pour assumer les titularisations mais également le banc dans la mesure où , parfois, les remplaçants assurent le gain des matches. « Un groupe commence à se dessiner, mais rien n’est encore décidé, il y a encore une semaine d’entraînement. Il y a encore beaucoup de travail à faire, et ce seront  les garçons les plus en forme et qui proposeront le plus d’homogénéité avec le reste du groupe qui seront du voyage. Mais encore une fois nous aurons besoin de tout le monde. Ceux qui ne seront pas du voyage à Bourgoin seront utilisés au fil de la saison ».
Les trois-quarts réalisent un début de saison encourageant. « Les trois-quarts ont beaucoup travaillé, et l’émulation qu’il y a entre eux fait que cette ligne de trois-quarts propose des choses très intéressantes mais encore une fois, là aussi, il reste du travail à faire, rien n’est encore acquit. Nous n’avons encore rien prouvé si ce n’est de jouer et de gagner  des matches amicaux. Or les matches amicaux ce sont des balles à blanc, maintenant nous allons attaquer avec des balles réelles ».
Un premier pépin pour le groupe, Julien Raynaud touché aux côtes à Aurillac devrait manquer les premiers matches du championnat.

Maurice Charbonnières

Laisser un commentaire

Commentaires (0)