PRO D2/ SCA- BOURGOIN, POUR L’HONNEUR!

PRO D2/ SCA/ BOURGOIN POUR L’HONNEUR

Si cette rencontre est sans enjeu pour les deux équipes quant à leur avenir en Pro D2, les Albigeois du SCA se doivent de battre Bourgoin pour remercier leur public qui l’a soutenu dans les bons mais aussi les mauvais moments.

Rassuré sur leur sort quant au maintien, les Albigeois du Sporting accueillent l’équipe de Bourgoin avec la ferme intention de terminer en beauté la dernière rencontre à domicile de la saison 2013-2014. Bourgoin est classé à la 7ème place avec 63 points pour 12 victoires (2 en déplacement à Béziers 24-17 et Carcassonne 18-16) ; 2 nuls (à Dax 25-25- et lors de la réception de La Rochelle16-16), 3 défaites à domicile (Albi 9-12 – Colomiers (18-19) – Carcassonne (20-29) et 11 défaites sur terrain adverse, tandis qu’Albi qui affiche 50 points, occupe la 12ème place avec 10 victoires, 2 nuls et 16 défaites. Bourgoin accuse 12 points de handicap par rapport à Tarbes ( 6ème ) et donc ne peut plus espérer s’immiscer dans les prétendants aux phases finales. Les Albigeois, quant à eux, espèrent conserver la 12ème place voire la 11ème dans la mesure où Béziers perdrait à Narbonne et lors de la réception d’Aurillac et qu’Albi remporterait ses deux derniers matchs, réception de Bourgoin et déplacement à Carcassonne et que Dax qui compte un point de retard (49) ne gagne pas ses deux rencontres finales en recevant Auch qui joue sa survie et Mont-de-Marsan chez lui. Bref, les deux formations n’ont pas grand-chose à espérer, si ce n’est une victoire pour l’honneur. Pour Bourgoin ce serait la revanche de sa première défaite encaissée sur son terrain après sept matchs sans défaite et à ce titre on peut penser que cette équipe viendra en Albigeois avec un certain esprit de revanche. Pour Albi, l’objectif est de remercier le public par une victoire pour son soutien dans les meilleurs et les pires périodes. Pour autant la défaite 33-18 encaissée au Stade Guy Boniface, à Mont-de-Marsan passe mal dans la gorge de Jean-Christophe Bacca « Le bilan de cette rencontre est plutôt mauvais. On prend cinq essais et six pénalités sur la mêlée. A partir du moment où on a une conquête sans être mauvaise sanctionnée à ce niveau-là, c’est déjà rédhibitoire pour gagner à l’extérieur. Ensuite nous avons vu qu’au niveau du jeu au pied nous avons été extrêmement déficitaire par rapport à la prestation de Dut qui a été très intéressante dans ce secteur-là, et enfin nous avons eu une défense qui a été hyper poreuse sans doute une des plus mauvaises prestations défensivement depuis le début de la saison puisque sanctionnée par cinq essais. Donc bilan plutôt mauvais malgré les bonnes choses que nous produisons offensivement, une bonne touche, un bon contre, mais si on ajoute les pénalités en mêlée, le déficit au pied et la défense catastrophique et bien nous obtenons tous les ingrédients nécessaires pour prendre 30 points à l’extérieur ». Donc pas mal de travail pour le staff pour corriger toutes ces erreurs même si elles ont été sans conséquences quant à l’avenir sportif professionnel du SCA car, même pour l’honneur, la victoire contre Bourgoin est impérative. D’abord parce que les joueurs s’étaient donné comme objectif de gagner les cinq dernières rencontres à domicile, mais pas seulement :  « Il faut terminer le mieux possible et commencer à travailler pour la saison prochaine car psychologiquement, les joueurs ont toujours besoin de victoires et ce serait mal venu par rapport à notre public et par rapport aux gens qui nous ont suivi et soutenu tout au long de la saison de terminer à Albi sur une défaite. Donc nous allons faire en sorte de recadrer nos défauts, nous allons faire de gros efforts sur la mêlée cette semaine, sur la défense également pour essayer de battre Bourgoin qui vient de battre sur les terres héraultaises Béziers et qui aura à cœur de prendre sa revanche sur le match aller où nous avions gagné en début de saison » souligne Jean-Christophe Bacca. Un point d’interrogation reste l’effectif dont on sait le nombre de blessés. Évidemment les décisions de la commission médicale sont attendues avec impatience pour savoir si le staff sportif peut récupérer des éléments-clé comme entre autres, Mathieu Péluchon, Sylvain Bouillon , Gabriel Lacroix, Cyriac Ponnau , Florian Vialelle , lesquels souffrent de petits bobos peuvent à nouveau postuler. L’expérience Nasoni Kunavore titularisé au centre de l’attaque pour la première fois à Mont-de-Marsan, s’est avérée intéressante : «  Kunavore à 19 ans, il est donc Reichel, il ne faut pas l’oublier. Nous avons cette année l’équipe la plus jeune de Pro D2. Effectivement, le jeune fidjien a trois essais refusés, dont au moins un qui est parfaitement valable. On sait que c’est un très bon attaquant, qui attaque naturellement mais qui a encore besoin de se former au rugby européen et français. Il a besoin de travailler, mais il est volontaire effectivement dans la défense collective. C’était son premier match avec nous et comme la défense n’est pas son point fort, il va avoir du travail, mais il n’est pas le seul et donc nous avons fait une prestation plutôt moyenne en défense » souligne Jean Christophe Bacca , lequel confirme que le travail est déjà amorcé pour la saison prochaine : « Ce groupe, qui, je l’espère, sera reconduit au maximum l’an prochain, doit commencer à travailler, à intégrer des automatismes, surtout doit réapprendre à gagner car il a besoin de confiance . Il a les qualités nécessaires avec les garçons qui viendront le renforcer, pour espérer mieux qu’une douzième place ».

Maurice Charbonnières

Laisser un commentaire

Commentaires (0)