PRO D2/ SCA-BOURG : UN ALBIGEOIS AVERTI EN VAUT….

PRO D2/ SCA-BOURG  : UN ALBIGEOIS AVERTI EN VAUT DEUX !

 

BOURG-EN-BRESSE ANNONCE LA COULEUR : RÉCUPÉRER A ALBI LES POINTS PERDUS A DOMICILE CONTRE NARBONNE

«  A l’issue de la lourde défaite contre Narbonne (12-38), concédée à domicile, le centre bressan Jean-Emmanuel Cassin ne peut que constater les dégâts et espérer une réaction à Albi dès samedi prochain ». Noir sur blanc sur le site du club bressan. Un Albigeois prévenu en vaut deux !
Voilà une réaction qui ne peut qu’inciter les « jaune et noir » du SCA a oublier à la maison le résultat du match aller (victoire d’Albi 22-23) . Depuis le 19 octobre, cette équipe de Bourg a beaucoup évolué. Plutôt en bien. Au point qu’elle fait figure d’épouvantail même si cela ne se traduit pas au classement, puisque les Bressans luttent pour éviter une place de relégable. Ils  pointent  à la 14ème place  avec 31 points (5 victoires,1 match nul, 15 défaites, soit un malus de 104 points) alors que les Albigeois qui squattent à la 13ème place comptent 7 victoires (dont deux à l’extérieur), 2 nuls à l’extérieur, 12 défaites et un solde négatif de 113 points.

Certainement que  Bourg-en Bresse va suivre avec beaucoup d’intérêt les décisions qui devraient être prises quant à la réclamation déposée par Carcassonne (15ème avec 5 victoires, 16 défaites et moins 163 points), car si la balance penchait en faveur des Audois , les Bressans descendaient d’un  étage, c’est à dire à la 15ème place synonyme potentiellement de descente….Cette perspective , au delà de la gifle, justifie la réaction du centre bressan. D’où un impératif pour les Albigeois :  ne pas renouveler la prestation de la première mi-temps contre Aurillac si ce n’est pour l’essai marqué en moins de deux minutes de jeu.

Jean-Christophe Bacca : « Je crois que les joueurs ont eu très peur, nous aussi le staff. Est-ce que les joueurs auraient encore les ressources pour revenir dans un match , si c’était le cas,  comme face à Aurillac. Je me le demande. On a encore un trou d’air de 10 minutes alors que le match est plutôt à notre avantage sur les 25 premières minutes malgré le jeu intéressant des aurillacois, on est en tête à la 30ème, jusqu’à ce carton jaune, et chaque fois que l’on prend un carton jaune on prend des points en suivant  et puis quand on prend un essai on en prend toujours un deuxième derrière . Cela devient récurent . On se pose pas mal de questions de savoir pourquoi ce groupe qui a de la qualité, des valeurs, qui est capable de revenir dans des matches comme celui-là, se disloque quand il y a un petit temps faible de 10 minutes. Chaque fois on le paye cash et donc il faut trouver la solution par rapport à çà ».

A solution, c’est certainement la volonté affichée par les « hommes » de Julien Raynaud de faire de la rencontre contre Bourg-en-Bresse le match à 8 points  de la phase retour afin de se donner un peu d’air par rapport au maintien.
Bourg-en-Bresse est une équipe à respecter, car la vidéo est là pour confirmer qu’elle ne laisse jamais rien tomber de ses ambitions : «  Bourg est une équipe complète qui, je pense, a payé chez elle contre Narbonne, le gros match qu’elle avait fait contre Dax. C’est une équipe qui a de la qualité, qui a un état d’esprit, qui est revancharde, et qui va venir à Albi en se disant qu’elle n’a rien à perdre et que de toutes les façons le maintien passe par une victoire à Albi, comme d’ailleurs, toutes les équipes qui nous rendent visite. Donc nous sommes prévenus . J’espère que nous saurons répondre présent ».

A l’évidence , les Bressans ne présentent pas beaucoup de points faibles. Elle est organisée , en place, elle dispose  des joueurs leaders à des postes clé comme le talonneur, une seconde ligne, une charnière intéressante qui a de l’expérience, des joueurs bons défenseurs mais également de capables de produire du jeu.

« C’est vrai que l’expérience de la Pro D2 est toujours compliquée la première saison, mais Bourg-en-Bresse s’est très vite adaptée ; Ce n’est certainement pas la même que celle que nous avons battu lors des matches aller » souligne le coach des avants « jaune et noir ».
Un point noir pour les albigeois, l’incertitude quant à la présence à la tête du groupe de Julien Raynaud, qui souffre d’une épaule depuis plusieurs rencontres. Contre Aurillac , il a joué au mental , mais était totalement vidé au terme des 80 minutes. Julien Raynaud doit subir dans la semaine des examens médicaux qui détermineront de sa  participation ou non. Il faut rappeler que Julien Raynaud a pratiquement joué 80 minutes, toutes les rencontres depuis le début de saison.

« C’est certain que si Julien Raynaud doit déclarer forfait cela sera très compliqué pour le groupe, car avec Vakhtang Maisuradze et Florent Fourcade hors course, il n’y a pas d’autres spécialistes disponibles à ce  poste » constate Jean-Christophe Bacca.

Le Groupe est très concentré, en place depuis plusieurs week-end mais « on a toujours cet handicap des temps faibles qui revient de façon récurrente et qui nous coûte cher. On paye cher notre manque d’expérience, mais je dis cela depuis trois saisons et donc il doit y avoir des joueurs qui commencent à prendre de l’expérience et devraient donc être capables de limiter la casse. C’est primordial car toutes les équipes qui se retrouvent à quatorze ne prennent pas un 12 ou 14 / 0 à chaque fois qu’elles sont en infériorité numérique. C’est là dessus vraiment qu’il faut que l’on travaille ».

Albi s’est donné comme objectif  de gagner les cinq rencontres à domicile. La première fut face à Aurillac. La seconde c’est Bourg-en Bresse. On croise les doigts car cela permettrait d’entrevoir avec beaucoup plus de sérénité l’avenir du SCA dans la pro D2.

Le public se doit également de répondre présent…en soutenant l’équipe même dans les périodes de difficulté en espérant toutefois ….qu’il n’y en aura pas ! Naturellement.

Maurice Charbonnières

Laisser un commentaire

Commentaires (0)