SCA /AGEN : un sacré défi

Julien RAYNAUD : Nous avons un groupe compétitif pour aborder au mieux  la deuxième partie du championnat ».

Jean-Christophe BACCA «  Agen, un gros challenge à relever pour le Petit Poucet Albigeois »

 

La phasedes matches retour de Pro D 2 qui démarre ce week-endreprésente un sacré défi pour les Albigeois du Sporting dont le premier est le déplacement à Agen. Le premier bloc  sera composé de trois déplacements , Agen, Lyon, Colomiers pour deux réceptions La Rochelle, Tarbes. Ce sont donc au moins avec trois des prétendants au Top 14 ( Lyon, Agen, La Rochelle) qu’il faudra en découdre, Tarbes et Colomiers se situant un degré au dessous.

Agen, le premier adversaire, au terme du premier bloc, s’inscrit comme la meilleure attaque avec 42 essais dont 31 transformés, 44 pénalités et  1 drop soit 407 points au compteur. Lyon affiche 47 essais, 35 transformations, 31 pénalités et 398 points, tandis que La Rochelle pointe le bout de son nez avec 30 essais bonifiés pour 27 d’entre eux, 45 pénalités et 342 points. Tarbes se situe un degré au dessous avec 26 essais , 19 transformations , 52 pénalités et 1 drop. Face à ces « gros bras » le SCA se situe à la 8ème place de cette hiérarchie, c’est à dire au milieu du tableau, avec  16 essais dont 11 transformés et 56 pénalités.

Par contre le premier bilan de la saison est moins brillant pour ce qui concerne les défenses. La Rochelle a encaissé 18 essais dont 12 transformés, 39 pénalités et 3 drops (240 pts) , tandis que Lyon a ramené dans ses valises 18 essais, dont 15 bonifiés, 39 pénalités et 2 drops (243 pts) . Agen qui  accuse 257 points a vu sa ligne de but franchie 16 fois dont 12 bonifiées avec  7 points , a écopée de 49 pénalités et vu passer entre les perches 2 tentatives de drops de l’adversaire. Quatorzième à ce classement Albi a vu sa ligne de but violée 30 fois, dont 26 abondées des 2 points de la transformation, a encaissé 44 pénalités et 3 drops.
Albi a écopé 15 fois d’un carton jaune et 2 fois d’un carton rouge, Agen 11 jaunes tout comme Lyon .

C’est dans ce contexte que démarre la phase retour avec comme hors d’œuvre le difficile déplacement à Agen.

L’équipe d’Agen est invaincue à domicile avec 7 victoires auxquelles il faut en ajouter  trois à l’extérieur et 5 défaites sur terrain adverse, attend certainement les Albigeois d’un  pied ferme avec l’espoir d’engranger des points pour au minimum conforter sa 3ème place (49 points) à égalité avec Pau (2ème au goal avérage) qui reçoit Auch, à 7 points de Lyon (56) le leader qui accueille Carcassonne, La Rochelle occupant la 4ème place (46) points et reçoit Mont de Marsan.

DÉFI A RELEVER

Les Albigeois ont toujours en travers de la gorge la défaite consentie à domicile , en ouverture du championnat, face aux Lot-et-Garonnais. Une défaite que le groupe traîne comme un boulet. De là à confirmer qu’il y ait une envie de revanche d’autant qu’une série de victoires a vocation à cesser un jour. La victoire à Bourgoin en a apporté la preuve…alors que les « spécialistes » ne donnaient guère de chances aux « jaune et noir » tarnais voire pronostiquaient une valise. On connaît la suite. Bourg-en -Bresse avait donné le signal d’une révolte. « Agen, c’est un challenge que nous allons relever , nous n’avons pas le choix » souligne Julien Raynaud, le capitaine «  c’est match très compliqué parce qu’Agen est une des plus grosses écuries de Pro D2, maintenant nous avons ce match à disputer là-bas, on va y aller décomplexés, puis on verra le résultat. Il ne fauta pas que nous mettions une pression excessive, que l’on y joue notre jeu. Les vacances nous ont fait beaucoup de bien que ce soit sur le plan physique où nous avons pu un peu relâcher et même sur le plan mental, on est régénéré pour aborder au mieux cette seconde partie de championnat ». Le capitaine est bien conscient que la défaite sur l’herbe du Stadium lors du  match aller a fait très mal «  Nous avons connu un début de championnat très compliqué . On savait que cela allait être difficile mais cela a été plus que difficile avec la première défaite face à Agen au Stadium qui nous a fait excessivement mal à la tête. Nous commençons à peine à rattraper tous le points perdus . Nous avons à cœur de montrer que ce que nous avons fait à Bourgoin, à Bourg-en-Bresse ou contre Carcassonne, on est capable de le rééditer à Agen, chez un gros du championnat. C’est sûr que sur le plan mental ces victoires ont fait du bien, la victoire à Bourgoin était importante pour la cohésion du  groupe et pour la tête. Nous avons conclu la fin de la phase aller contre Carcassonne qui était un match compliqué car sur le plan comptable c’était très important de ressortir avec les quatre points, cela a été fait, c’est pour cela que l’on va aborder la rencontre d’Agen avec énormément d’envies sans trop de pression et avec l’espoir de faire quelque chose là-bas ».

Le moral est d’autant plus au beau, que des blessés ( sauf ceux de longue durée plus Florent Fourcade dont le retour n’est pas envisagé avant mars)sont de retour comme les piliers Giorgi Tétrashvili et Nicolas Frize. « Devant  nous allons être quasiment au complet, nous avons un groupe compétitif pour aborder au mieux cette seconde partie du championnat ».

RENCONTRE DIFFICILE

Nul ne le conteste, le déplacement à Agen sera tout sauf une promenade de santé. « Ce déplacement est un sacré challenge devant l’équipe en forme du moment, seconde derrière l’ogre lyonnais , une équipe qui est montée en puissance depuis le début du championnat, qui est allé gagner à la Rochelle, excusez du peu, donc une équipe en pleine confiance, qui dispose des moyens de son ambition, avec une structure de Top 14. Donc un gros challenge à relever pour le petit Poucet albigeois » souligne  Jean -Christophe Bacca. «  C’est vrai que l’on est jamais aussi près d’une défaite quand on enchaîne une série de victoires, c’est toujours le match d’après. Mais d’autres s’y sont essayés et l’on voit bien qu’Agen sur ses terres est  très difficile à manœuvrer. C’est une équipe qui a les capacités de faire tourner son gros effectif . C’est une équipe qui a de grosses ambitions dont celle de remonter en Top 14 et donc une défaite contre qui que ce soit serait très mal vue pour le club, pour le public et pour le Président. C’est une équipe complète , elle va très vite derrière, elle a un très bon alignement, il y a une mêlée qui est peut-être un peu moins conquérante que par le passé, mais qui techniquement s’en sort très bien parce qu’elle a la capacité d’éjecter très rapidement les ballons. En plus elle a appuyé son début de saison  sur une grosse défense rarement prise en défaut. Elle est difficilement manœuvrable avec très peu de points faibles ».

Maurice Charbonnières

 

Laisser un commentaire

Commentaires (0)