PRO D2/ PAU 28-SC ALBI 27 : MAUDITE DERNIERE MINUTE!

PAU 28-SCA 27
mi-temps 20-17

Stade du Hameau
Vent favorable P en première mi-temps
Arbitre Mathieu Delpy (Ile de France)

PAU
Manca (cap) (Niko 44°), Acébès, Bonnet, Taumoepeau (Drouard 55°), Hiriart, (o) Lescamel (Daubagna 79°),(m) Boulogne, Bernad, Solofuti (Monzeglio 54°), Barrère, Fèvre, Ramsay, Descamps (Charley 16/26°- 27°)Boudjema ( Bourgeois 44° Dutoit  69°) Hurou (Moïse 21°)
3 essais : Taumoepeau 4°, Boulogne 7°, Monzeglio 77°
2 transformations Lescalmel 4°-7°
3 Pénalités Lescalmel 14°-19°-48°
Carton Rouge Bernad (3°) (brutalité)

SC. ALBI
Todua (Kunavore 79°), Lacroix, Hecker (Vialelle 11°), Bonnet, Rokoduru (Chateauraynaud 62°) (o) Barthélémy  (Chateauraynaud 35/38°) , (m) Marques (cap), Loïc Mondoulet , Lane (André 11°), Calas,(Visensang 49°), Corréa, Jérôme Mondoulet, Hamadache (Kwarazfélia  55°), Gau (Merancienne 55°), Dedieu (Frize 55°)
3 essais Calas 10°, L. Mondoulet 34°, J. Mondoulet (55°)
3 transformations Marqués (10°-34°-55°)
2 pénalités : Marques ( 16°-70°)
Carton rouge Corréa (3°) (brutalité)

MAUDITE DERNIÈRE MINUTE

Les supporters, les joueurs et les dirigeants palois ont eu très chaud samedi soir au Stade du Hameau.
Les supporters, les joueurs, le staff, les dirigeants du SCA ont longtemps rêvé à l’exploit. 78 minutes exactement… c’est à dire jusqu’à cet essai assassin de Monzeglio…Puis encore l’instant d’une tentative de pénalité pour  la gagne des 30 mètres qui heurte le poteau.
Elle ne rentre pas. Décidément, au SCA, cette saison, l’histoire repasse les plats dans les ultimes, voire au cours de la dernière minute des rencontres. Narbonne, Pau, pour ne citer que les deux dernières rencontres…Ou encore…Pau lors du match aller au Stadium !
La rencontre jouait sa 79° minute : il y avait 3 minutes que les Palois avaient repris la marque sur un essai parti de deux touches consécutives : 74° les Palois, menés 23-27, bénéficiant d’une pénalité choisissent la pénal-touche . La balle est captée mais les « hommes » de Frédéric Manca n’arrivent pas à faire plier la défense adverse. Nouvelle pénalité pour Pau, nouvelle pénal-touche. Sur le lancer palois, Monzéglio est propulsé en terre promise par un  groupé pénétrant. Il aplatit en coin le troisième essai palois. Boulogne rate la transformation et Pau reprend la feuille de match 28-27. Pour Albi, cela devient récurent de prendre un essai dans les ultimes minutes des rencontres. Toutefois un ultime espoir : à la sirène Albi bénéficie d’une pénalité à 30 mètres des perches. Le ballon tapé par Samuel Marques heurte le poteau et sort. Gabriel Lacroix qui a suivi, croit aplatir mais commet un léger en avant.  Les « Jaune et Noir » ont frôlé l’exploit mais doivent se contenter du point de bonus défensif. C’est cela, la glorieuse incertitude du sport.
Ce point de bonus défensif qui est le minimum syndical vaut tout de même de l’or car Auch prend le bonus offensif sur ses terres face à Bourgoin (36-26) tandis que Carcassonne, au pied de la Cité, a battu Béziers (22-20) et c’est Bourg en Bresse qui prend l’eau dans la capitale des Gaules (64-3) et fait la mauvaise affaire du week-end.
Naturellement, avant de prendre la route vers la cité d’Henry IV, les Albigeois auraient signé pour le point de bonus défensif face à une équipe, qui, à l’instar de Narbonne une semaine plus tôt,  jouait la qualification pour les phases finales. Lorsqu’on flirte avec l’exploit c’est toujours frustrant d’échouer au port.

MAUVAIS DÉMARRAGE
Les affaires avaient mal démarrées pour le SCA : 3ème minute , le ¾ centre palois , Taumoepeau échappe à un premier placage, résiste au dernier défenseur et aplatit au pied des poteaux. Lescalmel transforme 7-0. Deuxième « pépin » : L’ex- albigeois et demi de mêlée palois Kelvin Boulogne intercepte une passe sur la ligne des 22 et c’est une nouvelle fois l’essai au pied des poteaux. 14-0 au planchot (7°). On joue depuis 7 minutes et l’addition commence a être lourde. Heureusement, deux minutes plus tard, Romain Barthélémy lance une attaque, met Solofuti dans le vent et le cuir arrive à Calas qui s’en va à dame. Samuel Marqués transforme 14-7.
Tour à tour, Lescalmel (12°) puis  Marques (15°) suite à une faute du pilier palois Décamp qui ne sort pas d’un regroupement, réussissent une pénalité (17-10 au quart d’heure de la partie) . L’ouvreur palois récidive à la 18ème minute et 20-10 au tableau de marque.
Puis c’est le premier échec de Marques qui rate la cible. Suit tout de même une belle séquence tarnaise stoppée par un en avant de Timalai Rokoduru dans les 22 palois . Une belle occasion de perdue…
Le jeu a baissé d’intensité mais les Albigeois continuent de dominer à la touche. Un nouveau ballon perdu par les locaux sur leur lancer et Albi s’installe dans les 22 palois. A la demi-heure de jeu, les Albigeois sont sur la ligne de but paloise mais Samuel Marqués choisi le coup de pied à suivre pour son ailier, résultat le cuir arrive en touche. L’arbitre redonne une mêlée au profit d’Albi. Sur la poussée, les albigeois reculent (31°). Toutefois, les albigeois récupèrent le cuir, et s’en suit une belle séquence dans les 22 adverses, avec à la conclusion le second essai de la rencontre pour Albi, signé Loïc Mondoulet, que Marques transforme. Albi revient à 3 points des Palois (20-17 à la 35ème minute).
La mi-temps est sifflée après que les Palois aient fait passer un frisson dans le dos des supporters albigeois : Hiriart s’offre une belle percée plein champ, repique vers l’intérieur dans les 40 albigeois . L’ailier palois tente un coup de pied à suivre vers Acébès sur l’aile opposée, mais il n’est pas assez appuyé. C’est la mi-temps sur le score de 20-17. Durant ces 40 premières minutes, les Albigeois ont fait mieux que se défendre face à des Palois fébriles.

DEUXIÈME ACTE ET BILAN
Dès la reprise , la touche tarnaise met à mal sa vis-à-vis. A la 46ème minute un premier tournant : lancer albigeois sur une touche à 5 mètres. C’est la première balle perdue en conquête par les Tarnais…au mauvais moment parce que cela aurait pu être l’essai de la gagne. Mais les Palois ont remis la main sur le ballon, ils percent et dans les 30 mètres albigeois bénéficient d’une pénalité, une occasion de creuser l’écart, que ne laisse pas passer Lescalmel (23-17 à la 48ème minute).
Samuel Marqués rate la cible (54°) sur une pénalité accordée sur la ligne des 5O.Henry Broncan procède à du coaching en changeant toute sa première ligne.
Romain Barthélémy « s’offre » une belle chandelle et Kelvin Boulogne rate la réception. Jérôme Mondoulet bénéficiant d’un rebond favorable pointe en but. L’essai est bonifié par Marques et 23-24 en faveur d’Albi. C’est le deuxième tournant du match.
Les Palois se réveillent : une belle occasion s’offre à eux par l’ailier Hiriart qui décale Bonnet, mais la passe est jugée en-avant. Nouvelle pénalité pour Pau que Lecamel rate depuis les 30 mètres…palois.
Incontestablement les Palois tirent leurs dernières cartouches pour tenter de recoller à la victoire en relaçant les ballons, mais tout cela est trop désordonné.  Et c’est Albi, par le pied de Marques, qui creuse l’écart sur pénalité (23-27 à la 70°).
Nouvelle attaque paloise : le ballon est écarté mais Hiriart fait un en-avant. Puis interviennent les ultimes minutes relatées plus haut.
Les « Jaune et Noir » après avoir  rêvé de victoire ne font que sauver les meubles pour tenir la distance par rapport à Carcassonne qui, au terme de cette 26ème journée accuse un retard de 6 points par rapport à Albi (sous réserve de l’appel de La Rochelle), suivi par Bourg-en-Bresse qui compte 10 points de retard et Auch 12 points. La bagarre pour le maintien va se poursuivre lors du prochain week-end avec la réception d’un os dur à croquer à savoir Auch mais peut-être aussi jusqu’au trille final avec le déplacement à Carcassonne.

Maurice Charbonnières

Laisser un commentaire

Commentaires (0)