PRO D2/ LE SCA à BEZIERS : EN ROUTE POUR LE MAINTIEN!

PRO D2/ BEZIERS/ SCA : OBJECTIF MAINTIEN !

Henry BRONCAN : « chaque match participe au maintien du SCA en Pro D2, c’est l’objectif du groupe ».
« Je crains tout particulièrement à Béziers Thomas Fournil. C’est un ami mais il fera tout pour nous battre. Il ne nous fera pas de cadeaux ».

Samuel MARRQUES : Peu importe mon avenir, je n’ai qu’un objectif maintenir le SCA en Pro D2. Après on verra ce qui arrivera »

Soyons clair, ce n’est pas à Béziers , à l’occasion de la 23ème journée du Championnat 2013-2014 que se jouera l’avenir du Sporting Club Albigeois. A 8 étapes de l’ultime ligne droite avant que ne soit rendu le verdict, il reste aux Albigeois à recevoir trois fois ( Dax, Auch, Bourgoin) et à se déplacer 5 fois ( Narbonne, Pau, Mont-de-Marsan, Carcassonne). Si les réceptions peuvent être considérées comme autant de succès potentiels sauf écroulement général, par contre les déplacements à Narbonne, Pau, voire Mont-de-Marsan s’annoncent de tous les risques, ces équipes visant les phases finales. Quant à Carcassonne, ce sera aussi un match au couteau parce que se jouera peut-être aux pieds de la Cité, le maintien pour les Audois et pourquoi pas pour les Albigeois s’ils se ratent sur des matches décisifs. Bref , rien n’est joué quant au maintien si ce n’est qu’une victoire à Béziers (qui joue aussi le maintien) apporterait un sacré bol d’oxygène aux « Jaune et Noir ».

Henry Broncan, ne cesse de le répéter : « Comme je le répète depuis le premier match de championnat de la saison, c’est un championnat très dur (NDLR d’autan plus dur que les Albigeois en ont totalement raté l’entame) qui se jouera, je le pense, le dernier dimanche (10-11mai) et l’ultime déplacement à Carcassonne. Nous, nous avons le calendrier le plus défavorable avec 3 réceptions pour 5 déplacements alors que pour Auch ce sera le contraire et pour Carcassonne et Béziers c’est 4 contre 4 ( NDLR Béziers  a à son programme 4 réceptions avec Albi, Mont de Marsan, Bourgoin, Aurillac et 4 déplacements La Rochelle, Carcassonne, Bourg en Bresse, Narbonne) tandis que Carcassonne recevra 4 fois avec Agen, Béziers, Pau, Albi et se déplacera 4 fois à Dax, Bourgoin, Bourg-en-Bresse. Quant à la lanterne rouge, Auch qui n’a pas dit son dernier mot , recevra 5 fois avec  Lyon, Colomiers, Bourgoin, Narbonne,Tarbes  puis se déplacera 3 fois à Bourg en Bresse, Albi, Dax.

« Il est évident que si l’on pouvait ramener au moins un point de Béziers, ce serait très bien, et 4 ce serait parfait car cela nous permettrait de rattraper Béziers qui n’est pas trop loin puisque les Héraultais ne  comptent que  3 points d’avance sur Albi .

Naturellement, l’équipe de Béziers sera particulièrement motivée et décidée à nous battre bien entendu. Donc ce sera un match très dur »

HANDICAPS ET PROBLÈMES D’EFFECTIF

Un point négatif pour les Albigeois : l’absence de Julien Raynaud. Henry Broncan précise :

 «  Il a toujours son problème de l’épaule. Nous allons essayer de le préserver pour la réception de Dax, encore que nous ne sommes pas certain qu’il puisse faire son retour. Donc nous avons toujours notre problème de troisièmes lignes. A l’entraînement j’ai essayé de tester le jeune Théo Durand, le numéro 8 des Espoirs et surtout des « Reichel» . Mais j’ai appris que depuis deux ans il était en tutorat au SCA, qu’il n’avait pas sa licence chez nous ,or, pour un amateur, il faut être licencié au club durant deux ans pour pouvoir être aligné avec l’équipe premièreen tant qu’amateur. J’ai découvert cela la semaine dernière, nous avons lancé un appel auprès de la commission de la ligue . C’est tout de même terrible de devoir se passer d’un jeune français de 19 ans, qui depuis deux ans joue au club….. et donc à l’heure actuelle je ne suis pas certain de pouvoir l’utiliser samedi à Béziers. ».

Pour Henry Broncan, « Béziers joue aussi avec ses moyens, avec Rémy Martin blessé alors qu’il était pour beaucoup dans le rendement de ce club. Par contre il a récupéré l’ex-albigeois et Rochelais Thomas Fournil à l’ouverture et on sait qu’il va falloir éviter de faire des fautes dans nos 50 mètres parce que Thomas, avec qui j’entretiens  des relations vraiment excellentes, c’est un ami, mais je sais qu’il ne nous fera pas de cadeau, nous savons qu’il sera présent et extrêmement dangereux. A nous de jouer si possible dans le camp de Béziers  et  éviter les fautes. Sinon…. Je crains particulièrement Thomas, ainsi que le pack de Béziers qui s’accroche tout le temps, qui est agressif. En plus, Béziers, avec Christophe Hamacek et Manuel Edmons, possède deux entraîneurs de talent qui font très bien jouer leur équipe ».

Incontestablement , à 8 étapes de la fin du Championnat , tous les points vont compter avec à la clé des comptes d’apothicaires. « J’espère que mes joueurs en ont parfaitement conscience. Avec Remy Ladauge et Jean-Christophe Bacca, nous avons essayé de les recentrer sur la compétition parce qu’à la sortie de huit jours de vacances il y toujours du laisser aller, c’est difficile de se remettre dans la compétition…Il y a beaucoup de ballons qui sont tombés à l’entraînement .  Bref c’est difficile de se remettre sur le droit chemin ».

Il est de notoriété publique qu’Henry Brocan n’aime pas les coupures dans la conduite du championnat. « C’est vrai, que depuis quatre ans que je suis à Albi, je n’aime pas les matches de reprise . Ils me font toujours peur, parce qu’après le nul à Colomiers et deux victoires chez nous , il y avait beaucoup de concentration sur le groupe et là,  il y en a beaucoup moins ».

 SAMUEL MARQUES SOLLICITÉ ?

 

C’est récurent : les fins de saisons sont polluées avec les reconductions de contrat, par des joueurs dans l’inconnue de leur avenir.  Le coach Albigeois demande à ce que l’on parle le moins possible de l’avenir des joueurs afin qu’ils restent le plus soudés possible et concentrés sur l’objectif à atteindre : maintenir le SCA en Pro D2.

Dans cette optique, se pose la question  de savoir si l’ex-palois Samuel Marquèsva devenir l’ex-Albigeois dans l’équipe de Pau ? Le bruit court avec une certaine insistance sur le souhait du staff sportif palois de récupérer « leur » demi de mêlée prêté puis cédé au SCA il y a deux saisons. L’avenir de Samuel Marquès est-il toujours albigeois ? Le mieux était de lui poser la question : «  Pour le moment mon avenir c’est Albi, avec une saison à finir. Après on verra ce qui arrivera, mais aujourd’hui je suis tourné vers ce club et son maintien . Tous les joueurs sont  là pour faire leur boulot pour que le SCA reste en Pro D2. »

Samuel Marquès, après avoir donné son sentiment sur le déplacement qui attend Albi à Béziersdans la perspective du maintien: «  C’est certain que c’est un match important. Béziers est devant nous au classement, pas très loin, et derrière c’est serré aussi . Donc, c’est sûr qu’il faut que l’on prenne des points et je pense que c’est en commençant par ce match à Béziers. Qu’importe les joueurs qui seront sur le terrain, ils sont à 100% ».

Il est évident qu’il y aura un match dans le match avec le face à face Samuel Marques- Thomas Fournil, à la nuance près que le demi de mêlée albigeois se trouve à la troisième place des meilleurs marqueurs du Championnat de Pro D2 (rappelons que Thomas Fournil dès son arrivée à Béziers en provenance du Stade Rochelais avait été déclaré par le corps médical inapte pour le rugby et qu’il ne vient que récemment de récupérer sa licence) .

Ce challenge de meilleur marqueur  permet entre autreà un joueur d’attirer les regards des agents recruteurs « Pour moi, ce n’est pas ce classement qui m’importe, mon objectif c’est l’équipe, les statistiques passent après. Le butteur doit beaucoup au collectif. Ici , à Albi, tout le monde a en tête le maintien. Nous  sommes un groupe au sein duquel nous nous entendons très bien, donc d’abord le collectif et après l’individuel. Je ne pense pas vraiment à ce classement car je suis plutôt tourné vers le collectif ».

Samuel Marques serait très attaché à cette équipe au sein de laquelle règne un excellent état d’esprit. Albi luia donné du temps de jeu et permis de s’exprimer voire de se révéler ce qui n’était pas le cas lorsqu’il évoluait au sein de la Section Paloise. Et il ne serait pas le seul dans le groupe à se trouver bien au sein de l’équipe du SCA. !

Maurice Charbonnières

Laisser un commentaire

Commentaires (0)