PRO D2/ CARCASSONNE 43-SC ALBI 31

PRO D2 / CARCASSONNE –SC. ALBI 43-31
Mi-temps 24-12

Stade Albert Domec
Temps couvert et soleil, vent fort favorable à Carcassonne en 1ème mi-temps
3 000 Spectateurs environ
Arbitre Mourad Zitouni (Pays Catalan)

SC. ALBI
Peluchon, Lacroix (Rokoduru 28°), Chateauraynaud, Belguidoum (Nakiri- Kunavore 56°), Kraska- (o) Barthélémy, (m) Marques (cap) (Vialelle56°), Lane, Visensang, Calas (Durand 7°puis Damiani 56°), André, J. Mondoulet, Gau (Kwarasfelia 56°), Ponnau (Djebablah 56°), Dedieu (Hamadache 56°)

5 Essais : Chateauraynaud 5°- Belguidioum 37°- Durand 58°- Damiani 61°- Kraska 71°
2 Transformations : Marques 37° – Barthélémy 58°-62°
2 Cartons jaunes : Chateaurauynaud 32°- J.Modoulet 54°(tout deux antijeu)

CARCASSONNE
Levêque- Lazzarotto (Prétorius 58°), Tapatu, Brancrof (Butonidualevu 41°), Brana, (o) Bosch, (m) Salmobert ( Seron 50°), Kofi (Falip 47°), Teyssier, Etien (cap) (Tugali 59°), Tisseau , Roidot (Guironnet 56°), Kouider, Acquier (Esteriola 50°), Etcheverry( Khalkhal 50°)

6 Essais Lazzarotto 1°-Salobert 30°- de pénalité 34°-Butonidualevu 44°- Esteriola 56°-Seron 67°
5 Transformations Bosch 1°-30°-34°-44°-67°
1 Pénalité : Bosch 7°-
carton jaune : Levêque 19° antijeu

11 ESSAIS : A CARCASSONNE C’ÉTAIT PORTES OUVERTES

Six essais pour les Audois, cinq pour les Albigeois, un festival offensif. Cette ultime rencontre du Championnat de France de Pro D2 aura au minimum fait plaisir au (faible) public audois qui a vu son équipe terminer sa saison par une victoire pour… « du beurre » car les jeux étaient faits avant le coup d’envoi, alors que, voici deux ou trois rencontres en arrière, elle flirtait dangereusement avec la Fédérale 1.
Pour les Albigeois, les jeunes albigeois rendant coup pour coup, le challenge était de conserver la 12ème place. C’est gagné même si jusqu’à la 34ème minute et l’essai de pénalité accordé à Carcassonne par l’arbitre portant le score à 24 à 5, les nombreux supporters tarnais pouvaient se demander à quelle sauce « leur » équipe allait être mangée…tant la vitesse de jeu des locaux paraissait supérieure avec ajouté à cela un sans faute au pied du demi d’ouverture Gilles Boech, par ailleurs un sacré talent  dans le jeu d’attaque, et qui s’offrait 5 transformations et une pénalité, ne ratant les perches que sur l’essai de Aloiso Butonidualevu (56°), profitant il est vrai d’un vent favorable en première mi-temps.
« Nous avons essayé de produire du jeu, on a vu ce soir que lorsque la motivation est un peu moindre, c’est un peu plus compliqué, nous avons rendu une piètre copie en défense, mais après il y a eu de bonnes intentions de jeu, des choses intéressantes, bien sûr, comme à tous les matchs. Je pense que c’était vrai des deux côtés. C’est un match de fin de saison ou de … début de saison, ce fut un match amical » résumait après le trille final Jean-Christophe Bacca « Je regrette les quatre ou cinq mêlées de la fin de la première mi-temps et du début de la seconde où, là, on se fait prendre sur le métier des Carcassonnais, alors que nous étions plutôt bien, et ensuite nous avons été très bien sur la deuxième mi-temps. Dommage car avec un peu plus de rigueur je pense que l’on pouvait obtenir un autre résultat. C’est vrai que les organismes sont fatigués, les joueurs ont beaucoup donné. C’était sans doute très compliqué aujourd’hui de venir chercher la victoire avec le niveau de fatigue psychologique ou physique des joueurs»

PREMIÈRE MINUTE, PREMIER ESSAI

Il faut dire que les affaires commençaient mal pour les Albigeois : dès le premier coup de pied sur la première attaque audoise, Thierry Brana, l’ailier de Carcassonne, offrait à l’autre ailier Benoît Lazzarotto le premier essai qui sera transformé. Le coup d’envoi avait été donné 49 secondes plutôt ! Mais les Albigeois réagissaient immédiatement : 4ème minute, les Albigeois s’offrent un beau temps de jeu avec en point d’orgue un magistral et opportuniste coup de pied à suivre de Romain Barthélémy, Yohann Chateauraynaud, reconverti au centre, allait « en dame », et c’était la réponse du berger à la bergère mais avec le poteau qui renvoyait le cuir sur une tentative de transformation de Samuel Marqués (5-7 pour Carcassonne). Incontestablement, déjà, les locaux se montrent plus rapides sur leurs attaques lesquelles mettent à mal la défense albigeoise. Bosch transforme en point (7°)une pénalité accordée aux 22 en bonne position (5-10) .
On joue depuis un quart d’heure : Albi se paie un beau temps de jeu après avoir obtenu une pénalité dans ses quinze mètres qui reporte le jeu auprès de la ligne médiane. Sur le lancer albigeois avec Matthieu André à la captation, une belle combinaison échoue à 10 centimètres de la ligne de but adverse. Nouvelle touche et les albigeois flirtent avec l’essai…lequel se refuse à eux et Carcassonne peut se dégager par une pénalité. Sur la mêlée jouée sur la ligne médiane avec introduction Samuel Marques, lequel récupère le cuir et dégage vers le camp adverse, mais Albi fait un en-avant. Que de fautes et de balles perdue… Le jeu un peu fou se poursuit avec une attaque audoise qui se termine en terre promise mais l’essai est refusé. Il y en aura un second. Sur l’action qui suit, Gabriel Lacroix dans ses buts est touché aux cervicales et cède sa place à Timalai Rokoduru. La pénalité est rapidement jouée et Brice Salobert trompe la défense adverse (5-17 à la demi-heure de jeu). Yoann Chateauraynaud écope d’un jaune ( 31°). Carcassonne choisi la pénal-touche à 10 mètres de la ligne de but. Et c’est l’essai de pénalité, et de 3 pour les Audois (5-24 ). Ce jeu un peu fou se poursuit avec Mohamed Belguidoum qui s’écroule derrière la ligne de but. Samuel Marques ajoute la transformation et 12 –24 à la sirène annonçant la mi-temps.
César Damiani :« Le jeu est débridé parce qu’il n’y a rien à jouer pour les deux équipes. Donc on a envoyé pas mal de jeu, avec souvent des imperfections mais on prend beaucoup de plaisir. En mêlée nous avons été un peu bousculés, mais cela allait mieux en seconde mi-temps après quelques changements, la conquête a été dans l’ensemble assez propre, surtout sur nos ballons. Donc nous avons essayé d’envoyer pas mal de jeu surtout sur nos passes après contact où nous avons été très performants aujourd’hui ».

DEUXIÈME ACTE

Premier raté de Samuel Marques (41ème) sur une pénalité depuis la ligne médiane avec vent favorable. Et ce sont les Audois qui enfoncent le clou avec Aloisio Butonidualevu lequel entré à la mi-temps, met toute sa puissance pour percer la défense et 12-31 au planchot alors que l’on ne joue que depuis 44minutes. Nouvel essai refusé à Carcassonne mais ce n’est que partie remise puisque suite à un maul c’est le talonneur remplaçant, Clément Esteriola qui porte le score à 12-36. L’addition commence à être lourde. Mais les Albigeois réagissent tout d’abord par Léo Durand, entré en jeu dès la 7ème minute pour suppléer Vincent Calas blessé. Romain Barthélémy ajoute la transformation ( 19-36 58ème) . Puis c’est le tour de César Damiani qui conclu une belle séquence de jeu albigeoise (26-36 à la 62ème) avec la bonification signée Romain Barthélémy. Les Albigeois reviennent dans la course et font meilleure figure même si les Audois continuent d’aller « en dame » avec Julien Seron pour le sixième et ultime essai des locaux (26-43 67ème). Côté Albigeois, c’est Nicolas Kraska qui franchit la ligne de but en bout pour porter le score à 31-43 (71ème). Albi continu de mettre la pression : une belle attaque depuis son camp reporte le jeu aux 40 adverses mais un avant de passe stoppe l’action. Albi continue à pilonner la défense adverse sans réussir à la faire plier. Une pénal-touche jouée à 15 mètres de la terre promise se termine sur un petit coup de pied à suivre mal ajusté. Nouvelle mêlée avec introduction albigeoise à 15 mètres qui ne donnera rien. Et c’est la sirène. Albi, en seconde période, a redressé la tête face à une formation audoise qui s’est montrée supérieure dans la rapidité de jeu et peut-être surtout dans l’envie de bien conclure sa saison devant son public.

DES AU REVOIR ET DES ADIEUX

Les spectateurs du Stade Albert-Domec font une ovation à leur équipe et les supporters albigeois en font de même avec le quinze de Samuel Marques….qui, à l’instar d’un certain nombre de ses coéquipiers qui vont quitter le club, va partir exercer ses talents sous le ciel de Pau. Une page se tourne pour Albi. La saison 2014-2015 sera une autre aventure mais qui se jouera sans Henry Broncan, lequel, alors qu’il manageait pour la dernière fois son équipe après quatre années de bons et loyaux services n’a pas réellement apprécié la prestation de son quinze «Oui, bien sûr c’était une rencontre sans enjeu. Ce n’est pas le rugby que j’aime. Tout le monde a joué, a participé. Il y a eu quand même de grandes promesses pour l’avenir quand on voit que l’on avait six « Reichel » sur le terrain, je crois qu’il y a un petit numéro 8 (Nathan Lane), qui fera son chemin. Je suis très heureux de l’accueil de Carcassonne à mon égard. J’ai revu d’anciens auscitains comme Brice Salobert , Nicolas Etcheverry, Thierry Brana. Je suis très heureux de la façon dont Carcassonne les a accueillis. Heureusement que ce match n’était pas vital. Le rugby c’est la plus belle chose dans la vie, c’est plus beau que les femmes et pourtant j’aime les femmes, mais je n’ai jamais compris le rugby ni les femmes c’est pour cela que je les assimile». Et de lancer en direction des médias« un merci pour tout ». L’ex-coach Albigeois s’apprête à partir passer une semaine à Gruissan, sa seconde patrie avec le Gers…Une autre manière de changer d’air et de…vie et de tourner la page. Et de s’éclipser discrètement alors que les dirigeants Carcassonnais le cherchaient…..

RÉACTIONS D’APRÈS MATCH

Rémy Ladauge qui sera en tiers temps l’année prochaine au service d’Albi et pour le reste tentera comme manager général de conduire le club de Lavaur vers un retour en Fédérale 1, analyse cette ultime rencontre du championnat 2013-2014 « Oui, il y a eu beaucoup d’essais dans cette rencontre, c’était un match sans enjeu, mais par contre beaucoup de jeu pour le coup, un match très agréable pour les spectateurs. Je pense que nous avions la place pour gagner cette rencontre, mais nous avons manqué un peu d’efficacité. C’était un match plaisant pour finir la saison. Après un début de saison difficile, nous avons la satisfaction d’avoir su retrousser les manches pour assurer le maintien plus rapidement que prévu. Donc cela reste une saison satisfaisante mais nous aurions certainement pu faire mieux ».
L’occasion de demander à Rémy Ladauge quel est son proche avenir « A Lavaur je vais reprendre un club qui descend mais qui va garder son effectif et essayer de le faire remonter dans la foulée; c’ est un chalenge intéressant, surtout que là je serais en charge du groupe. Toutefois, je serais toujours albigeois l’année prochaine. Il reste à définir mon poste au SCA ».
Réaction de Jean-Jacques Castanet, le Président du SCA après l’ultime prestation de son équipe :
« Le bilan d’un match comme celui d’aujourd’hui , je n’en dirais pas grand chose, si ce n’est que c’est une rencontre de fin de saison, on a fait plaisir un peu à tout le monde. Nous aurions gagné cela aurait été bien pour la forme, pour Henry Broncan. Sur ce match là il n’y a rien à dire. Mais nous avons fait en définitive une bonne saison puisque l’on se maintien, c’était le but, maintenant nous allons passer à la saison prochaine ».
La saison 2014-2015 se prépare sans attendre. Ugo Mola le nouveau patron « Jaune et Noir » sera présent dès lundi pour préparer l’avenir et notamment pour faire son marché, lequel, selon Jean-Christophe Bacca, est loin d’être terminé, afin que les 75% de l’effectif qui restent fidèles au SCA se renforcent sur certains postes. Et parmi les éléments qui seront présents la saison prochaine, il y aura César Damiani, le seconde ligne que l’on avait dit partant et qui nous a confirmé sa décision de poursuivre l’aventure « Oui j’ai signé pour deux ans. Je suis fier et content de rester dans ce groupe marqué par l’envie, la solidarité, la jeunesse, un peu de fougue ce qui pourra nous servir surtout dans les matches débridés comme aujourd’hui. On espère surtout que le calendrier nous servira un programme un peu moins compliqué que cette année, surtout sur le premier bloc, histoire de lancer la saison mieux que cette année ».
Tout le monde part en vacances. Elles sont les bienvenues, comme le souligne Jean -Christophe Bacca « Je crois que les organismes sont très éprouvés. Nous avons aujourd’hui trois joueurs blessés : Gabriel Lacroix (cervicales), Vincent Calas (épaule), Nathan Lane victime d’un petit KO même s’il n’est pas très important, c’est la preuve que les joueurs sont épuisés après une saison très dure ».
Maurice Charbonnières

Laisser un commentaire

Commentaires (0)