PRO D2/ BEZIERS – SCA : RECOURS AUX JEUNES : LEO DURAND INTEGRE LE GROUPE EN 8!

PRO D2/ BEZIERS- SCA : UNE PREMIÈRE EN 8 POUR LÉO DURAND

A Béziers, l’ex-albigeois et rochelais Thomas Fournil sera présent à l’ouverture . Il ne faudra pas  lui donner l’occasion de mettre en évidence ses qualités de buteur autrement-dit lui fournir les armes par fautes interposées, car à lui seul il peut s’offrir le scalp de « ses »copains » du SCA. Marques-Fournil, unbeau duel en perspective »

Confronté à une hécatombe de numéros 8 pour blessures (Visensang suspendu, Fourcade, Maisuradze,Caillau, et le capitaine Julien Raynaud toujours en délicatesse avec son épaule) mais également à l’absence de l’arrière Mathieu Péluchon rentré blessé de son match avec l’équipe d’Espagne, Henry Broncan a décidé de donner sa chance en numéro 8 à Léo Durand lequel « flambe »  en Reichel et Espoirs. Arrivé il y a deux ans à Albi en provenance de Graulhet, ce joueur qui opère sous licence amateur accuse 99 kgs sur la bascule et 1m84 sous la toise. Le staff sportif albigeois  dit le plus grand bien de ce joueur  et lui promet une belle carrière. Il sera sur le banc des remplaçants à Béziers, un déplacement sur lequel  se jouera mais pour partie seulement ,  l ‘avenir sportif du club. En cas de victoire, c’est le maintien pratiquement assuré. En cas de défaite c’est l’obligation de remporter les trois rencontres à domicile à venir. Seul problème, c’est que les Bitterois sont sur la même problématique  : en cas de défaite c’est la 13ème place qui leur  est promise (celle d’Albi aujourd’hui) et un succès mettra les Héraultais à 7 points d’avance sur leurs adversaires du jour.
La composition du SCA.

1 Dedieu, 2 Ponnau,3Gau, 4 Jérôme Mondoulet, 5 André, 6 Calas, 7 Misse (cap), 8 Lane, 9 Marques, 10 Barthélémy, 11 Rokoduru, 12 Bonnet, 13 Hecker, 14 Lacroix, 15 Bouillon

Remplaçants

16 Djebablah, 17 Tétrashvili , 18 Corréa, 19 Damiani, 20 Durand, 21 Chateauraynaud, 22 Metge, 23 Hamadache.

Composition de Béziers :

1 Fernandes, 2 Levi, 3 Aho, 4 Caillet, 5 Maamry, 6 Zouhair, 7 Ramoneda, 8 Manoa, 9 Chaput, 10 Fournil, 11 Marais, 12 Gerber, 13 Vakacegu, 14 Gmir, 15 Peyras-Loustalet.
Remplaçants

16 Carmora, 17 Sheklashvili, 18 Toevalu, 19 Carmignani, 20 Massot, 21 Camberabéro, 22 Puyo, 23 Boughanmi.

A noter les absences sur blessures des secondes lignes, Benjamin Dechârtres et Clément Poux, et du demi de mêlée Thibault Bisman.

 

UNE RENCONTRE IMPORTANTE

« Cette 23e journée est capitale pour les Biterrois dans l’optique du maintien. Une victoire est quasiment indispensable à l’occasion de cet ASBH – Albi pour mettre à profit les opportunités du calendrier. Des Albigeois qui vont devoir se priver de Visensang (carton rouge) ainsi que de l’ouvreur Barthélémy (fracture du pouce) tous deux lors du dernier match face à Bourg et de Péluchon, retenu avec l’équipe d’Espagne. Il s’agit de trois pièces maîtresses de cette équipe. A Béziers, où l’on sait ce que veut dire conjuguer avec les absences pour blessures, cet effectif à domicile, avec le soutien de son public…. » . Voilà qui a le mérite d’être clair !

Même si les Héraultais n’avaient pas connaissance de la composition du XV albigeois lorsque cet article a été mis sur le site de l’ASBH, les hommes de Christophe Hamacek et de Manuel Edmonds ne cachent pas leur ambition quant à cette rencontre entre deux équipes proches l’une de l’autre dans la mesure où en cas de victoire de l’une ou l’autre des formations cela serait  synonyme de disposer d’un bon  matelas en terme de points éloignant  de la zone rouge. Pour les deux équipes il faudra avant tout gérer un match de reprise après une semaine de repos. 

 Rémy Ladauge : « Ces coupures sont bonnes pour la récupération des joueurs. Maintenant nous avons pu voir toute la semaine un peu de nervosité et de surexcitation consécutives à la situation du club. Mais j’ai confiance dans le groupe pour réaliser une bonne prestation à Béziers. Contre cette équipe, nous allons à priori jouer avec une météo clémente, il va donc falloir faire vivre le ballon, mettre du volume et faire courir cette équipe de Béziers parce que nous avons un potentiel avec pas mal de joueurs coureurs. L’objectif est de prendre une place au classement , d’aller chercher une victoire importante pour le maintien et se rassurer le plus vite possible. Mais nous attendons du vent donc quand on a le vent dans le dos il faut aller un peu plus vers de l’occupation, et lorsqu’on l’a en contre il faut aller plus vers la conservation du ballon. A nous de mettre ce qu’il faut en place pour s’adapter aux conditions météorologiques. Naturellement Béziers sait qu’avec 50 points le maintien est assuré, et qu’ils ne sont qu’à trois points devant nous. Ils vont tout y mettre pour nous battre. A nous de savoir répondre dans le combat qu’ils vont nous proposer . Après nous sommes  sur trois bonnes performances, Colomiers avec un nul à l’extérieur et les victoires à domicile contre Aurillac et Bourg-en-Bresse. Mais il faut également savoir que nous ne recevons que trois fois alors que nos adversaires au maintien reçoivent quatre ou cinq fois. Donc nos adversaires ont un calendrier un peu plus favorable mais nous avons une avance suffisante par rapport à eux. Concernant les joueurs absents, j’ai confiance à ceux qui les remplacent, comme Nathan Lane en remplacement de Julien Raynaud, et il est à créditer d’ une belle performance à domicile  contre Bourg-en-Bresse . On  attend l’arrivée de Léo Durand qui fait de très bons matches en Espoirs et en Reichel. Donc à lui de se confronter un peu au rugby professionnel et  de saisir sa chance. Il est jeune et dans une carrière il faut savoir  saisir les opportunités. »

« Etre appelé dans le groupe Pro pour la première fois, cela fait plaisir. Je suis content et un peu stressé » reconnaît Léo Durand, qui se voit proposer de « tâter » du rugby professionnel. «  C’est le rêve que je fais depuis que je suis petit qui se réalise. Maintenant il va me  falloir saisir l’opportunité qui m’est offerte » se confie Léo Durand.

Léo Durand venu à Albi il y a deux ans pour intégrer le SCA,est originaire de Graulhet où il a commencé à tâter du ballon ovale dès l’âge de 5 ans. Ce joueur affiche son ambition « je veux  essayer d’aller le plus haut possible ». Voilà qui est de bonne augure avec un  premier test à Béziers.

Henry Broncan lance un avertissement : « Mathématiquement le maintien n’est toujours pas acquit , même si nous disposons d’une légère avance ». Lequel Henry Broncan , avant d’aller certainement exercer son talent sous d’autres cieux puisque arrivé en fin de contrat après quatre années comme directeur sportif, n’a qu’un seul objectif : le maintien du SCA en Pro D2 pour passer éventuellement le flambeau à un autre coach, en principe (rien n’est signé) à celui dont le nom est le plus cité : Hugo Mola, ex-Castres Olympique et Brive et présentement consultant pour Canal +.

Il est évident qu’à l’approche du terme  d’une saison s’installent des interrogations dans l’esprit des joueurs quant-à leur avenir, notamment pour ceux arrivés en fin de contrat. C’est vrai pour les joueurs mais c’est également une réalité  pour le staff sportif logé à la même enseigne.  Pour autant le souhait et l’intérêt des uns et des autres est de laisser ces questions d’intendance aux vestiaires, chacun devant donner le meilleur de lui –même pour assurer et l’avenir du club et par ricochet son propre avenir. Les agents recruteurs sont plus sensibles aux exploits sportifs qu’aux états d’âme, fussent-il justifiés.

Maurice Charbonnières

 

Laisser un commentaire

Commentaires (0)