PRO D2/ BEZIERS-SCA : PREMIERE ETAPE DE L’ULTIME LIGNE DROITE!

PRO D2/ SCA : BÉZIERS (Samedi 15 heures) :

PREMIÈRE ÉTAPE DE LA DERNIÈRE LIGNE DROITE

 

Le championnat de Pro D2 2013-2014 qui redémarre ce week-end après huit jours de repos, est à huit étapes de sa conclusion. Une dernière ligne droite que les Albigeois se doivent de parfaitement négocier pour assurer le maintien du SCA dans le rugby Professionnel en général et la Pro D2 en particulier ….En attendant mieux si affinité.

Pour assurer le maintien (c’est déjà sur la bonne voie) les « Jaune et Noir » sont dans l’obligation de gagner encore (au minimum) deux rencontres. Pour cela il reste trois rencontres à domicile ( Dax le 22 mars, Auch le 12 avril, Bourgoin le 3 mai) et 5 déplacements ( Béziers 15 mars, Narbonne le 29 mars, Pau le 5 avril, Mont-de-Marsan le 26 avril, Carcassonne le 10 ou 11 Mai). Donc le mot d’ordre est tout trouvé : remporter les trois rencontres à domicile…C’est le pari que s’est d’ailleurs fixé le quinze du SCA à l’amorce de la rencontre face à Aurillac. Le pari est pour partie (mais pour partie seulement ) gagné avec les résultats positifs face à Aurillac et à Bourg en Bresse. Avant de recevoir Dax, les Albigeois, après une semaine de repos , ce qui a fait du bien aux organismes, vont prendre samedi le chemin de Béziers pour une rencontre programmée à 15 heures. Les « hommes » de Julien Raynaud seront toujours privés justement de Julien Raynaud, toujours en délicatesse avec son épaule et dont la rentrée devrait s’effectuer avec la réception de Dax. Les absences de Romain Barthélémy (pouce cassé) et de Mathieu Péluchon , de retour au club après un intermède international avec l’équipe d’Espagne contre la Géorgie, d’où l’arrière est revenu légèrement blessé après avoir marqué un essai,   pourraient être remises en compte si les tests lors des entraînements de la semaine s’avèrent positifs. A ces deux  absences incertaines il faut ajouter celle incontournable de Thibault Visensang, suspendu automatiquement pour un match après son carton rouge (pour deux jaunes) écopé lors de la réception de Bourg-en Bresse, rencontre qui avait vu les pénalités tomber dru comme orage au printemps (26 pénalités, 12 contre Albi, 14 contre Bourg). 

Quatre absences si elles se confirmaient  pourraient  naturellement peser lourd .

Mais force est de constater qu’ objectivement,  cette formation héraultaise  est tout sauf un foudre de guerre. Créditée de 43 points, Béziers pointe à la 12ème place , soit 3 points de plus qu’Albi qui  en compte 40.

Les Héraultais ont engrangé 8 victoires à domicile (Contre Tarbes 20-19, Lyon 12-9 ; Agen 30-24 ; Bourg 25-18 ; Narbonne 16-15 ; Auch 22-12 ; Dax 12-10 ; Colomiers 22-21) assorties de  13 défaites dont 3 à domicile (Pau 19-20 ; La Rochelle 18-20 ; Carcassonne 20-23). Béziers  n’a jamais ramené  les quatre points de la victoire lors de ses rencontres à l’extérieur, l’équipe n’a enregistré que des défaites ( Auch 16-23 ; Dax 13-27 ; Colomiers 12-19 ; Bourgoin 13-19 ; Aurillac 24-30 ; Tarbes 17-23 ; Agen 16-28 ; Lyon 5-52 ; Pau 7-41).

Si la victoire à Béziers n’est pas inscrite en lettres majuscules sur le planning du staff sportif albigeois, il n’empêche  qu’elle apporterait un sacré ballon d’oxygène quant au maintien.

DES ABSENCES

Jean-Christophe Bacca : « Il faut toute raison garder et bien sûr que notre but est d’engranger rapidement des victoires. Alors à Béziers qui est une équipe qui, il ne faut l’oublier, a battu sur ses terres  Lyon, Agen , une équipe extrêmement difficile à manœuvrer chez elle, cela va être très compliqué d’aller y gagner. Donc nous allons tout d’abord essayer d’y faire un bon match , ensuite d’essayer d’y récupérer un point et ensuite voir comment évolue le match. Mais notre volonté va être d’essayer garder cette bonne dynamique que l’on a depuis Colomiers (un nul, deux victoires NDLR ) même si nous savons qu’il y a beaucoup de travail à faire et que Béziers est une équipe compétitive et difficile contrer chez elle. »

Le déplacement à Béziers s’effectuera pour les Albigeois avec une équipe amoindrie … mais qui s’est régénérée au cours de cette semaine de repos. « La rentrée s’est faite avec de la fraîcheur. Aujourd’hui (lundi NDLR) le groupe a eu une séance très dure ce matin, un peu plus light cet après-midi avec les exercices de dextérité, nous avons fini un peu sur de la mêlée mais pas très  intense. Nous avons plutôt fait de la technique que de l’énergétique . On sent de l’envie, de la fraîcheur et de la bonne humeur. C’est ce qu’il nous faut pour continuer le championnat. »

Naturellement les quatre absences citées plus haut vont pénaliser le groupe. Encore que «  Nous avons beaucoup de joueurs qui manquent à l’appel. Nous savons que nous avons un groupe qui, sur une trentaine de joueurs,  est capable d’évoluer à peu près au même niveau. Mais les absents, Barthélémy, Péluchon qui ont fait contre Bourg en Bresse un match sérieux, appliqué au jeu au pied et à la relance à la main, vont peut-être nous manquer. ».
Evidemment la traditionnelle vidéo du lundi a confirmé les défauts qui s’étaient  faits jour contre Bourg-en- Bresse à savoir que « nous avons été trop sanctionnés , un problème récurent durant tout ce match, nous avons toujours laissé les Bressans dans les points parce que nous avons commis beaucoup de fautes bêtes que l’on ne devrait pas voir à ce niveau. Cela nous a beaucoup pénalisé puisque nous nous sommes retrouvés à 14 avec la sortie de Thibault Visensang( carton rouge pour deux jaunes) ce qui a été très préjudiciable pour la conduite du match. Mais, après, il y a de bonnes choses. En commettant beaucoup trop de fautes on a donné les armes à l’ouvreur bressan qui a réalisé presque un cent pour cent. Il faudra faire beaucoup moins de fautes à Béziers pour espérer prendre au moins un point ».

« Avec l’absence de Thibault Visensang , cela fait beaucoup de joueurs manquants mais nous avons d’autres joueurs, des jeunes qui se sont réveillés chez les « Espoir » et même les « Reichel », donc , pour eux c’est le moment de saisir leurs chances. Quoi qu’il en soit, nous allons à Béziers avec l’envie de faire le meilleur match possible et d’engranger le maximum de points ». rappelle Jean Christophe Bacca.

ÊTRE A 100% DANS SA TÊTE SAMEDI A 15 heures à BÉZIERS

Même son de cloche au sein des joueurs et plus particulièrement de Yohann Misse, qui réalise  une fin de saison synonyme de fin de carrière de très haute qualité : « Dernière ligne droite en effet, mais il faut se dire que rien n’est fait encore pour le maintien et qu’il faut continuer à bosser. Nous avons fait une reprise aujourd’hui (lundi NDLR) ? Nous  allons commencer à bosser demain sur Béziers, mais je vous assure que nous serons concentrés pour ce match à Béziers pour tenter de récupérer au minimum un point là-bas, car tous les points compteront à la fin et cela nous permettrait d’être beaucoup moins sous pression pour la fin de ce championnat. Je pense que la semaine de vacances a fait vraiment du bien . Evidemment si nous avions perdu contre Bourg-en-Bresse cela aurait été différent. Durant cette semaine de repos, tout le monde a pu se libérer l’esprit, penser à autre chose que le rugby pour repartir beaucoup mieux cette semaine »

Cette rencontre se jouera donc samedi à 15 heures. Est-ce une bonne chose ? Yohann Misse est plutôt réservé : « A Chacun son ressentit. Pour ma part, je préfère jouer à 18h30. Mais, l’objectif est avant tout de ramener des points de Béziers ce qui nous permettrait d’aborder Dax beaucoup plus sereinement que lors des matches à la maison où nous avons toujours un peu peur parce que nous voulons trop bien faire et également parce que nous avons un impératif c’est de prendre un maximum de points à la maison. Donc si nous arrivons à prendre au moins un point à Béziers,  on sera beaucoup plus libérés car ce sont des matches de maintien, des matches où tout le monde est tendu, où l’on joue la vie du club. Alors restons nous  reste un peu en dedans à la maison ou , est ce dans l’ inconscient parce que lorsqu’on prépare le match, tout le monde est conscient de l’importance de la rencontre. Nous, nous avons l’impression de tout donner. Après nous avons des passages à vide , mais cela c’est depuis le début de la saison. Mais dans la tête des joueurs, lors des réceptions, nous sommes à 100% ».

Les supporters qui devraient être nombreux à venir soutenir « son » quinze dans la sous- préfecture de l’Hérault espère que l’équipe sera également à 100% à Béziers ce qui, en réalité, est souvent le cas à l’extérieur.

Maurice Charbonnières

Laisser un commentaire

Commentaires (0)