PRO D2 : ALBI A CARCASSONNE SANS RAYNAUD!

PRO D2/ LE SCA A CARCASSONNE SANS RAYNAUD

Henry Broncan veut donner du temps de jeu aux joueurs qui sont sans club la saison prochaine  afin qu’ils se mettent en valeur et se fassent remarquer par les recruteurs »

«  Si nous prenons une raclée cela me mettra en colère mais après cette difficile saison je serais plus tourné vers le pardon que le châtiment ! ».

Pour la « der des der » de la saison 2013-2014, le SCA se déplace dimanche à Carcassonne. Coup d’envoi à 14h15. Ce sera la clôture sur le plan sportif sans réelle pression dans la mesure où les deux équipes se maintiennent sportivement en Pro D2. Les résultats enregistrés le week-end dernier ont clarifié la situation en fin de tableau notamment pour les Audois qui restaient sous la menace d’une éventuelle descente en Fédérale 1 avec Auch et Bourg-en Bresse. Les défaites enregistrées par les Gersois et les Bressans ont mis un terme au suspens. Donc, Carcassonne n’a plus le couteau sous la gorge et Albi ne vise qu’un maintien à la 12ème place. Donc, pour la première fois de la saison, les « Jaune et Noir » d’Albi (Carcassonne joue sous les mêmes couleurs) entreront sur l’herbe du Stade Albert Domec sans pression. Après avoir offert aux trois retraités que sont Yoganne Corréa, Yohann Misse et Nicolas Frize d’entrer les premiers sur le terrain du Stadium d’Albi pour rencontrer Bourgoin, ce sont les « non reclassés » de cette fin de saison qui constitueront l’ossature des titulaires selon les vœux d’Henry Broncan lequel aussi quittera l’encadrement du SCA pour se reconvertir dans la formation au sein de l’équipe du Tarbes Pyrénées Rugby. Bref, c’est un nouveau paragraphe de la longue histoire du SCA, débutée en 1907, qui se fermera aux pieds de la Célèbre Cité audoise. Le prochain s’écrira sous la plume d’Ugo Mola.
ABSENCE DE PRESSION

Henry Broncan : « Il n’y a aucune pression sur ce match contre Carcassonne. Simplement, comme ce fut le cas la semaine dernière où j’ai fait jouer les trois joueurs qui arrêtent leur carrière sportive, là je vais faire jouer ceux qui, à l’heure actuelle, n’ont pas de clubs pour la prochaine saison. Demain (mercredi), je saurais qui n’est pas conservé dans l’effectif (selon les bruits de couloir 75% de l’effectif devrait être maintenu) et je veux tout simplement leur donner l’occasion de débuter la rencontre pour qu’ils essaient de se mettre en valeur parce qu’à l’heure actuelle il y a beaucoup de sergents recruteurs sur les bords des stades. J’espère tout simplement qu’ils sauront tirer leur épingle du jeu et surtout que leurs camarades qui, eux, sont reconduits, les aideront dans cette mission, puisque le rugby est un sport collectif. Ces trois ou quatre joueurs, seuls ne pourront rien, donc il faudra que leurs onze camarades leur donnent un bon coup de main dimanche ». Il faut préciser que souvent les recruteurs ont déjà les yeux portés sur les joueurs libres. « Si les recruteurs ne sont pas présents, les vidéos vont circuler et donc les joueurs concernés ont tout intérêt à faire un bon match, de belles performances pour intéresser des clubs soit de la Pro D2 soit de la Fédérale 1 ». Évidemment tous les regards se tournent tout d’abord sur les Clubs susceptibles d’accéder à la Pro D2 comme Montauban. Mais rien ne peut se décider tant que la Fédérale 1 n’a pas livré son verdict. Henry Broncan veut garder raison «  Montauban n’est pas encore monté. Les « Vert et Noir » sont toujours dans l’expectative, ils préparent leur recrutement, placent des jalons mais il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Donc les Montalbanais, même s’ils sont grands favoris, ne sont pas encore montés et donc ne peuvent se permettre de faire signer des joueurs pour la Pro D2 . C’est d’ailleurs le problème des clubs qui montent car ils ne peuvent recruter qu’avec un certain laps de retard sur les autres ». En outre, de nombreux joueurs sont sur le marché.

UNE ULTIME VICTOIRE

Pour revenir sur le déplacement de Carcassonne, même s’il n’y a pas de réel enjeu, un match reste un match et la victoire c’est toujours bon pour le moral… et le palmarès ! « Je sais que si jamais on prend une raclée, cela me mettra en colère, parce que je n’aime pas ça. J’espère que mes joueurs auront la tête au match. Je sais qu’ils ont fait la fête après la victoire sur Bourgoin, ce qu’on ne pouvait empêcher après la saison épuisante sur le plan physique et sur le plan mental qu’ils ont connus cette saison. Le staff l’a connue également, tout comme les acteurs sur le terrain. Les joueurs ont été irréprochables jusqu’à maintenant, j’espère qu’ils le seront encore dimanche après- midi, mais s’ils ne l’étaient pas j’irais plutôt du côté du pardon que du côté du châtiment ». La seule inconnue en ce mardi, est de savoir si Carcassonne est dans l’obligation de rejouer mercredi soir la rencontre contre La Rochelle. Cela devait se décider dans la journée. « Nous sommes toujours dans l’expectative fédérale, de la Ligue, du CNOSF, c’est cela le rugby que je n’aime pas, qui devient de plus en plus compliqué. Il va falloir vraiment revenir un petit peu sérieux, qu’il y ait des règles bien établies sinon on ne sait pas trop où on va car on fait deux pas en avant, deux en arrière » s’énerve Henry Broncan. Bref, le staff sportif s’apprête à aligner une équipe très mixte pour les raisons citées plus haut. En plus le capitaine Julien Raynaud s’est donné une entorse de la cheville lors de l’entraînement de lundi après-midi sur une touche qui n’était pas vraiment le sujet du jour. «  Il faut savoir que Julien était tout simplement épuisé. Je ne comptais pas le faire jouer dimanche après-midi parce que je sentais que la blessure allait arriver. Bon, la blessure est arrivée plus tôt que prévu, donc il ne sera pas là. On sait combien Julien Raynaud compte pour ses partenaires, donc c’est une grosse absence. Je voulais faire jouer Nathan Lane qui n’a pas de club au poste de huit et laisser Julien bien récupérer surtout pour son épaule. Blessé à la cheville cela va lui permettre justement de récupérer puisque à quelque chose parfois malheur est bon, de bien se préparer pour le début de la prochaine saison. ». Incontestablement la saison se termine et les regards des supporters albigeois sont déjà tournés vers la saison 2014-2015. Vers un groupe qui, c’est récurent, présentera une nouvelle physionomie  et fera naître de nouveaux espoirs !

Maurice Charbonnières.

Laisser un commentaire

Commentaires (0)