Oublier Dax face à Narbonne

PRO D2/ POUR LE SCA : CONFIRMER BEZIERS FACE A NARBONNE

Henry BRONCAN : « Je suis certain que contre Narbonne l’équipe va montrer un autre visage qu’à Dax»

Jean-Christophe BACCA « Narbonne ne vient pas à Albi pour faire de la figuration »

La défaite concédée à Dax, synonyme de voyage avec retour à vide, a (pour partie) annulé le bénéfice de la probante victoire enregistrée lors de la réception de Béziers. Après sa large victoire face aux Biterrois, outre d’avoir redonné de la confiance, avait permis à Albi de sorti de la zone rouge . La défaite encaissée dans la Cité Thermale landaise remet la pression sur les Albigeois qui se retrouvent dans l’obligation de battre les Narbonnais, dimanche à 15 heures sur l’herbe du Stadium. Certes, les « jaune et noir » ont toujours la tête hors de l’eau mais pas suffisamment pour envisager sereinement l’avenir. 13ème au classement avec 13 points ils ne devancent Auch et Carcassonne respectivement 16ème et 15ème avec respectivement 3 et 2 points, soit moins qu’une victoire. Bourg en Bresse compte le même nombre de points qu’Albi mais avec un goal average inférieur. Donc il n’y a pas le feu à la maison, mais il est nécessaire de rester vigilant.

Narbonne pointe à la 8ème place avec une marge de 10 points (23) sur Albi grâce à un parcours de meilleure qualité avec pour 9 rencontres, 5 victoires, un nul et 3 défaites alors qu’Albi affiche 3 victoires, 6 défaites. Autre chiffres de comparaison : Narbonne a marqué 15 essais, 8 transformations, 29 pénalités contre 7 essais pour Albi dont 4 transformés, 30 pénalités. Par contre il y a égalité quant aux points de bonus engrangés , un pour chaque camp ce qui est très peu lorsqu’on sait que des équipes comme Agen en compte 7 soit l’équivalent de pratiquement deux victoires ou des clubs comme Lyon, Colomiers, Bourgoin, Tarbes, Mont de Marsan en compte 4 soit l’équivalent d’une victoire. Il est incontestable que d’ores et déjà mais également à l’heure du bilan, les points de bonus, fussent-ils défensifs, pourraient faire la différence. Pour mémoire rappelons que Narbonne a battu à domicile Aurillac (34-23),Mont de Marsan (19-13),Bourg en Bresse ‘ 36-26), en déplacement Dax (18-20) et Carcassonne (23-13), concédé un nul lors de la réception de Tarbes (19-19) et a été battu à Lyon (25-6), à Pau ( 25-15), à Agen (51-6).

Albi à enregistré deux victoires à domicile contre Colomiers (21-19), et Béziers ( 33-15), une victoire en déplacement à Bourg (23-22) et des défaites à domicile face à Agen ( 12-17), le LOU ( 10-30), en déplacement à La Rochelle (10-30), à Aurillac (19-30), à Dax 8-22).

Ces stats apportent la preuve s’il en était besoin qu’une victoire face à Narbonne est impérative pour continuer à rester la tête hors de l’eau.

LA DISCIPLINE

Une nouvelle fois, l’indiscipline a été à l’origine de la défaite de Dax puisque 5 pénalités ont mis à genou les « hommes » de Julien Raynaud qui n’en ont bénéficié que d’une seule. Donc il est évidemment que pour arracher cette victoire, les Albigeois devront se montrer plus disciplinés et compter sur ses buteurs , Mathieu Péluchon certes, mais aussi et peut-être surtout Samuel Marques qui dans le classement des meilleurs marqueurs de Pro D2 a rétrogradé d’un cran dans le classement des meilleurs marqueurs ( mais il était sur le banc des remplaçants à Dax). Notre demi de mêlée pointe à la 3ème place avec 117 points contre 127 pour le Rochelais Fabien Fortassin ( 127 pts) tandis que Maxime Petitjean (Aurillac) caracole en tête avec 136 points.

J-C BACCA :VICTOIRE OBLIGATOIRE

Pour boucler le deuxième bloc, les Albigeois reçoivent donc Narbonne. Dès lundi matin, avec la reprise des entraînements pour préparer la réception des Audois, un seul mot d’ordre courait dans les vestiaires : victoire obligatoire.

« Victoire obligatoire bien sûr. Nous comptions ramener au moins un point de Dax, nous revenons avec zéro point. C’est un match qui nous remet dans le doute au cours duquel nous n’avons pas été capables de s’opposer à la furia dacquoise , laquelle malgré les dernières prestations en demie teinte notamment sur ses terres face à Narbonne, a su réagir et nous a fait reculer que ce soit dans le secteur de la conquête , les rucks. Même la gestion du match a été mauvaise de notre part alors que Dax a pris la rencontre comme il le fallait en arrosant de chandelles notre troisième rideau qui n’a pas été capable non plus de répondre. Donc ce fut un non match complet que nous n’avions pas vu de la part d’Albi depuis longtemps » constate Jean Christophe Bacca. « J’espère que les joueurs pourront se reprendre rapidement car Narbonne ou Béziers ce sont deux équipes qui sont en pleine confiance , même peut-être encore plus pour Narbonne que pour Béziers au jour d’aujourd’hui. Les Audois viennent de perdre deux points à domicile en concédant le match nul à la dernière seconde contre Tarbes . Donc cette équipe va avoir à cœur de venir prendre des points à Albi. Elle a son butteur n°1 ,Christophe Ruiz qui était sélectionné en équipe d’ Espagne mais que les entraîneurs retiennent à Narbonne, justement pour venir ici, à Albi. Je ne pense pas qu’il vienne faire de la figuration mais Narbonne affiche l’ambition de venir s’imposer sur nos terres » averti Jean -Christophe Bacca.

Henry BRONCAN : A DAX TOUT EST A JETER. A NOUS DE NOUS REPRENDRE

Effacer Dax , tel est le mot d’ordre du « patron » Henry Broncan , qui ne cache pas sa grosse (colère) déception quant à la prestation des Albigeois dans la cité thermale, sous une pluie diluvienne. « Je suis sûr que l’on va montrer un autre visage dimanche contre Narbonne. Ce n’est pas possible d’être aussi nul que nous l’avons été à Dax. Je suis certain que cette équipe d’Albi est capable de faire beaucoup mieux que ce qu’elle nous a montré contre Dax. Ce n’est pas possible de faire un très bon match contre Béziers, et être aussi ridicule en mêlée, en touche, dans le maul, dans les rucks, dans le jeu au pied. Je crois qu’il y a tout à jeter de se match . Si le ridicule tuait nous serions tous morts, le staff et les 23 joueurs. Je n’ai jamais vu mon équipe faire un match d’aussi bas niveau depuis que je suis à Albi, même lorsque nous avions pris 50 points à Bègles qui était un grand Bègles. A Dax nous sommes tombés sur une équipe à notre portée et nous n’avons pas joué. Trouver une raison c’est très difficile parce que les entraînements de la semaine avaient été très calmes. Je crois que l’on s’est tous vu trop beaux après notre victoire contre Béziers. On se croyait champion du monde et nous avons été punis au niveau de là où on se croyaient les plus forts. A nous de nous reprendre . Dax a été un cauchemar .Je suis allé me terrer deux jours dans le Gers et n’ai pas voulu voir les images parce que je les avais assez vues ».

NARBONNE ATTENTION DANGER !

Les résultats enregistrés en 9 rencontres sont là pour confirmer si besoin étaitque les Narbonnais ne viendront pas au pied de Ste Cécile pour en admirer ses fresques.

Le staff sportif a donc remis les pendules à l’heure.

« Narbonne a été gagner à Carcassonne, à Dax. Et également l’an dernier au Stadium il ne faut pas l’oublier. C’est une très belle équipe. L’esprit de corps, en rugby, c’est le plus important . Les grands penseurs ont beau réfléchir, moi je vois le Stade toulousain avec une quinzaine d’internationaux a fait la même prestation à Brive que nous contre Dax. J’espère que nous avons eu un gros passage à vide , un gros trou comme il en arrive quelques fois et je pense que les joueurs auront à cœur d’effacer cette défaillance, cette déroute dacquoise ».

Même analyse chez Jean-Christophe Bacca : « C’est une équipe qui joue énormément, qui va extrêmement vite derrière et qui a un pack qui se déplace énormément. Il a toujours du soutien au porteur du ballon. C’est une équipe qui a du métier, qui est capable de gérer ses temps faibles, et qui dans ses temps forts est capable d’avancer, de joueur , de se faire des passes. Elle est très difficile à contrer surtout à l’extérieur où elle joue la contre-attaque. Leurs succès à Dax et à Carcassonne ne doivent rien à personne ».

EFFECTIF

« Il y a encore des joueurs qui sont en délicatesse. On attend la réunion médicale de jeudi et espérons le retour de Gaby Lacroix, de Mathieu André, de Romain Barthélémy. »souligne Jean-Christophe Bacca. Les coaches ne devraient donc pas avoir de trop gros pépins hormis ceux des joueurs qui sont blessés de longue date. La rentrée de Romain Barthélémy est évidemment fortement espérée. Toutefois, vu les conditions climatiques, on ne peut pas mettre la défaite de Dax sur le compte l’absence de Barthélémy. En réalité il y a eu un non match de toute l’équipe, du 1 au 23, comme tient à le rappeler opportunément Jean-Christophe Bacca. Le quinze albigeois s’est en quelque sorte noyé sous les trombes d’eau qui n’ont cessé de se déverser durant 80 minutes sur le Stade Maurice Joyaux.

Cette défaite, certes regrettable, doit permettre au groupe de se remettre en cause contre Narbonne et donc de reprendre confiance . Bref de retrouver les valeurs affichées à Bourg-en- Bresse mais surtout face à Béziers. On ne peut que croiser les doigts avec les supporters qui auront un rôle important à jouer dimanche après-midi pour pousser « leur »équipe et espérer que Julien Raynaud et ses « copains » auront à cœur d’effacer ce faux pas de Dax et de revenir à leur meilleur niveau pour flirter à nouveau avec le milieu du tableau , ce qui correspond plus aux ambitions albigeoises du moment.

Laisser un commentaire

Commentaires (0)