Effacer Mont de Marsan à Bourgoin

Baptiste Bonnet a écopé de 2 matches de suspension , il est requalifié dès samedi.

Julien RAYNAUD : « Nous nous déplaçons à Bourgoin avec l’intention de nous racheter de la rencontre contre Mont-de-Marsan. Il nous faut retrouver nos valeurs morales. »

Jean-Christophe BACCA : « A Bourgoin où nous allons pour travailler, nous devrons nous serrer pour exister et donner le meilleur de nous mêmes ».

Vendredi matin, dès le lever du jour, les Albigeois du Sporting prendront la route pour rejoindre Bourgoin, où l’équipe locale les attend de pied ferme, c’est du moins ce qui est annoncé. Pour autant si les « hommes » de Julien Raynaud n’embarquerons pas dans le bus une ambition démesurée, ils n’ ont toutefois pas l’intention de limiter leur prestation à jouer les figurants.

« Nous nous déplaçons à Bourgoin tout simplement avec l’intention de se rattraper au moins sur le plan du jeu par rapport à ce que nous avons produit en première mi-temps face à Mont de Marsan. »souligne Julien Raynaud. « Si on y met de l’envi, les intentions de jeu, nous n ‘aurons pas une pression particulière quant au résultat. Nous avons juste pour objectif de se racheter parce que nous avons fait une entame catastrophique face à Mont-de-Marsan. Nous y allons pour jouer le jeu à fond , après nous verrons ce qu’il se passe »

La semaine de l’après Mont-de-Marsan devait être pour partie consacrée à évacuer la grosse déception afin de rendre le moral au groupe. « Nous avons eu un manque d’investissement durant les quarante premières minutes. Nous avons vu le pire en première mi-temps par contre en seconde période on se réveille, on met des temps de jeu, et nous arrivons à mettre un peu à mal la défense montoise, mais avec le retard de 7 points à la mi-temps, on a eu du mal à combler l’écart. Une première mi-temps à oublier et à ne plus reproduite au Stadium ».

Evidemment un tel échec met un rude coup sur la tête des joueurs : « Oui d’autant plus que contre Pau, au Stadium, on perd à la dernière minute, lors du match à Auch nous concédons le nul au cours les dernières minutes, cela fait le 3ème match où c’est le coup d’assommoir . Il va nous falloir trouver des vertus morales et mentales pour se relever très rapidement et aller jouer notre jeu à fond à Bourgoin avant de recevoir Carcassonne qui va être le match le plus important d’ici la Noël. Nous n’allons pas galvauder le match de Bourgoin pour autant, on y va pour jouer pleinement même si effectivement la rencontre contre Carcassonne est dans la tête du groupe. Nous voulons nous racheter du match de Mont-de-Marsan et cela passe par la rencontre à Bourgoin ».

CÔTÉ STAFF

La volonté d’une équipe se forge au sein du groupe mais ne peut faire abstraction du rôle que se doit de jouer le staff sportif pour créer les conditions du succès. Jean-Christophe Bacca, adjoint d’Henry Broncan, plus spécialement en charge des avants ne se dissimule pas la tâche qui attend le SCA sur les terres froides et lointaines de l’Isère. « Ce match s’annonce plus que difficile, Bourgoin est en pleine confiance et a besoin de points et même d’un bonus pour coller au haut du tableau. Cette équipe a fait un début de saison tonitruant, elle va avoir à cœur de montrer sur ses terres que ce n’est pas qu’un feu de paille. Nous allons être attendus et cela va être très compliqué de faire déjouer cette mécanique qui fonctionne bien pour l’instant. Mais nos joueurs ont a cœur de faire un bon match de rugby parce qu’ ils sentent bien qu’ils sont passés à travers le match de Mont-de-Marsan. Nous savons que nous n’avons pas la possibilité de jouer sans notre état d’esprit et sans notre cœur parce que face à ces grosses cylindrées comme Mont-de-Marsan qui ont un gros potentiel si on ne rentre pas avec cet état d’esprit on ne peut pas s’en sortir. Donc il faut retrouver à tout prix cette confiance et cette envie d’avancer qui nous avait réussi contre Narbonne, Béziers ou Colomiers à domicile et à Bourg en Bresse à l’extérieur et même à Auch pendant soixante minutes pour éviter une déconvenue à Bourgoin ».

La bonne nouvelle de la semaine c’est évidemment la sanction qui a frappé Sylvain Bonnet à la suite de la bagarre générale qui avait émaillé la rencontre contre Pau puisque le centre albigeois n’a écopé « que » de deux matches de suspension et donc est qualifié pour Bourgoin. Toutefois, un certain « turn over » pourrait être opéré au sein du groupe afin de reposer certains organismes. « Je crois que certains joueurs accumulent beaucoup de temps de jeu, et donc on devrait procéder à quelques modifications et faire rentrer des éléments qui en ont moins et donc risquent de débuter , mais le groupe est toujours à peu près le même. Avec nos blessés graves (NDLR Maisuradze, Caillau, Fourcade etc..) nous n’avons pas trop la possibilité de puiser à l’extérieur de ce groupe, donc il pourrait y avoir quelques changements au sein du groupe mais celui-ci restera sur la même ossature pour aller à Bourgoin ».

Même si l’objectif de gagner à Bourgoin n’effleure pas « officiellement » le quinze albigeois, on sent très bien que derrière les têtes reste une ambition : réaliser un coup .

TRAVAILLER

Les Berjalliens affichent un bon palmarès qui les classent à la 8ème place avec dans le panier : 21 essais, 16 transformations, 36 pénalités, 2 drops soit un bonus de 263 points. Ainsi ils ont à domicile concédé un nul face à La Rochelle (16-16), et gagné face à Bourg en Bresse( 18-13), Aurillac (38-17),Tarbes (22-9), Pau ( 33-12 ),Auch (32-6), les deux avec bonus offensif, Béziers (19-13). En déplacement Bourgoin a gagné à Carcassonne (18-16), a arraché le nul à Dax(25-25), et concédé la défaite à Colomiers (12-18), Agen (39-12) Mont de Marsan( 16-12 ), Lyon (22-6 avec bonus défensif). Soit au bilan 7 victoires, 2 nuls, 4 défaites.

Jean-Christophe Bacca se veut lucide : « La tâche qui nous attend à Bourgoin, dans son jardin et donc devant son public, est compliquée. Je crois que ce serait vraiment un exploit que d’arriver à ramener même un point, ne parlons pas de 2 ou de 4, mais nous allons surtout nous appliquer sur ce que l’on sait faire. Nous avons découvert un garçon en la personne de Timalai Rokoduru auquel nous allons donner du temps de jeu. Nous allons à Bourgoin pour travailler, pour essayer de faire un bon match de rugby et après nous verrons comment cela se présente. Effectivement le grand favori de cette rencontre reste Bourgoin ».

Un point positif : lorsque les Albigeois sont confrontés à de grosses équipes, c’est souvent dans ces occasions qu’ils se montrent plutôt à leur avantage. « J’espère que cela sera le cas à Bourgoin. Mais depuis le début de la saison nous avons eu beaucoup de difficultés en déplacement. Donc il va falloir vraiment se serrer, et essayer de donner le meilleur de nous mêmes pour exister parce que cette équipe je le répète, est en pleine confiance et très efficace ».

Laisser un commentaire

Commentaires (0)