Histoire du SCA

L’histoire

SCA Albi, l'histoire d'un club

Le Sporting club albigeois est créé en décembre 1906 comme club omnisports. On y pratique alors le rugby, mais aussi le tennis et l’athlétisme.

Le premier titre arrive vingt ans plus tard, le 28 novembre 1926, une victoire en finale du championnat des Pyrénées, le sommet du rugby régional, contre le Stade toulousain. C’est dans ces années-là aussi que fût inauguré le stade Maurice Rigaud.

En 1940, le régime de Vichy contraint les clubs des villes de moins de 50 000 habitants à fusionner. En outre, son attaque systématique contre le rugby à XIII oblige les dirigeants albigeois du S.C.A quinziste et du R.Cune entité unique, dénommée Albi Olympique. Sous cette appellation, le club remporte deux Challenges français en 1942 et 1943, sous la bienveillance de Jo Maraval.

L'équipe Albi Olympique

En 1945, le S.C.A est classé 134ème club français. Le club reprend son ancien nom cette même année, pendant que les treizistes reprennent leur chemin. En 1949, le SCA accède à la division nationale (première division) et dispute même un huitième de finale en 1955, perdu contre l’US Romans, après avoir sorti le grand Racing club de France en seizième.

La remontée sera lente mais aboutira à un deuxième « âge d’or »… La vie du club est d’abord rythmée par les incessants va-et-vient entre la première et la deuxième division : D2 entre 1957 et 1959, D1 entre 1961 et 1970, D2 entre 1970 et remontée en 1973. En 1974, le SCA bat le Stade toulousain en seizième de finale de première division avant de s’incliner contre le CA Brive en huitièmes. La descente l’année d’après est suivie d’une nouvelle promotion en 1977, puis d’une autre en 1980. Puis, pendant cinq saisons, le SCA évoluera au plus haut niveau, avant de retomber en Groupe B en 1985. Le club se maintient dans le Groupe B puis dans l’élite amateur au gré des modifications apportées aux championnats.

Les années 2000 s’ouvrent sur un renouveau. Le SCA dispute trois finales consécutives de Nationale 1/Fédérale 1 en 2000, 2001 et 2002, toutes perdues contre Oloron Sainte-Marie, Tour et le Lyon Olympique Universitaire. Néanmoins, malgré la dernière défaite en 2002, le SCA accède à la Pro D2. Le club n’a donc cessé de progresser : 30ème club français en 2003, 27ème en 2004, 24ème en 2005, 16ème en 2006, 9ème en 2007…

Enfin, grâce à deux dernières victoires dans les play-offs de Pro D2 contre l’AS Béziers et l’US Dax en 2006, Albi réintègre l’élite du rugby français pour la saison 2006-07 et 2007-08. Mais, alors que le maintien en Top 14 pour la saison 2008-09 semblait acquis, la DNACG prononce la rétrogradation administrative du SC Albi en Pro D2.

En 2009, le SCA retrouve le TOP 14, c’est la première fois qu’un club de TOP 14 redescendu en PRO D2, remonte en TOP 14 l’an suivant. Une remontée de courte durée, puisque les jaunes noirs se classent dernier du général de TOP 14 et retrouveront la Pro D2.

La saison 2010-2011 sera l’année de transition : l’arrivée d’Henry Bronca au poste de manager sportif en juin 2010 marque la fin d’une époque pour le SCA mais surtout le début d’une nouvelle ère. Tout droit venu d’Agen, Henry va immédiatement imposer son style oscillant entre rigueur et acharnement. Le résultat est là : champion d’automne à la mi saison, le SCA dispute en Mai 2011 sa 3ème finale d’accession au TOP14. Hélas, le SCA s’incline ce jour là face à l’UBB.

Depuis 2011, Henry Broncan élabore un projet sportif global autour de l’équipe professionnelle et des équipes jeunes en laissant une large place à la formation. Ainsi, le SCA possède depuis deux ans l’équipe la plus jeune du championnat de Pro D2.

En 2014, l’heure est au changement : Ugo MOLA, ancien entraineur de Castres et de Brives signe le début d’une nouvelle ère dans le monde Albigeois.