Auch 29 – Albi 29 : Maudites 5 dernières minutes

FC Auch-Gers–SC Albi

29 - 29


Statistiques

Domicile Visiteur
Cartons jaunes : Ascarat (35°, brutalité), Magnan (39°, brutalité) 2 Cartons jaunes.: Tetrashvili 39° (brutalité), Barthélémy (42°, antijeu)
2 Essais Ascarat (27°), Rocca (78°) ; 2 Essais : Hecker (13°), Lacroix (56°);
2 Transformations : Caminati (2°), Briscadieu (78°) 2 Transformations Marques 13°-56°
5 Pénalités : Caminati (2°, 10°, 23°, 42°), Briscadieu (73°). 5 Pénalités Marquès (29°, 40°, 46°, 59°, 67°)

Composition

Domicile Visiteur
Prat ; Grimaud, Puletua, Lagardère, Ascarat (Fajardo, 57°); (o) Caminati (Briscadieu, 67°) (m) Clarac ; Jenkins (Elgoyhen, 59°), De Pauw (cap.), Medvès ; Dargier, Lacroix (Chauveau, 60°); Magnan (Brison 59°), Bissuel (Le Guen, 59°), Abadie (Rocca, 63°). Remplacement. temporaire: Jenkins par Brison (39°-49°) Peluchon (Chateauraynaud, 68°) ; Lacroix, Hecker, Kaiser, Todua (0) Barthélémy (Bouillon 52°) (m) Marquès ; Misse (Lane, 68°), Raynaud (cap.), Visensang ; Damiani (Correa, 59°), André (Mondoulet, 75°); Kwarazfelia, ( Gau, 40°) Ponnau (Djebalah, 40°), Tetrashvili. Remplacement temporaire : Misse par Dedieu (39°-49°)

Informations

Evolution du score: 3-0, 6-0, 6-7, 9-7, 16-7, 16-10, 19-13, 19-16, 19-23, 19-26, 19-29, 22-29, 29-29.

LE FLACON A MOITIÉ VIDE…..ET LES MAUDITES CINQ DERNIÈRES MINUTES !

Le Sporting Club Albigeois serait-il en train devenir un cas d’école à présenter dans les écoles de rugby  sur le thème: Comment gagner (ou perdre), un match lorsqu’on même de 10 points à 4 minutes de la fin d’un match ou de 13 points à l’heure de jeu. Après Pau et la défaite d’un point après avoir mené de 13 points à l’heure de jeu, c’est Auch où, au cours des quatre dernières minutes, on encaisse 10 points en quatre minutes pour finalement concéder le nul. Certes, les Albigeois, dans le contexte de cette rencontre où Auch se devait impérativement de gagner car le couteau sous la gorge, auraient immédiatement signé si avant la rencontre sur le gazon du Stade Jacques Fouroux on leur avait proposé un nul. Mais lorsqu’on même 29/19 à quatre minutes du trille final , il n’aurait pas été prétentieux d’espérer les quatre points de la victoire et alors la question récurrente devient : comment Auch a-t-il pu revenir dans la rencontre (la même interrogation posée différemment avait suivi la défaite face à Pau) ? C’est cette question que se posait d’ailleurs Mathieu Péluchon après le retour aux vestiaires. Un élément de réponse était apporté par Jean-Christophe Bacca : «  Nos matches ne sont jamais parfaits du début à la fin. Nous sommes fragiles sur des détails qui laissent nos adversaires espérer jusqu’au bout. Il y a toutefois des motifs d’espoir : pendant 70 minutes nous avons dominé en mêlée où Auch a été plus pénalisé que nous. Nous avons produit de très bonnes séquences défensives aussi, notamment celle qui amène l’essai en contre de Gabriel Lacroix ». Oui, mais au final deux points de perdus alors que tout les ingrédients d’une confortable victoire étaient réunis.

La rencontre n’avait certes pas trop bien démarrée puisque dès la 10ème minute, Auch avait converti deux pénalités ( 2°-10° et 6-0). Mais les Albigeois finissaient tout de même pour entrer dans la partie : sur pratiquement leur première incursion dans le camp auscitain les « jaune et noir » obtenaient une bonne mêlée. Deux temps de jeu et Samuel Marques trouve le trou au près et envoi Baptiste Hecker en terre promise (13°). L’essai est transformé et Albi passe en tête (6-7). Le jeu s’équilibre, les auscitains baissant leur rythme d’un ton. Cet avantage au planchôt sera de courte durée : un hors jeu tarnais et Benjamin Caminati trouve le chemin des perches (9-7 23ème). Puis, après plusieurs temps de jeu et une alternance ¾- avants c’était Sébastien Ascarat qui trouve le trou pratiquement au pied des poteaux. La transformation réussie et 16-7 à la 27ème minute au bénéfice des Auscitains. C’était le match de la peur pour les deux équipes et plus particulièrement pour Auch, et pourtant l’enjeu n’a pas tué le jeu qui est resté très ouvert. Un placage haut d’un gersois et Samuel Marques réduit la marque sur pénalité ( 16-10 30°) . Le premier carton jaune est pour l’ailier Sébatien Ascarat (35°). A la sirène nouvelle pénalité aux 40 mètres pour Albi, (Magnan et Tetrashvili s’étant chamaillés, cartons jaunes) et 3 points de plus pour les Albigeois qui rentrent aux vestiaires avec un petit handicap de trois points ( 16-13)

SECOND ACTE

A l’évidence, les Albigeois n’ont pas subit la furia qui leur était promise par des Auscitains qui n’avaient qu’un objectif, la victoire.

Dès les premières minutes, Samuel Marques est sanctionné pour avoir coupé volontairement une action dangereuse et Romain Barthélémy auteur d’ un placage à retardement ( c’est carton jaune pour le demi d’ouverture albigeois) et 3 points pour Auch (19-13 42ème). Réponse du berger à la bergère : faute au sol pour Auch et Marques trouve les perches (19-16 46ème). Le butteur auscitain rate une tentative de pénalité des 35 mètres. Les Auscitains continuent de mettre la pression, mais l’ailier Ascarat ne peut conclure. Alors que les deux équipes sont 13 contre 13, les albigeois sur leur ligne de but lutte pour sauver les meubles, Caminati perd le ballon sur la ligne, Samuel Marques réussi à chiper le ballon au cœur d’un regroupement, tape un coup de pied à suivre vers la ligne auscitaine, Gabriel Lacroix dépose ses adversaires et s’en va aplatir le deuxième essai albigeois qui sera transformé. On joue depuis 56 minutes et le score est de 23-19 en faveur d’Albi qui prend les commandes. Les auscitains sont à genou. D’autant que Samuel Marqués bénéficiant d’une nouvelle pénalité porte le score à 26-19 (59ème). Puis nouvelle pénalité que ne rate pas le buteur albigeois (29-19) (.70°).

A cet instant de la rencontre Auch a perdu le bonus défensif et Albi pense tenir sa deuxième victoire à l’extérieur. Mais, car il a un mais que résume Julien Sarraute , l’entraîneur des lignes arrières «  Ce match est la preuve que l’on est capable de faire de grandes choses …. ».

Un maul écroulé par les albigeois alors qu’il ne reste que quatre minutes à tenir. Le demi de mêlée auscitain , Clément Briscadieu , rentré en jeu à la 67ème minute à la place de Benjamin Caminati, réussi la pénalité : 29-22.

Une minute plus tard, le même Briscadieu trouve le trou dans la défense adverse et c’est l’essai signé par le pilier Rocca , que le même Briscadieu bonifie. 29-29, un match nul qui ne satisfait personne et surtout pas les Auscitains qui restent bloqués au fond du classement.

« La rentrée de Briscadieu leur a fait beaucoup de bien et a remis l’équipe dans le sens de la marche » témoigne l’ex-auscitain Mathieu Péluchon.

Rémy Ladauhge, entraîneur des lignes arrières du SCA positive «  Si on regarde le résultat, nous sommes globalement satisfaits. Nous aurions signé des deux mains avant le match pour ramener un nul de Auch. Mais au vu du match, on s’écroule encore une fois dans les dix dernières minutes. Mentalement les gars ont peur de gagner, on panique, on arrête de jouer, de porter le ballon…. ».

Grégory Pallat , l’entraîneur des avants d’Auch enfonce le clou «  Pendant dix minutes, nous sommes sortis du match mais les joueurs ont montré qu’ils s’accrochent. Ils ont eu beaucoup d’orgueil…. ».
Montrer de l’orgueil, s’accrocher c’est ce que devront faire les albigeois samedi prochain en recevant Mont-de- Marsan. Car si Auch et Bourg en Bresse restent scotchées aux deux dernières places avec 16 points, les Albigeois n’ont que quatre points d’avance à la 14ème place à égalité de points avec Carcassonne (20 points).

Or Albi reçoit donc les Montois vainqueurs à domicile de Tarbes (21-15) et 9ême au classement avec 24 points (quatre de plus qu’Albi) , lesquels ne viendront pas à Albi en victimes expiatoires, tandis qu’Auch va à Narbonne, Bourg-en Bresse reçoit Colomiers et Carcassonne se déplace à Pau. En cas de victoire, Albi aura une bonne occasion de creuser l’écart avec les candidats actuels à la Fédérale 1.

Mais attention aux maudites cinq dernières minutes !!!!

Laisser un commentaire

Commentaires (0)